Ce ne sont plus les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, le rêve... Les mots et les images que vous y mettez... Et puis, faites-vous plaisir, comme vous voulez, par exemple en vous promenant sur 1 ou 2 mots  (ou 3, ou 4... ou début de mots) ou autres combinaisons qui feront plus ou moi... Lire la suite >>
Reset
Search results: 10
Search time counter: 0.1438s

big brother

La NSA a bâti une infrastructure qui permet d'intercepter presque tout. Grâce à cette capacité, la grande majorité des communications humaines sont ingérées automatiquement sans ciblage. Si je voulais voir vos e-mails ou le téléphone de votre femme, tout ce que j'avais à faire était d'utiliser les interceptions. Facile d'obtenir vos e-mails, mots de passe, enregistrements téléphoniques, cartes de crédit.

Auteur: Snowden Edward

Info:

[ totalitarisme ] [ surveillance ] [ prison ]

Commenter

Commentaires: 0

big brother

Une compagnie d'assurance serait heureuse de subventionner les coûts d'installation de capteurs dans votre maison - aussi longtemps qu'elle pourra automatiquement alerter les pompiers ou faire que les lumières du porche avant clignotent au cas où votre détecteur de fumée se déclenche. Pour l'instant, accepter de tels systèmes de suivi est présenté comme un avantage supplémentaire qui peut nous épargner de l'argent. Mais quand en arriverons-nous au point où ne pas les utiliser sera considéré comme une négligence - ou, pire, un acte de dissimulation - qui doit être pénalisé par des primes plus élevées?

Auteur: Morozov Evgeny

Info:

[ apériteur ]

Commenter

Commentaires: 0

big brother

Si le gouvernement vise les effets et non les causes, il sera tenu d'étendre et multiplier les contrôles. Identifier les causes demande de l'analyse de la connaissance, tandis que les effets peuvent être vérifiés et contrôlés.

Auteur: Agamben Giorgio

Info:

[ surveillance ]

Commenter

Commentaires: 0

big brother

J'ai grandi avec la compréhension que le monde ou je vis est un monde où les gens jouissent d'une sorte de liberté de communiquer les uns avec les autres dans la vie privée, sans que cela soit suivi, sans qu'il soit mesuré ou analysé ou en quelqeu sorte jugé par les données de ces systèmes de l'ombre, chaque fois qu'ils mentionnent tout ce qui se déplace à travers les lignes publiques.

Auteur: Snowden Edward

Info:

[ totalitarisme ] [ surveillance ] [ prison ]

Commenter

Commentaires: 0

big brother

L'idée qu'un citoyen, qui n'a jamais eu affaire à la Justice de son pays, devrait rester parfaitement libre de dissimuler son identité à qui il lui plaît, pour des motifs dont il est seul juge, ou simplement pour son plaisir, que toute indiscrétion d'un policier sur ce chapitre ne saurait être tolérée sans les raisons les plus graves, cette idée ne vient plus à l'esprit de personne. Le jour n'est pas loin peut-être où il nous semblera aussi naturel de laisser notre clef dans la serrure, afin que la police puisse entrer chez nous nuit et jour, que d'ouvrir notre portefeuille à toute réquisition. Et lorsque l'État jugera plus pratique, afin d'épargner le temps de ses innombrables contrôleurs, de nous imposer une marque extérieure, pourquoi hésiterions-nous à nous laisser marquer au fer, à la joue ou à la fesse, comme le bétail ? L'épuration des Mal-Pensants, si chère aux régimes totalitaires, en serait grandement facilitée.

Auteur: Bernanos Georges

Info: La France contre les robots, in Essais et écrits de combat, T. 2, la Pléiade

[ visionnaire ]

Commenter

Commentaires: 0

big brother

A mesure que Snowden leur racontait son histoire, les agissements de la NSA leur parurent de plus en plus directement sortis d'une dystopie du XXe siècle. Tout cela rappelait les livres d'Aldous Huxley ou de George Orwell. Mais le but ultime de la NSA semblait même aller au-delà : tout collecter chez tout le monde, partout, et le conserver indéfiniment. C'était le signal d'un tournant décisif. L'anéantissement de la vie privée.

Auteur: Harding Luke

Info: Le Dossier Snowden, Les services secrets au coeur d'un scandale planétaire

[ oppression ]

Commenter

Commentaires: 0

big brother

La publicité est le prix que vous payez pour des pensées subconscientes.

Auteur: Bezos Jeff

Info:

[ consumérisme ] [ propagande ] [ manipulation ]

Commenter

Commentaires: 0

big brother

Facebook a manipulé les émotions de ses utilisateurs pour une étude
Une recherche publiée récemment expliquant comment Facebook a manipulé des informations de près de 700'000 utilisateurs anglophones a suscité l'inquiétude d'internautes. Le réseau social voulait étudier "la contagion émotionnelle" dans les groupes d'utilisateurs.
Pendant une semaine, du 11 au 18 janvier 2012, Facebook et des scientifiques des Universités Cornell et de Californie à San Francisco ont utilisé le système d'algorithmes du réseau pour modifier le contenu des informations reçues par un groupe d'utilisateurs afin d'étudier l'impact sur leurs émotions.
La recherche a été publiée dans la revue scientifique américaine Comptes rendus de l'Académie nationale des sciences (PNAS), datée du 17 juin. Les auteurs cherchaient à savoir si le nombre de messages positifs ou négatifs lus par les utilisateurs influençait la teneur de ce qu'ils postaient eux-mêmes sur le site.
Ils ont constaté que les utilisateurs ciblés commençaient à utiliser davantage de mots négatifs ou positifs selon l'ampleur des contenus auxquels ils avaient été "exposés".
"Les états émotionnels sont communicatifs et peuvent se transmettre par un phénomène de contagion, conduisant les autres personnes à ressentir les mêmes émotions sans en être conscientes", écrivent les auteurs de cette recherche. Selon eux, "ces résultats montrent la réalité d'une contagion émotionnelle de masse via les réseaux sociaux."
L'étude suscite une attention grandissante sur la toile après des articles publiés samedi dans la revue en ligne Slate et sur les sites du magazine "The Atlantic" et de "Forbes".
Levée de boucliers
Certains internautes expriment "leur trouble profond" ou qualifient la méthode utilisée "d'alarmante" ou de "démoniaque". Susan Fiske de l'Université de Princeton, qui a édité la recherche, a indiqué à "The Atlantic" avoir contacté les auteurs pour leur faire part de ses préoccupations quant à leurs travaux.
Ils lui ont dit que les autorités de leurs universités avaient approuvé ces travaux "car Facebook, apparemment, manipule systématiquement le contenu des informations diffusées".
Interrogé par l'AFP, Facebook, plus grand réseau social avec plus d'un milliard d'utilisateurs, a rejeté ces accusations. "Cette recherche a été menée pendant seulement une semaine et aucune donnée utilisée n'était liée au compte d'une personne en particulier", indique une porte-parole, Isabel Hernandez, dans un courrier électronique.

Auteur: Internet

Info:

[ pouvoir ] [ influence ]

Commenter

Commentaires: 0

big brother

Non seulement, il n'y a "nulle part où se cacher" comme l'a résumé Glenn Greenwald, mais nous nous dirigeons, à toute allure et dans un silence presque assourdissant - celui accompagnant l'effondrement - vers une société hyper surveillée et hyper technologique... D'abord ludique et rassurante puis effrayante ensuite.
L'électronique de pointe, les technologies numériques et l'internet, ce triumvirat sans humanité prendra un jour le contrôle de l'Humanité. "Globalia" est notre futur. Le travail deviendra une chose, vous le verrez bientôt, assez secondaire, une fois que nous serons tous sous contrôle.

Auteur: Morozov Evgeny

Info:

Commenter

Commentaires: 0

big brother

Les vrais maitres du monde
Pendant des décennies, les idéologies extrêmes que ce soit de gauche ou de droite se sont affrontées sur le concept de conspiration d'un gouvernement secret tirant les ficelles et manipulant les keyplayers politiques et autres capitaines d'industrie.
Le concept de Nouvel Ordre Mondial est aussi souvent tourné en dérision puisque présenté comme la théorie d'une conspiration de l'ombre. En fait il distrait les esprits qui manquent de la sophistication nécessaire pour comprendre les nuances de la géopolitique.
Il se trouve que cette idée de base - une collusion profonde et globale entre Wall Street et le gouvernement avec un agenda mondialiste - est opérationnelle et représente en l'occurrence ce qu'un certain nombre d'initiés appellent le "Deep State".
Cet "Etat profond" est un hybride de la sécurité nationale et des organismes d'application de la loi : Ministère de la Défense, Département d'État, Ministère de la Sécurité intérieure, CIA et Ministère de la Justice. On peut aussi y inclure le Département du Trésor en raison de sa compétence sur les flux financiers, de sa forte implication lors de la mise en application des sanctions internationales, et sa symbiose organique avec Wall Street.
Constitué d'un réseau complexe de portes tournantes entre le complexe militaro-industriel, Wall Street, la Silicon Valley et quelques grandes entreprises, il consolide les intérêts de celles sous contrat avec la défense nationale US, les intérêts des banksters, influence et pousse à des actions militaires, use et abuse des organismes de renseignements et de surveillance, à la fois extérieurs et intérieurs.
Selon Mike Lofgren et bien d'autres initiés, il n'y a pas de théorie du complot. L'état profond se cache au vu et au su de tout le monde et va bien au-delà de ce que le Président Eisenhower expliqua en avertissant des dangers dans son discours d'adieu il ya plus de cinquante ans. (https://www.youtube.com/watch?v=8y06NSBBRtY)
Un exemple, entre autres, selon Lofgren, 70% du budget du renseignement US va aux entreprises privées.
En outre, alors que Wall Street et le gouvernement fédéral sucent l'argent de l'économie, on relègue des dizaines de millions de personnes aux coupons alimentaires et on incarcère toujours plus de monde. Cogitez : il y a plus de détenus aux USA qu'en Chine, État totalitaire quatre fois plus peuplé.
On constate aussi que la croissance de l'oligarchie corporatiste (faut-il parler de corporatocratie ?) facilite et consolide l'Etat profond. Les portes tournantes entre le gouvernement et l'argent de Wall Street permettent toujours plus aux plus grandes entreprises d'offrir des emplois surpayés aux ex responsables gouvernementaux et autres yes men.
Cette cabale quasi-secrète qui tire les ficelles à Washington et conditionne une grande partie de la politique étrangère américaine est maintenue via une idéologie corporatiste qui développe et défend des thèmes comme : déréglementation, externalisation, désindustrialisation et financiarisation. L'exceptionnalisme américain, ou grand "Consensus de Washington", cultive ainsi une guerre perpétuelle via le maintien de son impérialisme économique - à l'étranger - tout en consolidant les intérêts de l'oligarchie principalement aux USA.
Le président en place est sans importance tant qu'il est possible de perpétuer la guerre contre le terrorisme et autres objectifs géopolitiques fallacieux.
"Tant que les budgets passent et que les factures sont payées à temps, les listes de promotion sont confirmées, les budgets noirs (c.-à-secrets) tamponnés, les subventions fiscales particulières pour certaines sociétés approuvés sans controverse, etc. Bref, aussi longtemps qu'on ne pose pas trop de questions gênantes, les engrenages qui maillent cet état hybride moulinent sans bruit,
Ainsi on s'explique aisément pourquoi les USA renaclent à intervenir avec les russes pour éradiquer DAECH (ou ISIS, ou Etat islamique), tout comme on comprend mieux les manoeuvres machiavéliques qui ont installé un immense bordel en Lybie et en Irak entre autres exemples.
La très mauvaise nouvelle est que plusieurs informations concordantes indiquent que les élites chinoises et même russes sont de plus en plus de mèche avec ce qu'on appellera ici "les mondialistes".
On nous a bassinés depuis toujours avec la "démocratie" en nous faisant croire la formule de Lincoln : "le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple" où le peuple resterait toujours à la manoeuvre et ne déléguerait à l'exécutif que les tâches qu'il ne peut effectuer lui-même. Illusion.
Il semble alors que le développement de ce genre de cénacle, de groupe d'influence dissimulé, de cooptation d'un "cerveau reptilien du tissu social" qui n'a d'autres but que sa propre conservation, ne pourra être maitrisé et contenu que dans de petits états, gérés via un système de démocratie directe à la Suisse, où de surcroit des conditions de vie contraignantes demeureront afin de pousser les gens vers la solidarité et la conscience politique.
En ayant aussi, auparavant, réglé une des plus grandes injustices de ce monde, à savoir la manière dont les oligarques mondiaux se passent leurs fortunes et ressources d'une génération à l'autre. Car, comme ils ont les moyens et le niveau intellectuel, ils peuvent aisément bien éduquer des descendants qui comprennent leur(s) avantage(s). De fait l'inégalité de la naissance est devenue, avec le développement de l'oligarchie mondiale (les 99% contre le 1%), la plus frappante de notre monde.

Auteur: Mg

Info: 24 septembre 2015, d'après http://theantimedia.org/forget-the-new-world-order-heres-who-really-runs-the-world/

Commenter

Commentaires: 0