Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 133
Temps de recherche: 0.233s

non-intégration

Contrairement à la situation qui prévalait durant le dernier quart du XXe siècle, où l'ascension sociale de nombreux enfants issus de l'immigration nord-africaine se traduisait par une laïcisation des comportements et l'identification aux valeurs contestataires internes à la société française, comme l'adhésion au PCF et à la CGT, voire au PS, ou le basculement dans le gauchisme, la prégnance du salafisme change progressivement la donne à partir du début du nouveau millénaire, avec le 11 septembre 2001, et après les émeutes de 2005. L'apparition d'un modèle de rupture avec les valeurs de la "société mécréante" se substitue au précédent modèle de rupture sociale avec la "société bourgeoise". En émerge une génération de diplômés, de cadres et d'entrepreneurs de culture musulmane, imbus de valeurs de droite et révérant les forces du marché.
L'exacerbation identitaire de la norme salafiste (…) fournit à ces diplômés l'espoir de se constituer en "intellectuels organiques" des jeunes de banlieue déshérités au nom du respect des mêmes normes islamiques "se désavouant" culturellement d'avec la société mécréante. Ils peuvent dès lors transcender, au nom de la religion intégrale dont ils réclament la mise en œuvre, les différences et contradictions de classes entre eux-mêmes et les jeunes marginalisés et chercher à obtenir leurs suffrages.

Auteur: Kepel Gilles

Info: Terreur dans l'Hexagone : Genèse du Djihad français

[ islamisme ] [ sociologie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pragmatisme scientifique

La théorie de Newton n'est pas "pas juste", elle ne couvre tout simplement pas toutes les distances. Contrairement à la croyance populaire, les théories scientifiques ne sont pas prouvées fausses, elles sont simplement remplacées par des théories plus complètes et pratiques. Pour être un peu provocant, même la théorie géocentrique n'a jamais été "prouvée" fausse, elle n'est tout simplement pas aussi commode que la théorie héliocentrique, qui elle nécessite des épicycles sans fin.

Auteur: Seiberg Nathan

Info:

[ évolution ] [ agrandissement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

charlatans

La chimie, contrairement à d'autres sciences, a son origine dans les délires et la superstitions. Elle était à ses débuts exactement au niveau de la magie et de l'astrologie.

Auteur: Thomson Thomas

Info:

[ alchimistes ] [ guérisseurs ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pression financière

Contrairement à l’intellectuel du XIXe siècle, qui pouvait critiquer le capitalisme en se situant hors de son atteinte, le critique contemporain n’a que rarement la possibilité de s’exprimer en dehors du monde des institutions et des organisations capitalistes. Cela ne signifie pas que nous devions nous résigner à accepter la domination du capitalisme sur toutes les sphères sociales. Mais cela implique que nous développions des stratégies d’interprétations aussi rusées que les forces du marché auxquelles nous voulons nous opposer. La force d’une critique se fonde sur une connaissance intime de son objet.

Auteur: Illouz Eva

Info: Les sentiments du capitalisme

[ culture de la frustration ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

microbiologie

La biologie moléculaire traite des questions de structure moléculaire, et donc de biochimie ; mais ce n'est pas la biochimie classique qui est apparue plus tôt dans le XXe siècle suite aux préoccupations des chercheurs médicaux, agricoles et industriels. La biologie moléculaire est génétique parce qu'elle traite des gènes, de leurs fonctions et de leurs produits ; mais, contrairement à la génétique classique, elle s'est surtout intéressée aux organismes tels que les bactéries et les virus plutôt qu'aux pois, au maïs ou aux mouches à fruits, dont l'étude avait établi les règles classiques de la génétique.

Auteur: Luria Salvador Edward

Info: A Slot Machine, a Broken Test Tube: An Autobiography. The Science Path: II. The High Reaches (pp. 83–84). Harper & Row, Publishers. New York, New York, USA. 1984

[ différenciation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

cours naturel de la vie

Je me mis donc à fréquenter des croyants pauvres, des gens simples, analphabètes, des pèlerins, des moines, des vieux-croyants, des paysans. Ces gens du peuple confessaient la foi chrétienne, tout comme les pseudo-croyants de notre milieu. Un grand nombre de superstitions étaient mêlées aux vérités chrétiennes, mais à la différence des gens de notre milieu, dont les superstitions ne leur servaient à rien, ne s'accordaient pas à leur vie, n'étaient qu'une sorte d'amusement épicurien, celles des croyants issus du peuple travailleur étaient tellement liées à leur vie qu'on ne pouvait imaginer leur vie sans ces superstitions, celles-ci étaient une condition nécessaire de leur vie. Toute la vie des croyants de notre milieu était en contradiction avec leur foi, tandis que toute la vie des croyants travailleurs confirmait le sens de la vie que leur apportait la connaissance de leur foi. Je me mis à regarder de plus près la vie et les croyances de ces gens, et plus je les sondais, plus je voyais qu'ils avaient la vraie foi, nécessaire pour eux, et qu'elle seule leur donnait le sens et la possibilité de la vie. A la différence de ce que je voyais dans notre milieu, où il est possible de vivre sans foi et où il est rare qu'une personne sur mille se reconnaisse comme croyante, dans leur milieu à eux, on s'étonne de rencontrer un non-croyant sur mille personnes. Contrairement à ce que je voyais dans notre milieu où toute la vie se déroule dans l'oisiveté, dans des distractions, et où l'on est mécontent de la vie, je vis que toute la vie de ces gens était faite de pénible labeur, et qu'ils étaient heureux de vivre. A la différence de l'indignation qu'éprouvent les gens de notre milieu contre leur sort pour les privations et les souffrances que celui-ci leur inflige, ces gens-là accueillaient les maladies et les malheurs sans la moindre plainte ni révolte, mais avec une tranquille et ferme certitude que tout cela est un bien. Nous autres, plus nous sommes intelligents, et moins nous comprenons le sens de la vie, et plus la maladie et la mort nous apparaissent comme une cruelle moquerie, tandis que ces gens, eux, vivent, souffrent et s'approchent de la mort, et souffrent encore avec calme, la plupart du temps avec joie. Si une mort sereine, une mort sans terreur ni désespoir est une rare exception dans notre milieu, il est exceptionnel de voir, dans le peuple, une mort accompagnée d'angoisse, de révolte, d'affliction. Et ils sont extrêmement nombreux, ces gens privés de tout ce que Salomon et moi-même nous considérons comme l'unique bien de la vie, et qui sont malgré cela pleinement heureux. Je regardai plus loin autour de moi. Je sondai la vie d'immenses masses humaines, aujourd'hui et dans le passé. J'en vis donc qui avaient compris le sens de la vie, qui avaient su vivre et mourir, ils n'étaient pas deux, ni trois, ni dix, mais des centaines, des milliers, des millions. Et à la différence de mon ignorance à moi, tous, quels que fussent le caractère, leur intelligence, leur éducation, leur situation, ils connaissaient le sens de la vie et de la mort, ils travaillaient tranquillement, supportaient les privations et les souffrances, vivaient et mouraient, en voyant non pas de la vanité, mais un bien. Je finis par aimer ces gens. Plus je sondais leur vie, celle des vivants et celle des morts dont j'avais entendu parler ou que je connaissais par mes lectures, plus je les aimais, et plus ma vie à moi me semblait facile. Au bout de deux années de cette vie, je connus un bouleversement qui se préparait en moi depuis longtemps et dont les prémices m'habitaient depuis toujours. Il arriva que la vie de notre milieu, des gens riches et savants me parut non seulement dégoûtante, mais elle perdit pour moi tout son sens. Tous nos actes, nos raisonnements, nos sciences, nos arts, tout m'apparut sous un jour nouveau. Je compris que tout cela n'était que jeu, et que ce n'était pas là qu'il fallait chercher du sens. En revanche, la vie de tout le peuple travailleur, de toute l'humanité, occupée à créer la vie, m'apparut sous son jour véritable. Je compris que c'était la vie à l'état pur, et que le sens donné à cette vie était la vérité même, et je l'acceptai.

Auteur: Tolstoï Léon

Info: Confession, traduction Luba Jurgenson, Pygmalion, p. 81 à 84.

[ simplicité ] [ s'écouler ] [ sans complication ] [ prolétaires ] [ existences pragmatiques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

culte de la performance

Dans les années 1960, les étudiants usaient de certaines substances pour planer, aujourd’hui ils ont recours à l’Adderall (un psychostimulant) et à la Ritaline pour améliorer leurs capacités d’apprentissage et de mémorisation, obtenir de meilleures notes et prendre l’avantage sur leurs condisciples. Contrairement à leurs prédecesseurs en quête de nouvelles expériences, les étudiants d’aujourd’hui ne cherchent qu’à mieux figurer dans la compétition générale. Ce faisant, ils trahissent moins leurs aînés libertaires, qu’ils ne subissent ce que ceux-ci ont préparé pour eux : quand la contestation des années 1960-1970 a fait voler en éclats ce qui subsistait des anciens cadres, ce qui en a résulté n’est pas un monde débarrassé de la compétition, mais une compétition débarrassée de ce qui pouvait encore la limiter – une extension et une intensification de la lutte. La décence voudrait qu’à tout le moins, on cesse de nous présenter le dopage cognitif comme un moyen d’épanouissement et d’émancipation de la personne, quand il ne s’agit que de mieux répondre aux exigences qu’un système emballé fait peser sur les individus.

Auteur: Rey Olivier

Info: Dans "Leurre et malheur du transhumanisme", page 44

[ conformation individuelle ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

sciences

La conscience des étoiles et de leur lumière imprègne le Coran, qui reflète l'éclat des corps célestes dans de nombreux versets. L'épanouissement des mathématiques et de l'astronomie fut une conséquence naturelle de cette prise de conscience. Comprendre le cosmos et les mouvements des étoiles signifie comprendre les merveilles créées par Allah. Il n'y aurait pas de persécution de Galilée dans l'Islam, parce que l'Islam, contrairement au christianisme, ne force pas les gens à croire à un paradis "fixe".

Auteur: Mernissi Fatima

Info: Translated by Mary Jo Lakeland. Islam and Democracy: Fear of the Modern World, Chapter 9 (p. 133) Perseus Publishing. New York, New York, USA. Islam et démocratie : La peur du monde moderne, Chapitre 9 (p. 133) Perseus Publishing. New York, New York, États-Unis. 1992

[ historique ] [ religions ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

rapports humains

Soyons clair : on ne lit pas une personne comme un livre et, contrairement à ce que pensent et disent les gens mal informés et mal formés, la communication non verbale ne se réduit pas à un dictionnaire des gestes. Elle n’est pas neutre, elle produit un impact. Elle n’informe pas, elle implique. C’est un phénomène global, total, qui ne peut être compris que dans un contexte et une interaction.

Auteur: Schützenberger Anne Ancelin

Info: La Langue secrète du corps

[ holistiques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

collaboration

Contrairement au partage, où le groupe est principalement un agrégat de participants, la coopération crée une identité de groupe.

Auteur: Shirky Clay

Info:

[ pair-à- pair ] [ peer-to-peer ] [ Internet ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel