Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 396
Temps de recherche: 0.4032s

chaos psychique

[…] lorsque nous sommes penchés sur un travail intellectuel, en cours de méditation spirituelle, ou au moment même où l’on s’est armé de tout son courage, c’est alors que l’anima nous envahit de ses images et de ses peurs, de ses distractions liées aux attachements et aux relations, de coups de téléphone, de besoins urgents, de désespoirs qui nous plongent au bord du suicide, de perturbations concernant des questions toujours plus profondes, dont le mystère déconcerte. Ébranlée par une idée nouvelle ou un élan spirituel, voici l’anima qui surgit, avec son désir de tout personnaliser, interrogeant "quelle relation y a-t-il ?" "et moi ?". Ces incursions torturantes de l’âme dans l’esprit et de l’esprit dans l’âme représentent la syzygie en action. C’est la conjunction.

Auteur: Hillman James

Info: Dans "Anima et Animus", pages 220-221

[ entropie ] [ principe dissolvant ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

perdu

Qui désespère veut, dans son désespoir, être lui-même. Mais alors, c’est qu’il ne veut pas se débarrasser de son moi ? En apparence, non ; mais à y regarder de près, on retrouve bien toujours la même contradiction. Ce moi, que ce désespéré veut être, est un moi qu’il n’est point (car vouloir être le moi qu’il est véritablement, c’est le contraire même du désespoir), ce qu’il veut, en effet, c’est détacher son moi de son auteur.

Auteur: Kierkegaard Søren Aabye

Info: Traité du désespoir

[ insatisfaction de soi ] [ frustration ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

protopensées

Pourquoi ne pouvons-nous demeurer enfermés en nous ? Pourquoi poursuivons-nous l’expression et la forme, cherchant à nous vider de tout contenu, à organiser un processus chaotique et rebelle ? Ne serait-il pas plus fécond de nous abandonner à notre fluidité intérieure, sans souci d’objectivation, nous bornant à jouir de tous nos bouillonnements, de toutes nos agitations intimes ? Des vécus multiples et différenciés fusionneraient ainsi pour engendrer une effervescence des plus fécondes, semblable à un raz de marée ou un paroxysme musical. Être plein de soi, non dans le sens de l’orgueil, mais de la richesse, être travaillé par une infinité intérieure et une tension extrême, cela signifie vivre intensément, jusqu’à se sentir mourir de vivre. Si rare est ce sentiment, et si étrange, que nous devrions le vivre avec des cris.

Auteur: Cioran Emil Michel

Info: Dans "Sur les cimes du désespoir"

[ éléments-alpha ] [ régression ] [ question ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson

acceptation

L’angoisse, évidemment, ne s’apprend pas. On la provoquerait ? c’est possible : je n’y crois guère. On peut en agiter la lie… Si quelqu’un avoue de l’angoisse, il faut montrer le néant de ses raisons. Il imagine l’issue de ses tourments : s’il avait plus d’argent, une femme, une autre vie… La niaiserie de l’angoisse est infinie. Au lieu d’aller à la profondeur de son angoisse, l’anxieux babille, se dégrade et fuit. Pourtant l’angoisse était sa chance : il fut choisi dans la mesure de ses pressentiments. Mais quel gâchis s’il élude : il souffre autant et s’humilie, il devient bête, faux, superficiel. L’angoisse éludée fait d’un homme un jésuite agité, mais à vide. [...]
Oubli de tout. Profonde descente dans la nuit de l’existence. Supplication infinie de l’ignorance, se noyer d’angoisse. Se glisser au-dessus de l’abîme et dans l’obscurité achevée en éprouver l’horreur. Trembler, désespérer, dans le froid de la solitude, dans le silence éternel de l’homme (sottise de toute phrase, illusoires réponses des phrases, seul le silence insensé de la nuit répond). [...]
Sentiment de complicité dans : le désespoir, la folie, l’amour, la supplication. Joie inhumaine, échevelée, de la communication, car désespoir, folie, amour, pas un point de l’espace vide qui ne soit désespoir, folie, amour et encore : rire, vertige, nausée, perte de soi jusqu’à la mort.

Auteur: Bataille Georges

Info: L'expérience intérieure, p. 48

[ plongée ] [ affres ] [ illusion ]

Commenter

Ajouté à la BD par Bandini
Mis dans la chaine

détermination

Tout le monde rencontre des hauts et des bas, seuls les champions n'en font pas cas. C'est d'ailleurs la caractéristique d'un champion ; intérieurement, il ne connaît pas le désespoir.

Auteur: Jallier Flo

Info: Mon plus grand combat

[ résolution ] [ souffle ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

désespoir

Un homme qui se ment à lui-même et qui croit à ses propres mensonges devient incapable de reconnaître la vérité, que ce soit pour lui-même ou pour quelqu'un d'autre, il finit alors par perdre tout respect pour lui et pour les autres. Lorsqu'il n'y a plus de respect pour personne, il ne peut plus aimer et, pour se distraire, n'ayant pas d'amour en lui, il cède à ses pulsions, s'adonne aux formes les plus basses du plaisir et se comporte finalement comme un animal. Et tout cela vient du mensonge - du mensonge aux autres et à soi-même.

Auteur: Dostoïevski Fédor Mikhaïlovitch

Info: Les frères Karamazov

[ laisser-aller ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

croyances

La magie permet à l'homme d'accomplir avec confiance ses tâches importantes, de maintenir son équilibre et son intégrité mentale dans les accès de colère, dans les affres de la haine, de l'amour non réciproque, du désespoir et de l'anxiété. La fonction de la magie est de ritualiser l'optimisme de l'homme, de renforcer sa foi dans la victoire de l'espoir sur la peur. La magie exprime la plus grande valeur pour l'homme de la confiance sur le doute, de la fermeté sur l'hésitation, de l'optimisme sur le pessimisme.

Auteur: Malinowski Bronislaw

Info: "Magic, Science and Religion and Other Essays".

[ espérance ] [ être humain ] [ animal particulier ] [ nécessité ] [ réconfort ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

livre

Mort à crédit est pour moi le bouquin le plus important de ce siècle. Parce qu'il contient toute la détresse de l'homme. A côté du cri de Céline, moi, je pousse des plaintes de chiot qui a envie de pisser. Lui, il l'a balancée sa clameur ! Elle est intacte, satellisée au-dessus de nous. On ne peut rien y toucher. C'est toute la misère de la vie, toute l'angoisse, toute la mort. C'est plein d'amour, c'est plein de pitié, c'est plein de colère, c'est plein d'éclairs, de mains tendues, de poings brandis, de mains tendues qui se transforment en poings. Et puis de désespoir. Parce que le désespoir, c'est la vie. Lui l'a su.

Auteur: Dard Frédéric

Info: Dans "Je le jure"

[ éloge ] [ choc littéraire ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

environnement

Les trouvailles de l’ingeneering pour tenter de contourner l’obstacle sont innombrables. Il s’agit de conserver le même paradigme sociétal sans détruire l’écosystème, en déconnectant la croissance économique – c’est-à-dire le gonflement du PIB – des capacités de charge écologique de la planète, en accroissant l’éco-efficience, en dématérialisant la production, en la décarbonant, ou encore en désespoir de cause en inventant des technologies miracles pour remédier aux pollutions les plus dangereuses, voire en colonisant d’autres planètes ou en modifiant l’espèce humaine. Ces pseudo-solutions impulsées et soutenues par le consortium de firmes transnationales qui domine la planète facilitent le déploiement des ruses du greenwashing ou écoblanchiment. Plus on change les mots, plus on multiplie les grand-messes écologiques et plus les bases du système se renforcent en laissant les pratiques quasiment inchangées. Alors que la plupart des espèces sont en voie de disparition, celle des éco-tartuffes a encore de beaux jours devant elle.

Auteur: Latouche Serge

Info:

[ réconfort ] [ chimères ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

loubards

Sous le masque de l'indifférence se cache une misère sans fond et derrière une apparente dureté, le désespoir.

Auteur: Bowlby John

Info: "Quarante-quatre jeunes voleurs : Leurs personnages et leur vie privée, 1946

[ délinquance juvénile ] [ gamins ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel