Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 94
Temps de recherche: 0.141s

nourriture

En termes d'évolution, ces explications ont bien sûr le dessus. Nous n'aimons pas le sucre parce qu'il a bon goût et détestons le vomi parce qu'il pue. Au contraire, l'un est agréable et l'autre répugnant parce que nous avons été conçus pour rechercher le premier et éviter le second. Nous avons évolué dans des environnements où le sucre était assez rare pour que le fait d'en ramasser le plus possible soit la bonne stratégie, et où le vomi était certainement plein de toxines et autres agents pathogènes. Les individus ayant un peu plus ces préférences que les autres extrayaient plus de calories et moins de substances dangereuses de leur biotope. De manière générale ces individus augmentaient leurs chances d'avoir une progéniture que les autres.

Auteur: Boyer Pascal

Info: Minds Make Societies: How Cognition Explains the World Humans Create

[ survie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

cognition

Selon la vision traditionnelle de la perception, les données du sensorium se déversent dans le cerveau, remontent la hiérarchie sensorielle et se font voir, entendre, sentir, goûter, éprouver - "sont perçus". Mais un examen plus approfondi des données suggère que c'est incorrect. Le cerveau est alors bien plus à considérer comme un système essentiellement fermé qui fonctionne sur la base de sa propre activité interne

Auteur: Eagleman David

Info: "Incognito : The Secret Lives of the Brain", p.55, Vintage (2011).

[ illusion ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

cognition

Le profond secret du cerveau est que non seulement la moelle épinière mais tout le système nerveux central fonctionnent de cette façon : l'activité générée en interne est modulée par l'apport sensoriel. Vu sous cet angle, la différence entre éveil et sommeil est simplement que les données provenant des yeux ancrent la perception.

Auteur: Eagleman David

Info: "Incognito : The Secret Lives of the Brain", p.55, Vintage 2011

[ regard ] [ sens principal ] [ vision ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

cognition

L'hémisphère gauche s'intéresse beaucoup au langage ; il communique par les mots, il a un passé, un présent et un avenir ; il a une composante temporelle et tout est question de détails. L'hémisphère droit s'intéresse davantage à l'expérience du moment présent - ici et maintenant, où tout est un énorme rassemblement des systèmes sensoriels qui inondent notre cerveau.

Auteur: Bolte Taylor Jill

Info:

[ cerveau ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vision

Le cerveau "comble " l'information manquante de l'angle mort. Remarquez ce que vous voyez à l'emplacement de cet endroit quand il est dans votre angle mort. Lorsqu'il disparaît, vous ne percevez pas un trou blanc ou de noir à sa place ; votre cerveau invente au contraire quelque chose sur cet arrière-plan. Votre cerveau, sans aucune information de cet endroit particulier de l'espace visuel, le complète avec les motifs qui l'entourent. Vous ne percevez pas ce qui se trouve là. Vous percevez ce que votre cerveau vous dit.

Auteur: Eagleman David

Info:

[ cognition ] [ voir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

apprendre

Si on observe le cerveau d'une personne et qu'on y constate une très faible activité lors d'une tâche, ça n'indique pas nécessairement qu'elle ne tente rien - mais plus probablement qu'elle a travaillé dur dans le passé pour intégrer les éléments principaux dans ses circuits. La conscience est principalement mise à contribution au cours de la première phase de l'apprentissage et se trouve exclue du jeu une fois qu'elle est au plus profond du système.

Auteur: Eagleman David

Info: “Incognito: The Secret Lives of the Brain”, p.151, Vintage 2011

[ cognition ] [ concentration ] [ auto-programmation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

cognition

Tout acte de perception est, dans une certaine mesure, un acte de création, et tout acte de mémoire est, dans une certaine mesure, un acte d'imagination.

Auteur: Sacks Oliver

Info: Musicophilie : La musique, le cerveau et nous

[ être ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

cognition

La synesthésie à travers le mathématicien Jason Padgett

Jason Padgett est un américain qui a acquis, sans le vouloir, des capacités étonnantes en mathématiques après une agression en 2002. Il a été durement touché à la tête et il vit maintenant la réalité sous forme de fractales mathématiques descriptibles par des équations. Il est atteint du syndrome du savant qui lui permet désormais de pratiquer une forme de synesthésie.

Avant l’incident, Jason ne possédait aucune capacité particulière en math, il était même plutôt mauvais. Il a copié la plupart des réponses à son examen de géométrie dans l’enseignement secondaire et n’a jamais eu beaucoup d’intérêt pour cette matière. Il est allé à l’université pour la quitter sans finir son cycle. Il a ensuite travaillé dans la vente pendant quelques années et puis s’est installé dans un magasin de meubles fabriqués par son père. L’accident vasculaire cérébral provoqué par son agression a ostensiblement changé l’architecture du cerveau de Jason. Après une période d’introspection d’une durée de trois ans, il a commencé à dessiner ce qu’il voyait juste en face de ses yeux. Les résultats étaient incroyables, une série d’approximations mathématiques, de fractales dessinées à la main, les premières du genre. Les mathématiciens et les physiciens ont été surpris : certains des dessins de Jason dépeignent des équations mathématiques qui, jusque-là, étaient seulement présentables sous forme graphique. D’autres représentent de réels modèles d’interférences électroniques.

Il semblerait bien que notre conscience soit fractale et possède de multiples couches qui sont sous jacentes à notre conscience de veille. Lorsque nous atteignons certaines couches, d'autres facultés jusque là inhibées réapparaissent, telle est le cas de la synesthésie. La synesthésie (du grec syn, "avec" (union), et aesthesis, "sensation") est un phénomène neurologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés. Par conséquent, tout état de conscience modifiée peut amener à une certaine synesthésie, les rêves appartiennent à ce domaine de conscience modifiée. Nous devons donc aborder également les animaux et les végétaux, qui possèdent une certaine forme de conscience, selon ce point de vue. Lorsque nous observons une abeille par exemple, son monde est synesthésique, elle évolue dans un monde où la différenciation des sens est moins présente et semble comme enivrée par ses émotions. L'état hypnotique n'est pas étranger à cette forme de conscience synesthésique que nous pourrions appeler "conscience collective" ou "conscience plurielle", parce que l'organisme et ses divers composants psychiques se retrouvent comme condensés et plus unifiés, ce qui l'amène à vivre dans une subjectivité plus grande et dans un état de fascination hypnotique plus prégnante également. L'abeille considère donc ses congénères de la ruche comme des parties d'elle-même, et non comme extérieur à elle-même, d'où la conscience collective.

Ce que nous observons du monde extérieur à partir de notre conscience de veille n'est donc qu'une réalité, lorsque nous pénétrons dans notre intériorité, d'autres types de conscience émergent dont la conscience collective. C'est alors que nous pouvons voir des réalités qui furent jusque là cachées, la vision de l'abeille ou de Jason Padgett peuvent jaillir de la pénombre de notre inconscient.

Auteur: Shoushi Daniel

Info: 16 Feb 2018. Source : Struck by Genius : How a brain injury made me a mathematical marvel, Jason Padgett, Maureen Seaberg. Editions Headline

[ niveaux de perception ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

définitions

La philosophie se divise en (a) Phénoménologie ; (b) Science normative ; (c) Métaphysique.

La phénoménologie identifie et étudie les types d'éléments universellement présents dans le phénomène ; le phénomène étant tout ce qui est présent à tout moment dans l'esprit, de quelque manière que ce soit. La science normative distingue ce qui devrait être de ce qui ne devrait pas être, et propose de nombreuses autres subdivisions et arrangements soumis à sa principale distinction dualiste. La métaphysique cherche à rendre compte de l'univers de l'esprit et de la matière. La science normative repose largement sur la phénoménologie et les mathématiques ; la métaphysique sur la phénoménologie et la science normative.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: Syllabus: Syllabus of a course of Lectures at the Lowell Institute beginning 1903, Nov. 23. On Some Topics of Logic. MS [R] 478. 1903

[ classifications ] [ triade ] [ cognition ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

cognition

C'est une question difficile que de savoir si le principe de série nous permet de tracer des lignes de démarcation nettes entre perception et quasi anticipation, c'est à dire l'antecept, et entre perception et mémoire récente (que je me permets de nommer ponecept, une mémoire distante et incertaine, qui est peut-être même tout autre chose), ou si la perception est en même temps un cas extrême d'antecept et un cas extrême de ponecept.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: Telepathy. MS [R] 881. 1903

[ instant présent ] [ captage ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel