Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 9
Temps de recherche: 0.0768s

recul

Humour : bouée de sauvetage pour les flots de la vie.

Auteur: Raabe Wilhelm

Info:

[ distanciation ]

Commenter

Commentaires: 0

rationalisme

Tous vous tendent leurs pièges, savants, politiciens, banquiers ; les pièges où eux-mêmes sont pris. Le poète vous tend sa bouée, et s'il le peut, sa main.

Auteur: Armel Guerne

Info: Préface de sa traduction des ''Disciples à Saïs, Hymnes à la nuit, Chants religieux'' de Novalis.

[ anti poétique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

lecture

Si la poésie était une bouée de sauvetage, alors les livres étaient des radeaux. Dans mes moments les plus fragiles, je tenais en équilibre sur un livre, et ces livres m'ont portée sur des marées d'émotions qui refluaient en me laissant trempée et anéantie.

Auteur: Winterson Jeanette

Info: Pourquoi être heureux quand on peut être normal ?, p. 193

[ fuite ] [ refuge ] [ thérapie ]

Commenter

Commentaires: 0

particule élémentaire

L'atome n'est pas une structure statique mais un mécanisme dynamique en interaction constante avec un environnement tout aussi dynamique. Ce n'est pas un grain de sable, mais une bouée secouée par les vagues qui clignote au loin. Si nous voulons le comprendre, nous devons regarder au-delà des images fixes et enregistrer l'action dans un film.

Auteur: Von Baeyer Hans Christian

Info: Taming the Atom, Chapter 7 (p. 117) Random House, Inc. New York, New York, USA. 1992

[ bouillonnement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

relatif

Finies les questions métaphysiques sur Dieu existe-t-il, pourquoi y a t-il quelque chose plutôt que rien, les interrogations avinées sur le temps qui fuit, la vie et son but. Désormais, ce sont des questions concrètes qu'il nous faut résoudre :
Pourquoi la sorcière est-elle méchante ?
Pourquoi Mowgli nage-t-il sans bouée ?
A quelle heure vais-je mourir ? Et Marie-Ange ?
C'est quoi un enfant pas adopté ?

Auteur: Testa Bruno

Info: L'Adoption, Quidam Editeur 2005, p.82

[ pragmatisme ]

Commenter

Commentaires: 0

refuge

Souffrir en attendant l'heure où l'on s'envolera vers d'autres mondes, d'autres lieux, les milliers de couleurs qui sévissent. La vie prend tant d'aspects différents, contradictoires, complémentaires, je voudrais en faire tout l'inventaire. La poésie est ma nourriture, mon sarment, ma bouée de sauvetage. Ecriture toujours possible contre le silence panique. Ceux pour qui les mots sont usés ont perdu tout simplement en eux le pouvoir d'émerveillement.

Auteur: Uguay Marie

Info: Journal, p 267

[ douleur ]

Commenter

Commentaires: 0

crépuscule

Le soir, aussi serein qu'une anse abritée, voguait lentement vers l'horizon. Le soleil, très bas, ressemblait au flotteur ensanglanté d'une palangre - une grande palangre faite pour capter les regards -, tandis que la lune pointait au fond de la baie comme une bouée au milieu d'une forêt de mâts. Le couchant était rouge et soyeux comme les ouïes des poissons-scies et, par endroits, comme le ventre d'une conque de nacre.

Auteur: Serpa Enrique

Info: Contrebande

Commenter

Commentaires: 0

homme-machine

Fabriquer de l'intelligence artificielle, c'est comme façonner un double de l'homme. Non dans sa dimension physique - la machine ne se reproduit pas, elle n'a pas de corps, même si elle peut habiter celui d'un robot - mais au sens de la pensée et de la capacité créative. Une immense avancée scientifique, qui annonce cependant la possible fin de l'homme comme être unique, créature supérieure à toutes les autres, et son renvoi eu statut de "machine organique".

Auteur: Bouée Charles-Edouard

Info: La chute de l'Empire humain: Mémoires d'un robot

[ miroir ]

Commenter

Commentaires: 0

cooptation

Ils sont assis autour d'une table circulaire, une quinzaine d'industriels français, responsables du développement durable dans différentes sociétés. En face d'eux, un chercheur du Collège de France, spécialiste des questions de climat. Nous sommes à l'automne 2010 alors que fait rage la querelle sur l'origine humaine ou non du bouleversement climatique. L'un des industriels pose au professeur une question que je trouve quelque peu désinvolte: "Mais pourquoi faudrait-il vous croire, vous plus que les autres?" Je m'étonne. Pourquoi met-il sur le même pied, comme s'il s'agissait d'une simple bataille d'opinions, les spécialistes du climat et ceux qu'on appelle les climato sceptiques - en dévoyant quelque peu le beau vocable de "sceptique"? Disposerait-il par hasard d'un instrument de mesure supérieur à celui du spécialiste? Comment ce simple apparatchik pourrait-il être en position de balancer les positions des experts selon un calcul par moins? Mais, surtout, comment ose-t-il parler de "croyance" à propos des sciences du climat? Décidément je trouve la question presque choquante, surtout de la part de quelqu'un dont le métier consiste à s'intéresser de près à la question écologique. La controverse a-t-elle tellement dégénéré au point que l'on puisse parler du sort de la planète comme si l'on était sur le plateau d'une joute télévisée en faisant semblant d'égaliser les positions?
Je me demande comment le professeur va répondre : est-ce qu'il va remettre à sa place le fâcheux en lui rappelant qu'il ne s'agit pas de croyance mais de fait? Est-ce qu'il va résumer à nouveau les "données indiscutables" qui ne laissent guère de place au doute? Or, voilà qu'à ma grande surprise, il répond dans un long soupir : "Si l'on n'a pas confiance dans l'institution scientifique, c'est très grave." Et de se mettre à déployer devant son auditoire le grand nombre de chercheurs impliqués dans l'analyse du climat, le système complexe de vérification des données, des articles et des rapports, le principe du jugement par les pairs, l'immense réseau des stations, des bouées dérivantes, des satellites, des ordinateurs qui assurent le flux des informations - puis il se met à expliquer, debout au tableau, les pièges des modèles nécessaires à la rectification des données ainsi que les doutes successifs qu'il a fallu lever sur chacun des points. "Et, dans l'autre camp, ajoute-t-il, qu'est-ce qu'on trouve? Aucun chercheur compétent dans le domaine disposant de l'équipement idoine." Pour répondre à la question posée, le professeur s'est donc servi de la notion d'institution comme du meilleur instrument pour mesurer le poids respectif des positions. Il ne voit pas de cour d'appel plus élevée. Et c'est bien pourquoi il ajoute que "perdre confiance" dans cette ressource serait, pour lui, "très grave".

Auteur: Latour Bruno

Info: Enquêtes sur les modes d'existence

[ sciences ] [ pouvoir ] [ environnement ]

Commenter

Commentaires: 0