Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.                    &nb... Lire la suite >>
Search results: 39
Search time counter: 0.0392s

communauté

A tous les niveaux, l'Africain était avant tout un être social. Toutes les étapes de la vie était marqué par des réunions. C'est pour cela qu'on a parlé du débat permanent africain qui était instauré sous les arbres - la palabre - où chacun avait non seulement la liberté d'expression mais l'obligation de s'exprimer.

Auteur: Ki-Zerbo Joseph

Info: A quand l'Afrique ?

[ organisation ] [ Afrique ] [ village ] [ société ]

Commenter

Commentaires: 0

communauté

Le novateur ou le héros est seul. Chaque fois que nous faisons un acte exceptionnel, nous ne sommes pas compris ; on ne nous croit pas. C'est la règle. Ce qui a une très grande valeur est accueilli exactement comme ce qui n'en a aucune. La société n'est prête que pour la reconnaissance de ceux qui se tiennent dans la moyenne.

Auteur: Alberoni Francesco

Info: L'amitié, Pocket no 4223, p.143

Commenter

Commentaires: 0

communauté

J'aime bien voir les gens rassemblés, heureux. Finalement, le mariage est le seul jour où l'on a l'occasion de réunir tous ceux qui font notre vie. Côte à côte, la famille, les amis, les collègues. Tout se mélange. Vous pourrez toujours me faire remarquer que les mêmes se réunissent aussi aux obsèques, mais le héros de la fête en profite nettement moins.

Auteur: Legardinier Gilles

Info: Demain j'arrête

[ relations ] [ connaissances ]

Commenter

Commentaires: 0

communauté

La famille est la cellule fondamentale du tissu social. La société temporelle, à la différence de la société spirituelle, n'est pas une société de personnes mais une société de familles. On ne choisit ni sa famille ni sa patrie; on en est constitué membre par sa naissance; sans l'avoir voulu on est par nature partie d'un tout, la famille, qui est elle-même partie d'un tout, la patrie.

Auteur: Madiran Jean

Info: Une civilisation blessée au coeur

[ subdivision ]

Commenter

Commentaires: 0

communauté

[La civilisation] est d’emblée contre l’amour car elle pressent qu’il n’y a pas d’amour sans crime, sans violence indéfiniment répétée. […] Elle amène ainsi une première différenciation entre amour charnel et affection, entre liens de consanguinité et liens d’alliance. La civilisation émerge donc du refoulement du premier amour. Mais comme le refoulé fait toujours retour, elle tentera d’utiliser pour le tissage des liens communautaires les désirs qu’elle a refoulés.

Auteur: Enriquez Eugène

Info: De la horde à l'Etat

[ garde-fou ] [ normalisatrice ]

Commenter

Commentaires: 0

communauté

Si la reine était plus intelligente, elle serait probablement désespérément névrosée. En l'état, elle est timide et ombrageuse, probablement parce qu'elle ne quitte jamais la ruche, mais passes ses journées confinée dans l'obscurité, une sorte de nuit éternelle, perpétuellement en travail... Son véritable rôle est moins celui d'une reine que celui de mère de la ruche, un titre qu'on lui accorde souvent. Et pourtant, cela tient du simulacre, parce qu'elle ne possède ni l'instinct maternel ni la capacité de s'occuper de ses petits.

Auteur: Longgood W.

Info:

[ essentiel ] [ symbole ] [ centre ]

Commenter

Commentaires: 0

communauté

Le modèle social du "village", structure de la cellule se situant au-dessus de la famille, a été et reste une base très forte de la société. Sa population se divise en trois catégories principales :
1) Ceux qui savent; toubib, instituteur, curé, juge, etc...
2) Ceux qui vivent et travaillent normalement : facteur, paysan, etc...
3) Les personnes diminuées (dérangé du lieu, l'imbécile, heureux ou pas, le fou, l'invalide, etc...)
Les individus de la troisième catégorie sont appréciés et aimés de tous. Ils ont une fonction très importante. Rassurer le quidam lambda en lui restituant, par effet miroir, sa normalité. En bref : "quelle chance j'ai d'être tel que je suis".

Auteur: Gaillard François

Info:

[ équilibre ] [ triade ] [ société ]

Commenter

Commentaires: 0

communauté

Dis-moi quelque chose, toi. Moi je m'ennuie…
Ali hésite et puis, il lâche, tout à trac :
— Je suis devenu jayah.
C'est la première fois qu'il avoue ce sentiment. Il sait que, même si Mohand n'est pas un ami, il peut le comprendre. C'est comme cela qu'on désigne l'animal qui s'est éloigné du troupeau et l'émigré qui a coupé les liens avec la communauté. Jayah, c'est la brebis galeuse. Celui qui n'a plus rien à apporter au groupe, qu'il s'agisse de la famille, du clan ou du village. Jayah, c'est un statut honteux, une déchéance, une catastrophe. C'est ce que ressent Ali. La France est un monde-piège dans lequel il s'est perdu.

Auteur: Zeniter Alice

Info: L'Art de perdre

[ désolidarisation ] [ séparation ] [ exclusion ]

Commenter

Commentaires: 0

communauté

La canicule transforma la vie des citadins. Elle créa un sentiment de calvaire partagé et suscita des échanges entre inconnus. Pour une fois, il y avait un sujet de conversation commun à tout le monde. Le quotidien prit des allures communautaires qu'on avait presque oubliées. Les gens s'asseyaient sur leur perron. Les barbiers installaient des fauteuils à l'extérieur et rasaient leurs clients à l'ombre d'un arbre ou d'un store. Partout les fenêtres étaient grandes ouvertes, celles des bureaux, des appartements, des hôtels, des bibliothèques, des hôpitaux, des écoles, si bien que les bruits de la ville circulaient partout librement. Le mugissement lointain du flot des voitures, les cris ponctuant les jeux des enfants, une dispute dans l'immeuble voisin - tous ces sons et mille autres encore vous parvenaient tandis que vous travailliez, lisiez ou essayiez de trouver le sommeil. Aujourd'hui, on rentre chez soi pour échapper au vacarme urbain ; dans les années 20, il pénétrait en grande partie avec vous à l'intérieur.

Auteur: Bryson Bill

Info: L'été où tout arriva

[ torride ] [ tropical ]

Commenter

Commentaires: 0