Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.  Exemples.   Punchlines.   Jeux et Passe-temps.   Chaines.  Humour.  RépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.    ... Lire la suite >>
Search results: 4
Search time counter: 0.047s

ordre

Aller vers l'équilibre force l'apparition de l'intelligence.

Auteur: Ashby William Ross

Info:

[ adaptation ] [ système ] [ métamoteur ] [ contingence ]

Commenter

Commentaires: 0

interdépendance

Il devient de plus en plus évident pour les psychologues interculturels que la psyché humaine ne peut être extirpée des divers "mondes voulus" historiquement divers et variables, dans lesquels elle joue un rôle co-constituant.

Auteur: Krippner Stanley

Info:

[ contingences ]

Commenter

Commentaires: 0

parabole

Selon la Parole véritable, bien se conduire, c’est comme savoir faire frire les petits poissons.
Aucun côté n’est privilégié, ou interdit.
C’est tour à tout, et à propos qu’ils sont inversés et retournés pour réaliser la cuisson parfaite.

Auteur: Lao Tseu Lao Tzi

Info: Dans "Tao te King" traduit par Guy Massat et Arthur Rivas, poème 60, page 149

[ humour ] [ adaptation ] [ contingence ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par Arcé
Is added to chains

indéterminisme

Certains artistes n'aiment pas photographier ou peindre un individu qui a eu de la chirurgie plastique - ils trouvent que c'est difficile à traiter parce que ça n'a jamais l'air... juste. Cette remarque me remet en mémoire l'observation d'une astrologue qui affirmait qu'on ne peut établir le profil astrologique de quelqu'un dont l'instant de la naissance a été modifié par une césarienne.
Qu'est-ce qui est naturel, qu'est-ce qui est artificiel ?
Balayant ces fariboles humaines j'aurai tendance à penser qu'il y a "ce qui est". Disons : une entité en interaction avec les autres entités et l'environnement général. Cette interaction étant, par effet miroir, le principe même de l'existence de qui rapporterait l'observation, quelle que soit la profondeur et l'étendue de l'univers qu'il refléterait, le contraste et la finesse du calibrage de ses examens. Comme on mesurerait les dimensions de sa prison jusqu'à l'absurde.
Que reste-t'il alors ? L'esprit ? Comme un point infini qui ne s'arrête jamais.
Nous sommes un un principe d'action... en action. Sitôt qu'on stoppe le temps, comme par exemple lors de la mesure du lieu et de la vitesse d'un électron en physique quantique, on perd les repères. Le temps arrêté n'a aucun sens.
Je suis un point infime de l'univers, planté au milieu de ses 800 octaves. (Sa taille telle que nous somme capable de la mesurer ce jour, considérant que la plus petite est l'électron et la plus grande l'étendue maximale du cosmos). Alors : constat de l'observateur humain. Si je vais vers le minuscule visuel, tout s'accélère, alors que vers l'immense je m'englue dans un ralentissement majestueux et d'apparence quasi figée (Pensons ici aux extraordinaires images d'Eta Carinae en train d'exploser depuis 160 ans.)
Comme dans la musique.
N'est qu'en musique plus on monte en vitesse de vibrations plus ça devient lumineux, ça s'élève. Au contraire du grave, sombre, lent et profond, qui possède quelque chose du tellurique de la "roche mère".
Il y a là une inversion qui fait immanquablement penser à celle des couleurs lumières et des couleurs matières.... Devant nos sens ébahis.
Nous sommes de simples robots, limités. La mesure de la réalité, sous forme de temps et d'espace, n'est que la durée de nos vies (et de l'espèce) et la portée de nos yeux.

Auteur: Mg

Info: 5 novembre 2012

[ limitation ] [ quête ] [ chair-esprit ] [ symbole ] [ contingences ]

Commenter

Commentaires: 0