Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 18
Search time counter: 0.1699s

existence

Heureusement que la vie n'est pas si facile, sinon on arriverait trop vite à la fin.

Auteur: Churchill Winston

Info: Les sautes d'humour de W S

[ épreuve ] [ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

imperfections

L'idée du bonheur - argumentais-je - ne tenait qu'à condition que personne n'arriverait jamais à être heureux.

Auteur: Pombo Alvaro

Info: Du côté des femmes, p. 247

[ nécessaires ] [ défauts ] [ nécessité ]

Commenter

Commentaires: 0

journal

Le besoin de consigner toutes les réflexions amères, par l'étrange peur qu'on arriverait un jour à ne plus être triste...

Auteur: Cioran Emil

Info: Le crépuscule des pensées, 1940, Oeuvres, Gallimard 1995 <p.483>

Commenter

Commentaires: 0

mourir

Et ça il savait depuis toujours que ça arriverait, parce que Dieu est une merde et tôt ou tard il te prend tout.

Auteur: Ammaniti Niccolò

Info: Comme dieu le veut

[ mort ] [ rancoeur ] [ colère ]

Commenter

Commentaires: 0

question

Les androïdes rêvent-ils ? se demanda Rick. De toute évidence, la réponse est oui, sans quoi il ne leur arriverait pas de tuer leurs employeurs pour s'enfuir ensuite sur la terre. Pour y trouver une vie meilleure, sans servitude.

Auteur: Dick Philip K.

Info: Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? Blade Runner

[ robots ] [ science-fiction ] [ liberté ]

Commenter

Commentaires: 0

deuil

- Mumy est morte, tu sais ?
- Oui. Je sais...
- c'est idiot. Je n'imaginais pas que ça arriverait un jour.
- Pour moi, elle faisait partie du monde comme le soleil le matin, ou la mer dans la baie...

Auteur: Jacquette Rodolphe

Info: Destins, Tome 7 : Une belle histoire

[ absence ]

Commenter

Commentaires: 0

sommeil

Ne croyez donc jamais d'emblée au malheur des hommes. Demandez-leur seulement s'ils peuvent dormir encore ? ... Si oui, tout va bien, ça suffit.
Il ne m'arriverait plus jamais à moi de dormir complètement. J'avais perdu comme l'habitude de cette confiance, celle qu'il faut bien avoir, réellement immense pour s'endormir complètement parmi les hommes.

Auteur: Céline Louis-Ferdinand

Info: Voyage au bout de la nuit

[ révélateur ] [ quiétude ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

femmes-par-hommes

S’il parvenait à lui parler seul à seule pendant un bon moment, peut-être arriverait-il à se faire écouter ? Tout d’abord, elle se montrerait probablement réticente mais lorsqu’il aurait commencé à lui raconter sa vie, elle le laisserait sûrement aller jusqu’au bout. Et alors, qui sait ? Avec une femme, le tout est de commencer.

Auteur: Malamud Bernard

Info: Le commis

[ approche ] [ espoir ] [ accoster ]

Commenter

Commentaires: 0

existence

Merde, dit-il, étendu sur le dos, en regardant par la fenêtre où il n'y avait rien à voir, attendant le sommeil sans savoir s'il viendrait ou non et sans se demander vraiment s'il arriverait. Rien à voir et cette longue, longue durée de la vie d'un homme. Soixante-dix ans à traîner dans le monde ce corps obstiné et à tromper ses exigences perpétuelles. Soixante-dix ans, disait la Bible. Et il n'en avait que vingt-six. Pas beaucoup plus qu'un tiers de passé. Merde !

Auteur: Faulkner William

Info: Sartoris

[ pénible ] [ colère ] [ vie ] [ souffrance ] [ prison ]

Commenter

Commentaires: 0

écriture

Arriverait-il bientôt ? Le ciel, au couchant, s'ouvrait maintenant comme un écran d'or, et le fleuve lui aussi s'était coloré. Depuis la côte paraguayenne, déjà plongée dans les ténèbres, la forêt laissait tomber sur le fleuve sa fraicheur crépusculaire en pénétrantes effluves de fleur d'oranger et de miel sylvestre. Un couple de perroquets passa très haut, en silence, vers le Paraguay.
Là-bas, en bas, sur le fleuve d'or, tournant quelques fois sur lui-même dans les remous d'un tourbillon, le canot dérivait rapidement. L'homme qui était dedans se sentait de mieux en mieux et pensait, entre autres, au temps exact qu'il avait passé sans voir son ex-patron Dougald. Trois ans? Peut-être pas, pas autant...

Auteur: Quiroga Horacio

Info: Contes d'amour, de folie et de mort, A la dérive

[ zoom ] [ décor ]

Commenter

Commentaires: 0