Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.                    &nb... Lire la suite >>
Search results: 182
Search time counter: 0.0985s

murphy

L'amélioration de la mémoire ne s'effectue pas par l'utilisation d'un moyen, pour le cerveau, d'emmagasiner plus efficacement les informations. Toutes nos études révèlent que le cerveau absorbe un nombre presque illimité de choses diverses, et cela parfaitement et définitivement. La difficulté porte sur le fait de nous en souvenir. Combien de fois avez-vous eu un nom sur le bout de la langue que vous n'arriviez pas à formuler ? Combien de fois avez-vous été incapable de donner une réponse que vous saviez connaître, pour vous la rappeler brusquement deux heures plus tard, alors qu'on parlait de tout autre chose ?

Auteur: Asimov Isaac

Info: Le robot qui rêvait

[ souvenance ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ] [ indexer ] [ retrouver ]

Commenter

Commentaires: 0

discernement

... La partie la plus importante dont nous sommes équipés est encore le propre cerveau du chercheur. Tous les ordinateurs du monde ne pourront pas nous aider si nous ne savons pas comment les utiliser correctement, ce qui nécessite plus que simplement savoir comment les faire fonctionner. Aristote n'aurait pas nécessairement été plus profond s'il avait possédé un ordinateur portable et su comment le programmer. Ce qui est absolument nécessaire maintenant, avec tous ces scanners de synthèse qui ronronnent près de nous, est une compréhension exacte de ce que nous sommes en train d'observer, voir, mesurer, et ce sur quoi nous nous interrogeons.

Auteur: Tulving Endel

Info:

[ mémoire ] [ organisation ] [ précision ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ] [ informatique ]

Commenter

Commentaires: 0

technologie

Les supports du progrès comme les téléphones portables, affaiblissent le pouvoir de concentration selon la rumeur. C'est peut-être vrai mais voyons ceci comme un plus, un progrès. Notre esprit, d'une rapidité qui surpasse de loin celle de la lecture ou de la vision, volant ainsi plus librement, a une meilleure vue d'ensemble. Du temps du livre, s'organiser, noter, rassembler, réfléchir, confronter, trier, etc. prenait plus d'énergie/temps. Aujourd'hui le moindre trait de pensée utile ou créatif peut être capté, recueilli et, si tout va bien, inséré intelligemment au sein d'un corpus immensément plus grand que les archives, personnelles ou pas, du monde d'avant.

Auteur: Mg

Info: 17 sept. 2017

[ Internet ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0

écriture

[...] L’important, c’est de rendre le lecteur plus vivant. Le plaisir que l’écrivain a pris ne suffit pas. Prenez Mein Kampf. Son auteur a peut-être eu de plaisir à l’écrire, mais ce n’est pas un plaisir pour les autres. Ma propre expérience de l’écriture passe par la résolution de problèmes. Le cerveau humain est fait pour ça. Il jubile devant les puzzles, les énigmes. C’est un défi neurologique très excitant. Si vous êtes écrivain, vous résolvez des problèmes à chaque paragraphe, à chaque phrase, le livre est un jeu de construction que vous tentez d’organiser. Et le lecteur joue ensuite avec vous, en entrant dans votre mécanique.

Auteur: Oates Joyce Carol

Info: Entretien dans le Télérama N° 3345 - février 2014

[ complexité ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0

lecture

J’aime annoter en bas de page au fur et à mesure que j’avance dans la vie. Attendre la fin pour tout récapituler ne me dit rien qui vaille. Cette forme de conclusion s’apparente trop à la mort. Et à force de jeter des coups d’œil à la fin, de feuilleter en avant et en arrière, je perds le texte, j’oublie ce que je suis en train de lire. Je préfère le saut instantané dans la note de bas de page. D’ailleurs, pour moi, la note de bas de page fait partie intégrante de mon texte, d’autant plus qu’à mon avis, pratiquement tout nécessite une note de bas de page.

Auteur: Bernard Kenneth

Info: La femme qui pensait être belle

[ lien hypertexte ] [ vieillesse ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0

polymathe

Le docteur Lefferts est... eh bien sa spécialité est la non spécialité. Tu vois, la science a atteint un point où chacune des branches se subdivise sans cesse en spécialités, et chaque spécialité à sa propre moisson d'experts. La plupart des experts vivent confinés. (...) Son travail est de rapprocher les chimistes et le biologistes, les spécialistes de mathématique pures et de physique appliquée et de pschologie clinique, et les ingénieurs, et tous les autres (...). Sa spécialité est la pensée scientifique dans son application à toutes les sciences. Il n'a pas de tâche assignée, sinon d'avoir une idée générale de tous les domaines et de faire passer de l'un à l'autre les renseignements nécessaires.

Auteur: Sturgeon Théodore

Info: Never underestimate, George W Barlow, traducteur

[ citation s'appliquant à ce logiciel ] [ désordre ] [ créativité ]

Commenter

Commentaires: 0

étiquetage

Au-delà de la recherche de trucs marrants et de beautés stylistique il y a dans "Les fils de la pensée"; une quête de la précision de l'idée, de l'exactitude de son sens (compréhension intuitive tempérée par le recul de la raison) afin de pouvoir l'indexer... et, plus difficile encore, la retrouver ensuite. Vaste programme ; qui implique la compréhension de l'extrait, compréhension souvent subjective ne serait que par le fond culturel de chacun et ses représentations.
Il y a aussi la précision de chaque terme. En ce sens le site des synonymes de l'uni de Caen propose avec chaque mot des chaines de termes qui aideront dans cette recherche de "justesse de sens du mot".

Auteur: Mg

Info: 4 juin 2016

[ vocabulaire ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0

quête

Mais, avant de mourir, il voulut s'offrir un dernier plaisir : posséder le plus grand livre qu'on ait jamais vu. Le livre qui raconterait toutes les histoires des hommes.
(...)
- Il ne me reste plus assez de vie pour lire ce livre, dit le Roi des rois. Ecrivez-moi un résumé du résumé.
On manda les compteurs de lettres et les grignoteurs de mots.
(...)
Ils capturèrent tous les récits, les grands et les petits. Les histoires vraies et les histoires mensonges, et tous les rêves aussi. Pas un seul ne leur échappa.
(...)
- Maintenant, écrivez-moi le livre.
Les graveurs de lettres, les ciseleurs de mots, les rimeurs et les rythmeurs se mirent à l'ouvrage. Ils travaillèrent nuit et jour pendant cent années.

Auteur: Kerloc`h Jean-Pierre

Info: L'histoire de toutes les histoires

[ abrégé ] [ conte ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

Pour un linguiste le phénomène est familier: routine de l'euphémisme. Les gens inventent de nouveaux mots "polis" pour désigner les choses émotionnellement chargées ou de mauvais goût. Mais l'euphémisme devient entaché par l'association et la nouvelle formulation trouvée acquiert vite ses propres connotations négatives. "Salle d'eau" devient "salle de bains", qui devient "salle de repos", pour devenir "toilettes" (à l'origine un terme pour les soins du corps, comme dans "trousse de toilette")... Ce tapis euphémiste montre que ce sont des concepts, et non les mots, qui sont transportés. Donnez à un concept un nouveau nom, et le nom sera coloré par le concept; le concept ne se rafraîchit pas par le nom. (Nous saurons que nous aurons atteint égalité et respect mutuel lorsque les noms des minorités resteront en place.)

Auteur: Pinker Steven

Info: The game of the name, 03/04/1994, archive originale

[ apparence ] [ illusion ] [ abstraction ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0

réflexivité

Alors, pourquoi lisez-vous?
Par goût d'abord, et puis parce que ça me manque autant de ne pas lire que de ne pas fumer, et aussi pour me connaître moi-même. Quand je lis, on dirait que seuls mes yeux suivent les lignes, mais, de temps à autre, je tombe sur un passage, quelque fois une simple phrase, qui m'offre une signification précise et qui devient partie intégrante de moi-même. J'ai tiré alors du livre tout ce qu'il peut me donner et je n'en sortirais pas davantage si je le lisais une douzaine de fois. Nous sommes comme un bouton de fleur; la plus grande partie de nos lectures glisse sur nous, mais certaines choses, au sens plus profond, ouvrent un pétale. Un à un, les pétales s'épanouissent, et, enfin, la fleur se forme.

Auteur: Maugham W. Somerset

Info: Servitude humaine

[ résonance ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0