Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 174
Search time counter: 0.2094s

vie

Nous sommes programmés à l'obsolescence au niveau le plus intime. Pour une raison évidente : sans cela, nous n'aurions pas développé le désir de progrès, nous serions demeurés les créatures béates du Jardin tel que les imaginaient les Pères de l'Église, dans un état de stase intellectuelle absolument déplorable.
Voilà le sens du véritable enfer, une éternité sans espoir d'évolution. La mort est un formidable cadeau niché dans la structure même de chacune de nos cellules, car elle nous a forcés à développer notre génie dans le temps limité qui nous est imparti.

Auteur: Heliot Johan

Info:

[ motivation ] [ existence ] [ vie ]

Commenter

Commentaires: 0

grandir

Avancer en âge c'est se déniaiser du monde réconfortant de l'enfance a installé en nous. C'est comprendre que les certitudes, habitudes et autres hiérarchies auxquelles nous nous sommes raccrochées ne sont qu'illusions ou poudre aux yeux. Éclatant les unes après les autres ces bulles de convictions découvrent par touches légères quelles chimériques et éphémères entités nous sommes, que les réponses que nous avons crus entrevoir et construire via les résonances perçues de l'univers extérieur, ne sont qu'effets miroirs de notre fugace trajectoire. Elle même finalement si simple en regard des infinies complexités présentées à nos sens ébahis.

Auteur: Mg

Info: 1 juillet 2017

[ existence ] [ perdu ]

Commenter

Commentaires: 0

réflexion

Notre élément, c'est l'éternelle immaturité. Ce que nous pensons ou sentons aujourd'hui sera fatalement une sottise pour nos arrière-petits-enfants. Mieux vaudrait donc accepter dans tout cela dès maintenant la part de sottise que révélera l'avenir. Et cette force qui vous contraint à vous définir trop tôt n'est pas, comme vous le pensez, d'origine entièrement humaine. Nous nous rendrons compte bientôt que le plus important n'est plus de mourir pour des idées, des styles, des thèses, des slogans, des croyances, ni de s'enfermer en eux et de se bloquer, mais bien de reculer un peu et de prendre ses distances avec tout ce qui nous arrive.

Auteur: Gombrowicz Witold

Info: Ferdydurke

[ existence ] [ méditation ]

Commenter

Commentaires: 0

question

Quels magiciens sommes-nous pour transformer les ténèbres en lumière, les atomes invisibles en théâtre éblouissant du monde, tirant des objets (gens aussi bien que lapins) hors de microscopique placards secrets, transformant l'hiver en été, faisant disparaître une poignée de moments au travers de la trappe du temps. Nous avons appris ce savoir faire il y a si longtemps qu'il est inconscient, et nous nous sommes auto hypnotisés en croyant être le public, alors je me demande où s'est accompli cet apprentissage. Quels maîtres magiciens nous ont appris à former la réalité si en douceur au point d'avoir oublié de nous dire le secret à nous-mêmes ?

Auteur: Roberts Jane

Info:

[ existence ] [ incarnation ] [ mystère ]

Commenter

Commentaires: 0

vivre

Il n'existe aucun moyen de vérifier quelle décision est la bonne car il n'existe aucune comparaison. Tout est vécu tout de suite pour la première fois et sans préparation. Comme si un acteur entrait en scène sans avoir jamais répété. Mais que peut valoir la vie, si la première répétition de la vie est la vie même? C'est ce qui fait que la vie ressemble toujours à une esquisse. Mais même "esquisse" n'est pas le mot juste, car une esquisse est toujours l'ébauche de quelque chose, la préparation d'un tableau, tandis que l'esquisse qu'est notre vie est une esquisse de rien, une ébauche sans tableau.

Auteur: Kundera Milan

Info: L'insoutenable légèreté de l'être

[ instant ] [ grandir ] [ nouveauté ] [ existence ] [ expérience ]

Commenter

Commentaires: 0

désespoir

Peu d'êtres auront été à ce point imprégnés, transpercés jusqu'aux os par le néant absolu de toute aspiration humaine. L'univers n'est qu'un furtif arrangement de particules élémentaires. Une figure de transition vers le chaos. Qui finira par l'emporter. La race humaine disparaîtra. D'autres races apparaîtront, et disparaîtront à leur tour. Les cieux seront glaciaux et vides, traversés par la faible lumière d'étoiles à demi mortes. Qui, elles aussi, disparaîtront. Tout disparaîtra. Et les actions humaines sont aussi libres et dénuées de sens que les libres mouvements des particules élémentaires. Le bien, le mal, la morale, les sentiments ? Pures "fictions victoriennes". Seul l'égoïsme existe. Froid, inentamé et rayonnant.

Auteur: Houellebecq Michel

Info: H. P. Lovecraft : Contre le monde, contre la vie, p 18

[ existence ] [ perdu ]

Commenter

Commentaires: 0

prison

Regarde. C’est un lieu plus vaste que toute vie humaine. Celui qui tente de fuir est condamné à revenir sur ses pas. Celui qui pense avancer en ligne droite trace de grands cercles concentriques. Ici, tout échappe à l’emprise des mains et du regard. Ici, l’oubli du monde extérieur est plus fort que toute mémoire. Regarde encore. Ce labyrinthe est sans issue. Il s’étend partout où se posent nos yeux. Regarde mieux. Aucun monstre, aucune bête affamée ne hante ces dédales. Mais on est pris au piège. Soit on attend que les jours et les nuits aient raison de nous. Soit on se fabrique des ailes et on s’évade par les airs.

Auteur: Guay-Poliquin Christian

Info: Le poids de la neige, 1. Le labyrinthe

[ existence ]

Commenter

Commentaires: 0

question

Il sait où il va. C'est rare, dans la vie, de connaître la bonne direction. En général, on flotte, on se laisse porter par les événements. On rencontre une fille, à un repas de famille, un mariage et la fille est belle, elle a des yeux et des seins magnifiques, un sourire incroyable et on a envie de la serrer dans ses bras, de l'aimer tout de suite mais on n'a rien décidé. Il y a une minute, on ne savait pas qu'on allait la trouver. C'est la vie qui ordonne. Qui dispose. On navigue à vue de nez. La fille, on l'aime. Où est la part de soi dans les décisions qu'on prend ? Dans les sentiments qu'on éprouve ?

Auteur: Corenblit Rachel

Info: Un petit bout d'enfer

[ existence ] [ choix ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

Je n’ai jamais aimé les familles d’accueil. Tout le monde disait croire en moi, mais personne ne croyait ce que je disais. Un paradoxe parmi tant d’autres. Évidemment, je mentais, mais tout le monde ment. Tout le temps. À soi, aux autres, au gouvernement et à je ne sais qui encore. Tout le monde le fait mais quand tu es pris en charge par l’État et que tu dépasses un certain quota, c’est cuit, on ne laisse plus rien passer. C’est un engrenage. Une menterie doit couvrir un mensonge qui couvrait une menterie, et finalement tu te retrouves avec une collection de couvertures, mais tu dors assez mal. De toute manière, même quand je disais la vérité, on ne m’écoutait pas. J’étais un malentendu.

Auteur: Goudreault David

Info: La bête à sa mère, Stanké, p.19

[ inexistence ] [ jeu de mots ] [ DASS ]

Commenter

Commentaires: 0

conseils

Ne vous laissez pas abuser. Souvenez-vous de vous méfier. Et même de l’évidence : elle passe son temps à changer. Ne mettez trop haut ni les gens ni les choses. Ne les mettez pas trop bas. Non, ne les mettez pas trop bas. Montez. Renoncez à la haine : elle fait plus de mal à ceux qui l’éprouvent qu’à ceux qui en sont l’objet. Ne cherchez pas à être sage à tout prix. La folie aussi est une sagesse. Et la sagesse, une folie. Fuyez les préceptes et les donneurs de leçons. Jetez ce livre. Faites ce que vous voulez. Et ce que vous pouvez. Pleurez quand il le faut. Riez. J’ai beaucoup ri. J’ai ri du monde et des autres et de moi. Rien n’est très important. Tout est tragique. Tout ce que nous aimons mourra. Et je mourrai moi aussi. La vie est belle.

Auteur: Ormesson Jean d'

Info: C’était bien, 2003

[ existence ] [ bilan ]

Commenter

Commentaires: 0