Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 69
Temps de recherche: 0.0943s

tracas

Il me semble que la Nature a travaillé pour des ingrats : nous sommes heureux, et nos discours sont tels qu'il semble que nous ne le soupçonnions pas. Cependant, nous trouvons partout des plaisirs : ils sont attachés à notre être, et les peines ne sont que des accidents. Les objets semblent partout préparés pour notre plaisir : lorsque le sommeil nous appelle, les ténèbres nous plaisent ; et lorsque nous nous éveillons, la lumière du jour nous ravit. La nature est parée de mille couleurs ; nos oreilles sont flattées par les sons ; les mets ont des goûts agréables ; et, comme si ce n'était pas assez du bonheur de l'existence, il faut encore que notre machine ait besoin d'être réparée sans cesse pour nos plaisirs.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info: Mes pensées, Oeuvres complètes I, la Pléiade, Gallimard 1949, 549, p.1061

[ ennuis ]

Commenter

Commentaires: 0

indépendance

Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés.

Auteur: Confucius

Info:

[ autonomie ] [ stoïcisme ]

Commenter

Commentaires: 0

vacuité

Le dimanche, on échange les ennuis de la semaine contre l'Ennui.

Auteur: Morand Paul

Info: Journal inutile 1968-1972, nrf Gallimard 2001 <24 juin 1969, p.225>

[ week-end ]

Commenter

Commentaires: 0

profession

Les métiers sans ennuis sont les métiers qu'on ne fait pas.

Auteur: Alain

Info: Propos I, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard 1956 <15 octobre 1935 p.1287>

Commenter

Commentaires: 0

mélancolie

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

Auteur: Baudelaire Charles

Info: Spleen : Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle

[ peur ] [ désespoir ] [ poème ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

La femme est l'addition des ennuis, la soustraction du porte-monnaie, la multiplication des ennemis et la division des hommes.

Auteur: Shaw George Bernard

Info:

[ pensées-misogynes ] [ zizanie ] [ désordre ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Ici, Becky pouvait comprendre pourquoi des femmes tombaient amoureuses entre elles: la plupart des prisonnières avaient un homme à la base de leurs ennuis avec la justice.

Auteur: Piercy Marge

Info: The Longings of Women

[ femmes-par-femmes ] [ Homosexuelles ] [ lesbienne ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Les hommes ont souvent moins de courage pour affronter les petits ennuis que les grandes catastrophes.

Auteur: Esope

Info:

[ paresseux ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

[...] un homme craint davantage ce qui pourrait lui arriver que les ennuis qu'il a déjà soufferts. Il se cramponne aux ennuis qu'il a déjà soufferts plutôt que de risquer un changement.

Auteur: Faulkner William

Info: Lumière d'août, p.104, Folio n°612

[ peur ] [ inconnu ] [ conservateur ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Je sais enfin ce qui distingue l'homme de la bête : ce sont les ennuis d'argent.

Auteur: Renard Jules

Info: Journal 16 décembre 1904 p.744

[ humour ] [ animal ] [ particulier ]

Commenter

Commentaires: 0