Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.                    &nb... Lire la suite >>
Search results: 15
Search time counter: 0.0369s

banlieue

Dans la cité poète ça se dit rappeur.

Auteur: Amellal Karim

Info: Cités à comparaître, Chapitre 2

[ écriture ]

Commenter

Commentaires: 0

banlieue

Vous ne pouvez pas faire la peau à des gosses écorchés vifs.

Auteur: Nekfeu

Info:

[ punchline ] [ souffrance ]

Commenter

Commentaires: 0

banlieue

L'indifférence à la différence empêche de penser ce qui se joue réellement dans la cité Albert.

Auteur: Laé Jean-François

Info: Dans l'oeil du gardien

[ sociologie ] [ philosophie ]

Commenter

Commentaires: 0

banlieue

Depuis vingt ans, la prise politique est débranchée. Plus la demande d'Etat s'intensifie, plus l'hostile défection se manifeste. Si démolir des tours change l'image extérieure de la cité, qu'en est-il de l'image à l'intérieur.

Auteur: Laé Jean-François

Info: Dans l'oeil du gardien

[ sociologie ]

Commenter

Commentaires: 0

banlieue

Tous les enfants de la cité ne volent pas, mais les lumières de la ville les attirent. Toutes ces choses, ces objets promis à d'autres, ils viennent tourner autour comme des papillons, s'étourdir à leurs pollens, frôler la lumière, avant de s'y brûler.

Auteur: Kalouaz Ahmed

Info: Les lampadaires du parc

[ espérance ]

Commenter

Commentaires: 0

banlieue

Des coups de matraques dans la gueule, ils m'ont mis, ils m'ont déchiré la face, et ils se sont barrés, ils m'ont laissé la tête dans le trottoir.
Tout me revient en bloc : "racaille" "bougnoule" "voyou" "parasite" "Karcher" "le bruit et les odeurs" "sauvageon"...

Auteur: Kamel

Info: Couvre-feu

[ émeute ]

Commenter

Commentaires: 0

banlieue

Mon univers s'exhibe dans un rectangle opaque, derrière les vitres sales drapées de rideaux gris. A l'ombre de deux peupliers, observateurs silencieux de ma lente décomposition. Un bout d'azur terni, usé, témoin indifférent de tant d'horreurs mais de plaisirs fugaces, aussi, ces rares moments de joie, comme une ponctuation, des instants en italique dans ces récits fiévreux.

Auteur: Maravelias Eric

Info: La faux soyeuse

Commenter

Commentaires: 0

banlieue

Ce passage me rend triste, car les insultes du camelot, je les ai déjà entendues souvent, envers moi, ou envers d'autres. Chez l'épicier, ou chez le fleuriste qui disait, un jour qu'il faudrait nettoyer les rues au lance-flammes pour exterminer la vermine et la racaille. Il parle des étrangers et pense qu'on ne peut pas comprendre parce qu'on est jeunes. Au contraire ces mots font un bruit incroyable.

Auteur: Kalouaz Ahmed

Info: Les lampadaires du parc, p 69

[ racisme ]

Commenter

Commentaires: 0

banlieue

Ça veut dire quoi, grandir dans un ensemble de quatre barres d'immeubles d'où tombent des morceaux de balcon et d'amiante, dans une cour où les enfants jouent à côté des jeunes qui dealent et des vieilles qui puent ? Quel genre d'idée tu te fais de la vie, dans un endroit où il est normal de ne pas partir en vacances, de ne pas aller au cinéma, de ne rien savoir du monde, de ne pas feuilleter de journaux, de ne pas lire de livres, où la question ne se pose même pas ?

Auteur: Avallone Silvia

Info: D'acier

[ éducation ] [ ressentiment ] [ pauvreté ]

Commenter

Commentaires: 0

banlieue

Nous sommes les enfants des cités. 1100 logements divisés en 4 cités distinctes, chacune avec des noms de poètes qu'on lira jamais. Une centrale de 300 logements avec une superette et 3 autres barres d'immeubles qui les entourent. Une sorte de château ou de prison, un lieu de convivialité comme il était prévu, "réalisation spectaculaire qui prélude à l'extension de la ville conçue dans un esprit futuriste..." ils disaient. 200 mètres à peine séparaient les 3 cités... et un monde aussi on ne se fréquentait pas, pas d'embrouille ni d'histoire, mais c'était chacun son bloc.

Auteur: Rochier Gilles

Info: TMLP : Ta mère la pute

Commenter

Commentaires: 0