Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Eh oui, FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.      &nb... Lire la suite >>
Search results: 48
Search time counter: 0.0507s

croyance

Un mythe n'était qu'un ramassis de niaiseries, de fadaises, de contes de fées, semblables aux innombrables racontars qui circulaient parmi les extracteurs et les mineurs. Le mythe égarait, fourvoyait, mettait en scène des esprits, des chimères, des créatures grotesques, des sorcières sur leurs balais, des nains, des dieux porteurs de foudre, irascibles, intolérants, crétins jusqu'à la moelle. Le mythe était l'obscurantisme incarné, l'inutilité même, vecteur d'autant d'inanité que la poésie ou encore la littérature. Il menait à une impossibilité d'évolution, au statu quo, à la régression de la rationalité.

Auteur: Suhner Laurence

Info: QuanTika, Tome 2 : L'Ouvreur des Chemins

[ légende ] [ pouvoir ] [ conservation ]

Commenter

Commentaires: 0

croyance

A tout le moins, à titre personnel, je suis forcément préoccupé par cette question de savoir si l’immortalité est possible, mais je suis bien incapable de dire si ça existe ou si les gens ne font qu’en parler. Donc ce qui m’intéressera au premier chef, c’est le fait que les gens en parlent, et c’est déjà bien assez comme problème. Car au bout du compte, il importe peu qu’il s’agisse d’une forme d’illusion et d’un produit de nos imaginations, ou qu’il s’agisse d’un fait – car dans un cas comme dans l’autre, cela aura servi de règle de vie, pour nous.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "Analyse des visions", conférence du 18 mars 1931

[ éthique ] [ réflexivité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Arcé

croyance

Cette vision d'une morale solidement enracinée dans les émotions permet d'adhérer sans peine aux idées de Darwin et de Westermarck sur l'évolution, et d'être en désaccord avec ceux qui pensent que la culture et la religion fournissent la réponse. Les religions modernes n'ont que quelques milliers d'année. On imagine mal que la psychologie humaine ait été radicalement différente avant que les religions surgissent. Non pas que la religion et la culture n'ont aucun rôle à jouer, mais les éléments constitutifs de la morale précèdent clairement l'humanité. Nous les reconnaissons chez nos parents primates, l'empathie étant plus visible chez le bonobo, et la réciprocité chez le chimpanzé.

Auteur: Waal Frans de

Info: Le singe en nous

[ émoi ] [ historique ] [ spiritualité ]

Commenter

Commentaires: 0

croyance

- Vous allez encore plus loin dans votre livre, parlez d'expérimentation du numineux, du transcendant. Qu'est-ce que cela signifie pour vous?
- C'est plus personnel. C'est juste ce que je ressens souvent - je ne sais pas - c'est très difficile de parler. Je ne peux pas vraiment le décrire. Je sens simplement que l'univers est rempli de sens. Je le vois partout et je me rends compte que c'est ma psychologie particulière, ma forme d'esprit. Je comprends parfaitement que d'autres personnes ne l'aient pas. Moi je l'ai. Très difficile d'expliquer d'où ça vient. J'ai juste cette ferme conviction et l'expérience de la numiosité. Difficile à mettre en mots.

Auteur: Koch Christof

Info: sur www.theatlantic.com en août 2012

[ indicible ] [ mystique ]

Commenter

Commentaires: 0

croyance

Les scientifiques se plaignent souvent que Darwin et les principes de l'évolution soient compris par si peu de gens. Mais le problème est plus profond. Le public, dans sa majorité, ne mord pas aux explications de type évolutionniste, quelles qu'elles soient. Je ne sais pas pourquoi nous avons tant de mal dans ce domaine, mais l'une des raisons doit relever de nos tendances psychologiques et sociales à préférer les mythes créationnistes aux histoire évolutives, car les premiers, je le disais plus haut, mettent en avant des héros et des lieux sacrés, tandis que les secondes ne fournissent pas de faits concrets que l'on puisse prendre pour objets de respect religieux, de culte, de vénération patriotique.

Auteur: Gould Stephen Jay

Info: La foire aux dinosaures

[ mécanisme ] [ religion ]

Commenter

Commentaires: 0

croyance

Et d'abord, qu'est-ce que ça veut dire, croire? Surtout quand on fait suivre le verbe de l'adverbe vraiment?. Il y a un monde qui sépare l'irréprochable croire vraiment du douteux vouloir croire et du plus douteux faire semblant. Trois catégories où pourraient se classer les gens qui prient, s'ils avaient coeur à une telle classification, fût-elle secrète, fût-elle possible: car ceux qui veulent croire ne sont-ils pas aussi ceux qui croient qu'ils croient? Quelle fondrière, que ce problème! Et moi qui crois en Dieu, ou qui veux croire en Dieu - ce qui revient peut-être au même en pratique, mais non dans le for intérieur -,à cet instant, je ne crois vraiment qu'à une chose: à ma propre mort.

Auteur: Merle Robert

Info: Madrapour, Folio no 972

Commenter

Commentaires: 0

croyance

Comme disait Ûrij Bujda chercher Dieu est un non sens. Au mieux on interprétera les faits selon l'hypothèse de l'existence d'une force "externe", (au demeurant une illusion puisque nous sommes évidemment le "produit" de quelque chose). Croyance envisageable au niveau de l'individu parce que nous sommes des êtres dont la vie repose dessus, un corps présent, suivi de son mental... avant de disparaître. Foi naturelle qui semble vouloir trouver confirmation via certains détails de nos existences, interprétés comme de mystérieux coups de pouce dans nos destinées.
Cette "croyance positive" devrait être une évidence au regard de la totalité des développements de la vie sur terre, fabuleux foisonnement d'intrications, miracle incompréhensible et merveilleux où l'individu isolé parait ridicule ?
Peut-être parce que tout (soi-même, l'humanité tout entière, la planète...) peut disparaître d'une seconde à l'autre sous quelque cataclysme.

Auteur: Mg

Info: 8 juillet 2018

[ émerveillement ]

Commenter

Commentaires: 0

croyance

On a demandé un jour au philosophe Robert Spaemann si lui, scientifique de renommée internationale, croyait vraiment que Jésus était né d'une femme vierge et faisait des miracles, qu'il avait ressuscité d'entre les morts et qu'avec lui, on obtenait la vie éternelle: autant d'idées tout de même très puériles. Le philosophe, âgé de 83 ans a répondu: oui, certainement, si vous voulez. Je crois à peu près aujourd'hui ce que je croyais enfant. Si ce n'est que depuis, j'ai eu le temps d'y réfléchir plus longuement. Et au bout du compte, la réflexion n'a fait que me renforcer dans la foi. Le pape, lui aussi, croit-il toujours ce qu'il a cru enfant? Je dirais cela dans des termes analogues. Je dirais: le simple est vrai et le vrai est simple. Notre problème, c'est que les arbres nous cachent la forêt; c'est que tant de savoir ne nous permet plus de trouver la sagesse.

Auteur: Ratzinger Joseph Benoit XVI

Info: Foi et égocentrisme scientifique

[ culture ] [ confusion ] [ christianisme ] [ innée ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Eric