Passez par ce lien, aide pour vous mettre dans les meilleures dispositions en baissant votre stress d'un cran. Ce ne sont plus les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, le rêve... Les mots et les images que vous y mettez... Et puis, faites-vous plaisir, comme vous voulez, par exemple en vo... Lire la suite >>
Reset
Search results: 2
Search time counter: 0.0861s

réfléchir

Essai d'une méthodologie pour chaînes de réflexion, et d'écriture au sens large
A) QUELLE EXTRAIT OU PROBLÉMATIQUE ? Avec les bons mots ?
1 - Choisir un sujet/citation
2 - Se mettre d'accord sur les mots, le sens (avec les synonymes, voire en cherchant le terme exact, exemple : nullipare : femme qui n’a pas eu d’enfant.) Ou même en créant le mot pour pouvoir ainsi cerner simplement une situation-objet-concept. (exemple : ertezoute).
B) S'ASSURER du SENS
1 - Une fois les mots (axiomes) compris. S'assurer du sens des phrases (bases)
2 - Evaluer les nuances dans les idées. La citation d'un auteur est souvent un piège grossier : la beauté d'une formule fait qu'on la reprend, alors qu'après réflexion, on n'est d'accord qu'avec 90 % de ce qu'elle signifie. C'est sur les 10 % qui restent qu'apparaissent les erreurs et les malentendus.
3 - Identifier et préciser ces % douteux.
C) SITUATION DE DÉPART
1 - Suis-je partie prenante ou est-ce un simple jeu mental ?
2 - Ce n'est qu'un simple intérêt spéculatif sur ce que soulève la citation (ex : quelle est une bonne définition de "biophysique" ?)... ou autre.
D) OBJECTIF - DIRECTION
1 - Discuter la problématique pour l'affiner ou simplement pour passer le temps (rédiger alors un dialogue - confrontation)
2 - Je veux me situer par rapport à cette problématique de départ (donc creuser le point B1, avec plus de sincérité et de profondeur... Suis-je touché, Concerné ? Pourquoi ? Etc... )
3 - Contrer avec force une unique fois cette réflexion de départ (genre réponse politique ou médiatique)
4 - En forme de conclusion non conclusive : reprendre la problématique(A) de départ et repasser (itération) par toutes les étapes, c'est à dire reconsidérer, affiner, tenter d'imaginer l'avenir de cette idée parallèlement à notre vie, la société, etc...
E) CONCLUSION. Possible qu'en cas d'abandon de la chaine

Auteur: Mg

Info: 23 sept.2016

[ approfondir ] [ raisonner ] [ citation s'appliquant au logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0

citation s'appliquant à ce logiciel

Attention ce texte implique plusieurs pensées croisées.
Comme chacun sait, nous sommes formatés par notre éducation, l'environnement et ainsi de suite.
Phrases, chapitres... livres... tels sont niveaux d'échelles qui structurent les mots et la pensée de nos langages et de la littérature. Comment en sortir ? Ensemble peut-être.
Car en terme de réflexion personnelle il semble que nous soyons hélas bloqués au niveau de la phrase ou de la formule, tout simplement parce que la survie le demande. Dans l'action animale le cause-effet de la situation se passe en général très vite pour que l'individu isolé puisse développer sa réflexion.
Maintenant les humains - touchons du bois - sont semble-t'il passés au-delà de l'individu et de sa survie immédiate. Ils ont le temps de réfléchir, comme le firent nos philosophes. Et maintenant, grâce à Internet, c'est même possible de le faire de manière collective au sens large. Qu'est-ce alors qu'une intelligence collective ? La phrase suivante de Carl Friedrich von Weizsäcker donne un début de réponse.
"La raison pratique sert la perception de ses propres intérêts, La raison théorique profonde celle de l'intérêt général."
Au départ de cette compilation je m'intéressais aux formules courtes (disons 5 mots en moyenne). Ensuite sont venus des extraits plus longs plus "littéraires", un peu comme l'a écrit Claudio Magris : "L'Histoire dit les événements, la sociologie décrit les processus, la statistique fournit les chiffres, mais c'est la littérature qui les fait toucher du doigt, là où ils prennent corps et sang dans l'existence des hommes."
Comment organiser et structurer tout ça ?
Nous avons décidé d'indexer les formules/extraits sur deux niveaux :
1) tag-chapitre, supposé être le plus pertinent, ce qui est déjà fort délicat à définir !
2) tag simple.
Il y a déjà ici une piste TRES intéressante pour le tag chapitre : établir sa pertinence via une modération pyramidale. Nous y reviendrons.
Donc à ce stade des "Fils de la pensée" un individu peut déjà s'amuser à faire une recherche en combinant tags, auteurs, longueurs, etc. Mais nous restons proches du frimeur mondain, un frimeur qui pourrait par exemple rassembler les citations sur un thème-tag-chapitre et ainsi facilement compiler un recueil de pensées autour d'un mot. On peut par exemple imaginer ici un petit livre amusant sur le thème de la "Malveillance".
Mais notre auteur devrait trier. L'expérience montre en effet que cette recherche avec "un mot donné" reste vague et éparpillée.
Le cran suivant pour améliorer l'indexage fut la quasi nécessité de créer des tags/concepts plus précis : fond-forme, causes-effets, homme-machine, femmes-hommes, théorie-pratique, etc. Et parfois même d'utiliser des mots/tags qui n'existent pas en français : Schadenfreude en étant un bon exemple.
Cependant, même précisé, un mot-tag reste porteur de plusieurs sens et peut signifier tout et son contraire en fonction du contexte et de l'agencement des phrases.
On voit alors apparaitre ici l'idée de "méta-tags", une troisième catégorie à l'image du terme "Livre". Un peu comme si on en venait à figer certaines combinaisons de tags. Combinaisons qui "précisent" un champ d'idées ou un concept qui de fait s'affinera - au sens philosophique du terme.
Ainsi, avec le temps, j'ai commencé à établir une liste de doublons tags-mots-concepts, ouvreurs de pistes intéressantes pour moi, même si elles restent simplistes, pour ne pas dire triviales.

mort - omniprésence
conclure - illusion
amour - temps
mauvaise nouvelle - efficacité
survie - éthique l
musique - langage
réconfort - ordre
enfance - imagination
protéger - affaiblir
être humain - quête
lecture - miroir
non-voyant - témoignage
femmes-par-femmes - amour etc., etc...

Ou de triades :

complexité - vie - bouillonnement
humain - animal - particulier
réveil - naitre - réintégration
mentir - fuite - beaux-arts
motivation - transgression - jeunesse etc., etc...

On peut bien évidemment complexifier à loisir le paramétrage des recherches mais il vaut mieux ici revenir en arrière.
Il semble qu'en se mettant d'accord via une modération pyramidale sur la pertinence d'un mot-tag-chapitre d'une formule-citation nous établirons dans un premier temps une base solide, moins aléatoire, pour avancer.
Ensuite, une fois ce groupe de réflexion collective mis en place, viendrait le temps d'établir des "méta-tags". Mais là c'est de la musique d'avenir.
Je conclus par trois questions. Possibles sujets pour un tel travail de réflexion collective ?
- Peut-on mélanger et structurer nos pensées et nos échelles de pensées ensemble afin de nous libérer des statistiques froides et imbéciles d'une société de consommation productiviste qui s'appuie sur les pires instincts de l'homme pour les marchandiser, surtout culturellement et institutionnellement ?
- Comment éviter que la technologie ne conduise l'homme à se spécialiser dans l'humain ?
- Avec la disparition du travail, comment conserver une motivation forte chez les individus si la problématique de survie immédiate disparait ?

Auteur: Mg

Info: 26 oct. 2014

[ quête ] [ classification ] [ structuration ] [ taxinomie ] [ ranger ]

Commenter

Commentaires: 0