Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 125
Temps de recherche: 0.0834s

absence

Ce n’est pas un rêve, on ne rêve pas ce qui est vrai. C’est un vent qui se lève sur un lac et fait trembler la surface de l’eau. L’eau noire et profonde des souvenirs qu’il voudrait oublier. L’absence de sa femme dans laquelle il se débat. Car la disparition d’un être cher ne fait pas le vide autour de vous, elle vous oppresse.

Auteur: De Peretti Camille

Info: Le sang des mirabelles

[ manque ] [ deuil ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

détachement

Dans l'art de perdre, il n'est pas dur de passer maître.
Tant de choses semblent si pleines d'envie
d'être perdues que leur perte n'est pas un désastre.

Perds chaque jour quelque chose.
L'affolement de perdre tes clés, accepte-le,
et l'heure gâchée qui suit.
Dans l'art de perdre, il n'est pas dur de passer maître.

Puis entraîne-toi, va plus vite,
Il faut étendre tes pertes: aux endroits, aux noms,
aux lieux où tu fis le projet d'aller.
Rien là qui soit un désastre.

J'ai perdu la montre de ma mère.
La dernière ou l'avant-dernière de trois maisons aimées: partie!
Dans l'art de perdre, il n'est pas dur de passer maître.

J'ai perdu deux villes, de jolies villes.
Et, plus vastes, des royaumes que j'avais,
deux rivières, tout un pays.
Ils me manquent, mais il n'y eut pas là de désastre.

Même en te perdant (la voix qui plaisante, un geste que j'aime), je n'aurai pas menti.
A l'évidence, oui, dans l'art de perdre, il n'est pas trop dur d'être maître, même si il y a là
comme (écris-le !), comme un désastre.

Auteur: Bishop Elizabeth

Info: "Un art"

[ allègement ] [ deuil ] [ destruction ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

répartie

Oh, il est vivant… Mais il est parti dans le royaume des morts.

Auteur: Shigeru Mizuki

Info: MicMac aux enfers, p. 32

[ deuil ] [ mémoire ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

déni

Je critique la manière dont les sociétés contemporaines envisagent la tristesse à la manière d'un objet de management. On n'a jamais autant parlé de fragilité, de vulnérabilité, mais on ne nous a par ailleurs jamais autant enjoints d'être actifs, réconciliés avec la vie, productifs. L'injonction au "travail de deuil" est révélatrice : comme s'il fallait conjurer la perte par une activité de tous les instants. Parce qu'elle reconnaît la perte, la consolation, c'est l'antirésilience. Elle s'oppose à l'idée selon laquelle n'importe quel trauma pourrait être dépassé par le retour de l'organisme à ses propriétés initiales. L'impératif de la résilience est une restauration du passé, comme si rien n'avait changé après le deuil ou le chagrin. Comme si le choc de la perte n'était pas un événement qui transforme le sujet... L'inconsolé, lui, est constitué par sa perte ; il reconnaît que quelque chose a disparu et que cette chose lui manque. Il a conscience qu'il ne retrouvera pas l'ordre ancien et qu'il ne doit pas chercher à le retrouver. C'est parce que nous acceptons d'être constitués par nos pertes passées que nous pouvons nous ouvrir à l'avenir.

Auteur: Foessel Michaël

Info: Entretien avec Juliette Cerf pour Télérama, "L'homme ? Un être à consoler sans modération"

[ positiver ] [ endeuillement correct ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

prémonition

Dominique juge aujourd'hui qu'une part d'elle savait depuis toujours que son fils partirait jeune. Mais bien sûr cela ne fut jamais conscient. "On deviendrait fou !", dit-elle. Elle n'a réalisé cela que rétrospectivement. Depuis, Dominique a reçu de nombreuses mères ayant vécu ce qu'elle-même avait traversé. Et sans que ces femmes soient elles-mêmes médium, elles lui ont souvent fait part de cette sensation si particulière :"Au fond de moi, je le savais."

Auteur: Stéphane Allix

Info: Le test : Une expérience inouïe, la preuve de l'après-vie ?, p. 87

[ maman-enfant ] [ prescience ] [ deuil ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

maturité

La sérénité ne peut survenir qu’après la fin de la jeunesse, quand on a fait le tour, au-dehors et au-dedans des choses, et qu’on se console de l’infini du néant en savourant l’instant qui jamais ne reviendra.

Auteur: Papini Giovanni

Info: Un homme fini

[ dégustation ] [ deuil ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

souvenirs posthumes

Pour tous ceux dont l’ami est mort
Le plus poignant
C’est de penser comme ils allaient vivants –
A tel ou tel moment –
Leur costume, un dimanche,
Un style de Coiffure –
Une espièglerie connue d’eux seuls
Perdue, dans le Sépulcre –

Quelle chaleur ils montrèrent, tel jour,
On s’y croirait presque –
Tant cela semble proche –
Et maintenant – ils en sont à des Siècles –

Quel plaisir ils prenaient, à vos propos –
On voudrait toucher leur sourire
Et l’on plonge ses doigts dans le gel –
Quand était-ce – Au juste –

On avait invité des Gens à prendre le thé –
Des Connaissances – un petit nombre –
Et bavardé en intime avec cette Chose Grandiose
Qui ne se souvient pas de vous –

Au-delà des Saluts, et des Invitations –
Des Entretiens, et des Serments –
Au-delà de toutes Nos hypothèses –
Voilà – le Vif du Chagrin !

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 17, 509, traduction Claire Malroux

[ deuil ] [ présence mentale ] [ élégie collective ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mémoire

Les regards fixés sur les photographies sont toujours contemporains. Même si la personne est morte depuis longtemps, elle continue à nous regarder encore et encore, c'est bouleversant. Elle regarde comme si elle nous demandait : suis-je morte? Elle te le demande, oui elle te le demande à toi qui regarde la photo... Elle n'arrête pas, même si tu lui as répondu cent fois, car les morts ne font pas confiance aux vivants.

Auteur: Janko Anna

Info: Une si petite extermination

[ deuil ]

Commenter

Commentaires: 0

désir

L’envie ne sait pas ce qu’elle envie. Elle envie quelque chose dont elle ne peut définir les contours parce qu’il ne s’agit pas d’un objet particulier, mais d’un objet perdu – perdu depuis toujours, perdu sans avoir jamais été possédé – qui est en réalité l’objet le plus précieux et dont l’absence fait souffrir.

Auteur: Causse Jean-Daniel

Info: Dans "Lacan et le christianisme", page 145

[ impossible ] [ deuil ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

épitaphe

Caresse sur la vie des hommes il y a cette musique de l'album"WIngs" qui fut le générique de fin de soirée d'Antenne 2 sur des images animées de Folon (à l'époque il n'y avait pas de programmes nocturnes). Cette oeuvre de Michel Colombier, créée pour son fils Emmanuel mort à cinq ans, accompagna la France entière plusieurs année aux printemps des nuits des années 76 à 83. Elle est l'écho réarrangé de l'adagio en Ré mineur du concerto pour Hautbois d'Alessandro Marcello.

Auteur: Internet

Info: Compilé par Mg

[ enfant ] [ deuil ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel