Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 48
Temps de recherche: 0.0879s

initiation tardive

Elle restait néophyte, elle ne descendait que peu à peu dans l’amour, arrêtée brusquement, devinant d’autres profondeurs, ayant le ravissement de ce lent voyage vers des joies qu’elle ignorait. Ce grand repos qu’elle avait d’abord goûté dans l’église, cet oubli du dehors et d’elle-même, se changeait en une jouissance active, en un bonheur qu’elle évoquait, qu’elle touchait. C’était le bonheur dont elle avait vaguement senti le désir depuis sa jeunesse, et qu’elle trouvait enfin à quarante ans ; un bonheur qui lui suffisait, qui l’emplissait de ses belles années mortes, qui la faisait vivre en égoïste, occupée à toutes les sensations nouvelles s’éveillant en elle comme des caresses.

Auteur: Zola Emile

Info: Les Rougon-Macquart, tome 4 : La conquête de Plassans

[ femme-par-homme ] [ amoureuse ] [ découverte ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

musique

Un jeudi après-midi, au tout premier rang, avant l'entracte, nous eûmes droit à un documentaire sur la culture du coton dans le delta du Mississipi. Ce court métrage fit basculer ma vie à cause de ce qu'on appelait alors l'illustration sonore : un blues syncopé, simple car joué par un Noir sur une méchante guitare, montant d'un ton sur quatre mesures et redescendant d'autant sur les quatre suivantes, me cloua au fauteuil comme un condamné à mort sur une chaise électrique. Par la porte ou par la fenêtre, j'allais devoir apprendre à jouer de ce machin qui me procurait un plaisir intense et nouveau. Aujourd'hui encore, presque trente-cinq ans plus tard, ces mêmes accords me procurent les mêmes ivresses.

Auteur: Baranger Luc

Info: Visas antérieurs

[ Usa ] [ découverte ]

Commenter

Commentaires: 0

nucléons

Ce fut l'événement le plus incroyable de toute ma vie. C'était presque aussi fantastique que si j'avais tiré un obus de 15 pouces sur un morceau de papier de soie et qu'il avait rebondi pour me frapper. Après réflexion, je me suis rendu compte que cette dispersion à l'envers devait être le résultat d'une seule et unique collision, et lorsque j'ai fait des calculs, j'ai vu qu'il était impossible d'obtenir quoi que ce soit de cet ordre de grandeur sans prendre en compte un système dans lequel la majeure partie de la masse de l'atome était concentrée au sein d'un infime noyau. C'est alors que j'ai eu l'idée d'un atome avec un centre minuscule et massif, qui porte toute la charge.

Auteur: Rutherford Ernest

Info: In Joseph Needham and W. Pagel (ed.) Background to Modern Science. From Aristotle to Galileo, The Development of the Theory of Atomic Structure (p. 68) The Macmillan Company. New York, New York, USA.

[ protons ] [ neutrons ] [ découverte ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

inspiration

La nuit précédant le dimanche de Pâques de cette année-là (1920), je me réveillai, allumai et griffonnai quelques notes sur une petite feuille de papier fin. Puis je me rendormis. À six heures, le lendemain matin, je me souvins que, pendant la nuit, j’avais écrit quelque chose d’important, mais je ne pus déchiffrer mon gribouillage. La nuit suivante, à trois heures, l’idée revint. C’était le protocole d’une expérience pour déterminer si oui ou non l’hypothèse d’une transmission chimique, que j’avais émise dix-sept ans auparavant, était juste. Je me levai sur-le-champ, me rendis au laboratoire et fis une expérience simple sur le coeur d’une grenouille, selon le plan nocturne. [...] Les résultats obtenus devinrent le fondement de la théorie de la transmission chimique de l’impulsion nerveuse.

Auteur: Loewi Otto

Info: “An Autobiographical Sketch, ”Perspective in Biology and Medicine (Autumn 1960).

[ rêve ] [ songe ] [ découverte ] [ maturation ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

voyages

La première fois que j'ai vu l'Hindou Kouch, j'arrivais par le nord de la plaine torride du Turkestan. J'ai franchi ses cols historiques, qui sont sublimes. Et ce que j'ai eu envie d'écrire ensuite, c'est un hymne, pas autre chose qu'un hymne. Un hymne à son nom, car les noms sont plus que des désignations géographiques, ils sont musique et couleur, rêve et souvenir, ils sont le mystère, la magie - et loin d'être une expérience décevante, c'est merveille que de les retrouver un jour, nimbés d'éclat et d'ombre, enveloppés de feu et de la cendre froide de la réalité. Pamir, Hindou Kouch, Karakorum....
Si je suis partie, c'est non pas pour apprendre la peur (1). mais pour vérifier le contenu des noms, pour éprouver leur magie dans mon corps, comme on sent entrer par la fenêtre ouverte la force merveilleuse du soleil qu'on a vu longtemps se refléter sur les collines lointaines et les prairies humides de rosée.

Auteur: Schwarzenbach Annemarie

Info: Toucher le coeur des hommes. p 236-237. 1, Allusion au conte de Grimm "Histoire de celui qui s'en alla apprendre la peur."

[ découverte ] [ montagnes ] [ mythes ]

Commenter

Commentaires: 0

sérendipité

Ce phénomène concerne l'expérience assez générale de l'observation d'une donnée non-anticipée, a-normale et stratégique qui devient l'occasion du développement d'une nouvelle théorie, ou l'extension d'une théorie existante. Chacun des éléments de ce phénomène peut été décrit facilement. D'abord la donnée est non-anticipée. La recherche orientée vers le test d'une hypothèse fournit un produit à côté par hasard, une observation inattendue qui concerne des théories qui n'étaient pas prises en compte au commencement de la recherche. Deuxième point, l'observation est a-normale, surprenante et incompatible avec les théories courantes, ou avec d'autres faits constatés. Dans les deux cas, l'incompatibilité prima facie éveille la curiosité ; cela incite l'investigateur à rechercher la donnée pour le mettre dans un cadre plus large de connaissance. [..] Troisièmement, observant que le fait inattendu doit être stratégique, c'est-à-dire qu'il doit permettre des implications qui concernent une théorie généralisée nous parlons naturellement plus de ce que l'observateur fait avec la donnée que sur la donnée même. Parce que cela demande clairement un observateur sensibilisé à la théorie, pour lui permettre le détecter le général dans le particulier.

Auteur: Merton Robert

Info:

[ voir ] [ découvertes ]

Commenter

Commentaires: 0

intentionnalité

[A propos de la Z machine d’Albuquerque] Puis, quelqu’un eut l’idée de remplacer le tungstène par des fils d’acier et, le 8 mars 2006, le service de presse de Sandia annonçait une nouvelle qui a fait sauter au plafond les physiciens du monde entier, les militaires concernés et les services de renseignement : ils venaient de dépasser 2 milliards de degrés K, une température plus élevée que celle qu’on trouve au cœur des étoiles et l’énergie ainsi libérée dépassait de beaucoup celle mise en jeu par la décharge électrique initiale. En France, les journalistes n’en ont pas du tout parlé, alors que les grands quotidiens de langue anglaise lui ouvraient généreusement leurs colonnes. Immédiatement, les physiciens ont vu la possibilité d’obtenir des réactions de fusion nucléaire et donc une énergie propre, sans déchets radioactifs, et les militaires la possibilité d’obtenir une bombe H, qui est aussi une réaction de fusion, sans avoir besoin de l’amorcer comme aujourd’hui par une bombe A, réaction de fission responsable des radiations qui empoisonnent un territoire pour longtemps. En d’autres termes, on pourrait en théorie tout griller, les bâtiments et les adversaires, civils compris, attendre quelques heures que ça refroidisse et envoyer les troupes s’installer sur le lieu ainsi stérilisé.

Auteur: Anonyme

Info: Dans "Les magiciens du nouveau siècle", page 20. Source possible JP Petit

[ envers-revers ] [ découverte ] [ avancée technologique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

captivés

La télévision. Elle est entrée chez les géologues l'an passé et l'on imagine avec quelle impatience on attendait la prochaine visite à la base du vieux et de sa fille. "Le spectacle était double, se souvient Erofeï. Pour les Lykov, c'était la télévision; pour tous les autres c'étaient les Lykov devant la télévision". Ils s'intéressaient à tout : un train qui passe, des moissonneuses-batteuses dans un champ, les gens dans la rue ("Seigneur, qu'ils sont nombreux ! Comme un nuage de moustiques !"), de grands immeubles, un navire. Le cœur d'Agafia chavira à l'image d'un cheval. "Un cheval ! Petit papa, un cheval !" Elle n'en avait jamais vu et ne les imaginait que par les récits. Le vieux fut épaté par un hydroglisseur. "Comme c'est bien ! En voilà une barque!" En voyant sur une scène un ensemble amateur de vieilles danseuses cosaques du Kouban, Karp s'indigna :"Ah ! Les pécheresses ! Voilà qu'elles dansent quand il faut prier !" Des boxeurs en lice horrifièrent Agafia. Elle se leva d'un bond et se sauva. Et comme je la comprends : torses nus, deux mastocs se tapaient dessus avec leurs poings énormes sous les regards de tous.
"C'est un péché", dirent la fille et son père de la télévision. Mais ce péché-là se révéla pour eux d'un attrait insurmontable. En visite à la base ils ne manquaient jamais de prendre place devant le poste et de le regarder.

Auteur: Peskov Vassili

Info: Ermites dans la taïga

[ découverte ] [ progrès ]

Commenter

Commentaires: 0