Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 113
Temps de recherche: 0.1301s

déprime

Sur un plan incroyablement simpliste, on peut considérer que la dépression se produit lorsque le cortex émet une pensée abstraite et parvient à convaincre le reste du cerveau qu'elle est aussi réelle qu'un facteur de stress physique.

Auteur: Sapolsky Robert

Info: “Why Zebras Don't Get Ulcers: The Acclaimed Guide to Stress, Stress-Related Diseases, and Coping - Now Revised and Updated”, p.286, Macmillan (2004).

[ déclic ] [ auto-persuasion ] [ définition ] [ intellectuel fragile ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

libre arbitre

Pour ce qui est de notre compréhension actuelle de la science, nous ne savons pas déterminer un endroit physique au sein duquel glisser cet espace du déclic de la décision - ou du causal non causé - parce qu'il ne semble pas y avoir de partie de la machine qui ne fusse dans une relation causale avec les autres.

Auteur: Eagleman David

Info: "Incognito : The Secret Lives of the Brain", p.175, Vintage 2011

[ décision ] [ volonté ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

angoisse

[…] pour moi, la psychose naissante, cet emballement du concernement humain, n’est […] pas une bouffée mimétique encore moins une bouffée délirante mais une bouffée identitaire aiguë.

Auteur: Grivois Henri

Info: Grandeur de la folie : Itinéraire d'un psychiatre iconoclaste

[ ennui ] [ déclic ] [ égoïsme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

création

Quand je commence à peindre, je ressens un choc qui me fait oublier la réalité…Il me faut un point de départ, ne serait-ce qu’in grain de poussière ou un éclat de lumière.

Auteur: Miro Joan

Info:

[ déclic ] [ amorce ] [ beaux-arts ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

amorce

"Un paradoxe auquel je m'étais déjà heurté à l'âge de seize ans : si je poursuis un rayon de lumière à la vitesse c (vitesse de la lumière dans le vide), j'observerais ce rayon comme un champ électromagnétique au repos, bien que d'un point de vue spatial il soit oscillatoire. Cependant cela ne semble possible ni en termes d'expérience, ni en partant des équations de Maxwell. Dès le début, j'eus la conviction intuitive que, pour un tel observateur, tout se passerait selon les mêmes lois que pour un observateur au repos par rapport à la Terre. Car comment le premier observateur pourrait-il savoir, ou comment pourrait-il arriver à déterminer, qu'il se trouve dans un état de mouvement rapide et uniforme ?" "On voit, ajoute-t-il, que le germe de la théorie de la Relativité restreinte est déjà contenu dans ce paradoxe".

Auteur: Paty Michel

Info: Einstein philosophe : La physique comme pratique philosophique

[ déclic ] [ physique théorique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

conformisme

Tu t’allonges sur le sable regard vers la mer
Et tu te demandes comment arrêter tout ça /
Arrêter la course
Arrêter le temps
Arrêter l’argent
Arrêter l’angoisse
Arrêter tout ce qui a rendu l’être humain amer /
Et là tu te rends compte que toi-même tu as perdu du goût /
Tu passes ton temps dans des bureaux en PVC
Tu dors sur la moitié d’un lit moisi à côté d’un mec qui ronfle à cent à l’heure
Tu t’accroches trois heures par jour à la barre rouillée d’un car rapide – taux d’accident 60%
Tu baises deux fois par mois à 5000 francs CFA
Et surtout surtout tu fermes bien ta gueule /

Auteur: Badea Alexandra

Info: Dans "Pulvérisés", pages 57-58

[ vie de merde ] [ résignation ] [ déclic ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

amorce

Dans l'événement qui est conçu comme initiateur de la névrose, c'est déjà un élément imaginaire, une hallucination, qui provoque le traumatisme.

Auteur: Laplanche Jean

Info: Fantasme originaire, fantasme des origines, origines du fantasme

[ déclic ] [ illusion ] [ psy ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

handicap

V-A : Perdre la vue est un deuil et vous avez vraiment vécu , je crois, de ce côté, les différentes étapes du deuil ; déni, refus, marchandage et enfin, acceptation. Cela vous a pris du temps. Vous souvenez-vous de quand vous avez enfin lâché de ce côté et ce que cela a changé, dans le voyage et en vous ?

J-P B : Le schéma proposant différentes étapes à franchir pour faire son deuil d’une perte importante s’est révélé exact me concernant, mais naturellement, dans la réalité, les choses sont plus emmêlées, elles se chevauchent, il y a de nombreux retours en arrière… Le premier vrai déclic a eu lieu lorsque j’avais 18 ans. J’étais en vadrouille, assis au bord du Rhône, et d’un seul coup, l’évidence d’être une conscience installée dans l’instant m’a habité avec une force incroyable qui ne pouvait rien être d’autre que juste ! Comme si, avant, je ne m’étais perçu que comme une image, une apparence : aveugle, handicapé. Là, d’un coup, on trempait cette image dans un bain de confiance (un simple moment de vie) et à force de tous ces trempages, le cadre figé (l’identification à un aveugle, perçu de l’extérieur) disparaissait et le vrai moi se révélait peu à peu. Tout ceci a été très long. Cesser d’avoir honte de demander aux autres par exemple. Tant que l’on n’accepte pas ce que l’on est, on vit dans le regard de l’autre et un rien vous blesse, un rien vous humilie. J’ai bien avancé de ce côté, heureusement. Je suis désormais un thermomètre plongé dans le trou du cul du monde : quand on ne répond pas à ma demande, c’est simplement que je suis quelque part où le monde n’entend pas les gens et donc ne se porte pas bien. Je ne me vis plus comme un handicapé, mais comme quelqu’un de différent, de complémentaire, ce qui est la réalité. Quand dans la vie vous échoie un handicap, cela ressemble beaucoup à une grosse m… mais ce n’en est pas une. C’est un bouquet que la vie vous offre pour grandir, un accélérateur de particules. Et mon ami Philippe Pozzo di Borgo que vous connaissez bien pour avoir inspiré le film « Intouchables » est parfaitement de mon avis. La différence, c’est que nous, on est quasi obligés de se transformer pour trouver la paix, alors que les gens dits "normaux" subissent moins de pression et souvent, malheureusement, n’essaient même pas de changer.

Auteur: Brouillaud Jean-Pierre

Info: http://www.voyageons-autrement.com/jean-pierre-brouillaud-l-illusion-du-handicap. Interview de Jerome Bourgine

[ initiatique ] [ non-voyant ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

subjectivité

La logique de l'esprit émotionnel est associative ; elle prend des éléments qui symbolisent une réalité, ou déclenchent son souvenir, comme étant identiques. C'est pourquoi les comparaisons, les métaphores et les images parlent directement à l'esprit émotionnel.... Si l'esprit émotionnel suit cette logique et ses règles, avec un élément qui en remplace un autre, les choses ne sont pas forcément définies par leur identité objective : ce qui compte, c'est comment elles sont perçues ; comme elles paraissent... En effet, dans la vie émotionnelle, les identités peuvent être comme un hologramme, dans le sens où une seule partie évoque le tout.

Auteur: Goleman Daniel

Info: Emotional Intelligence, p. 294. Bloomsbury. London, England. 1996

[ déclic ] [ sensibilité ] [ psychologie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

insurrection

Les révolutions commencent toutes par une simple provocation, une rumeur, une idée. Puis le mouvement enfle, il fait écho aux espoirs et aux rêves des minorités. Et enfin, il arrive une étincelle, une seule volonté d'acier plus forte que les autres et la rumeur devient élan, et l'élan devient révolte.

Auteur: Oren Miller Pseudo

Info: Le tyran des songes

[ déclic ] [ amorce ] [ mécanisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel