Ce ne sont plus les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, le rêve... Les mots et les images que vous y mettez... Et puis, faites-vous plaisir, comme vous voulez, par exemple en vous promenant sur 1 ou 2 mots  (ou 3, ou 4... ou début de mots) ou autres combinaisons qui feront plus ou moi... Lire la suite >>
Reset
Search results: 10
Search time counter: 0.2104s

science-fiction

Les Chiles avaient au moins un point commun avec les Humains : la peur de tout autre que soi.

Auteur: Genefort Laurent

Info: Omale, tome 1

[ extraterrestres ]

Commenter

Commentaires: 0

ouverture

Si la science ne s'intéresse pas aux choses délirantes, elle risque fort de passer à côté de choses intéressantes.

Auteur: Labeyrie Antoine

Info: interview dans Télérama, 12 août 2000

[ extraterrestres ]

Commenter

Commentaires: 0

question

Comment étudier une forme de vie totalement différente de celles que vous connaissez ? Comment sauriez-vous même qu'elle est vivante ?

Auteur: Gould Stephen Jay

Info: Le Pouce du Panda

[ extraterrestre ]

Commenter

Commentaires: 0

résilience

Les limites de la vie sur Terre une nouvelle fois repoussées...
Une nouvelle espèce d'archaebactérie, Pyrococcus CH1, vivant dans un milieu allant de 85 à 105°C et capable de se diviser jusqu'à une pression hydrostatique de 1200 bars (soit plus de 1000 fois supérieure à la pression atmosphérique), vient d'être découverte par les microbiologistes du Laboratoire de microbiologie.
Cette archaebactérie a été isolée à partir d'échantillons de la campagne Serpentine, au cours de laquelle une équipe franco-russe a exploré pendant six semaines la dorsale médio-Atlantique à la découverte de nouvelles sources hydrothermales.
En termes de biodiversité d'abord, ces formes de vie, a priori "inimaginables", montrent que l'inventaire de toutes les espèces vivant sur Terre n'est pas prêt d'être fini. Les micro-organismes extrêmophiles sont également une illustration des capacités étonnantes d'adaptation du vivant, ce qui renforce l'hypothèse de l'existence de formes de vie sur des planètes dont on pensait que les conditions environnementales ne le permettaient pas.
Les microorganismes piézophiles, également appelés barophiles (aimant la pression), constituent un des sous-ensembles des extrêmophiles. Découverte sur le site "Ashadze" situé à 4100 mètres de profondeur, la souche CH1 est le premier organisme hyperthermophile et piézophile obligatoire connu. Cette archaebactérie vit entre 85 et 105°C, avec un optimum à 98°C. Mais, surtout, elle se divise entre 150 et 1200 bars de pression hydrostatique, 520 bars étant sa pression optimum.
Cette découverte repousse une nouvelle fois les limites physico-chimiques de la vie sur Terre et conforte l'idée de l'existence d'une biosphère hyper-thermophile dans les profondeurs de notre planète.

Auteur: Internet

Info:

[ extraterrestre ]

Commenter

Commentaires: 0

humour

Avant de partir, je dissimule le vaisseau pour éviter toute découverte et inspection de celui-ci par la faune autochtone. Après consultation du Catalogue Astral, je décide de transformer le vaisseau en corps terrestre connu sous la dénomination d'appartement familial, dupl., chauf. cent., liv., 3 ch., 2 s. de b., cuis. Terrasse. Piscine ds imm. Pkg. 2 pl. Facil. crédit max.

Auteur: Mendoza Eduardo

Info: Sans nouvelles de Gurb

[ extraterrestre ]

Commenter

Commentaires: 0

méfiance

Rien dans l'univers n'est aussi intéressant qu'une autre forme de vie intelligente... ni aussi dangereux. Il vaudrait mieux être au courant.

Auteur: Asimov Isaac

Info: Nemesis, 1989

[ extraterrestre ]

Commenter

Commentaires: 0

communication

Dans notre langage, pour établir un dialogue un peu pointu avec autrui, il n'est pas possible d'utiliser autre chose que des idées et des concepts, déjà en vigueur et intégrés par le plus grand nombre depuis longtemps. Sinon, il faudrait d'abord se mettre d'accord sur un vocabulaire et ce qu'il représente dans le concret. Cela donne déjà une idée de l'inertie du système. Il ne fait donc aucun doute que ces questions de communicabilité sont extrêmement complexes, certainement plus ardues pour le petit, l'inférieur, ou le moins évolué. Nous par exemple.
Prenons le problème à l'inverse, les choses ne s'arrangent guère. Sommes nous capables de confabuler avec un dauphin ?.. pas vraiment. Alors que nous leur reconnaissons une qualité grégaire et une intelligence, même si elles sont extrêmement différentes. Notre intelligence obscure nous permet pourtant de saisir les différences fondamentales entre eux et nous. Deux biotopes difficilement compatibles et deux perceptions du monde différentes ; nous, plutôt dans le visuel et les dauphins, plutôt dans l'auditif. Mais, malgré cette proximité et les efforts que nous fournissons dans cette direction, nous n'avons pas une idée claire de leur représentation du monde. Donc les systèmes de compréhension et de conceptualisation de la réalité sont issus fondamentalement des sens, du biotope et de l'histoire de l'espèce. Bien. Restons dans des limites convenables et ne faisons que saupoudrer ceci avec le paramètre qui inclurait une différence de niveaux d'évolutions. Tout le monde y est ?.... Imaginons maintenant combien étrangères risquent d'être les manières de voir les choses des parties en question. Leur appréhension. Je n'ose pas même parler ici de leur modes de conceptualisation.

Auteur: MG

Info: 2002

[ extraterrestre ]

Commenter

Commentaires: 0

question

Faut-il renoncer à s'interroger sur ce qui est hors de portée de l'expérience scientifique?

Auteur: Internet

Info:

[ extraterrestre ]

Commenter

Commentaires: 0

science-fiction

Les Terriens n'étaient ni bons ni raisonnables en bien des domaines. Peut-être parce qu'ils manquaient encore de maturité. Ils avaient l'esprit vif, ils étaient intelligents, il leur arrivait même parfois de faire preuve de compréhension ; cependant, en ce qui concernait une foule d'autres points, ils étaient lamentables.
Mais si on leur donnait une chance - si on pouvait leur laisser entendre à demi-mot ce qui se passait dans l'espace... alors, ils prendraient sur eux. Ils surmonteraient leurs préjugés. Et, après un certain laps de temps, ils seraient admis dans la grande fraternité des étoiles.

Auteur: Simak Clifford D.

Info: Au carrefour des étoiles

[ extraterrestre ]

Commenter

Commentaires: 0

science-fiction

Les non-humains - Reith devait apprendre qu'on les appelait les Chasch Bleus - avançaient d'un air compassé sur une paire de jambes massives et courtes. Ils avaient un corps épais et puissant recouvert d'écailles cornées, comme celui d'un pangolin, aux méplats bleus et pointus. Leur torse en forme de coin possédait des épaules chitineuses se recourbant pour former une carapace dorsale. Leur crâne s'achevait par une arrête osseuse. Un bourrelet orbital saillant surplombait deux cavités oculaires où brillait un regard métallique au-dessus d'un orifice nasal complexe.

Auteur: Vance Jack

Info: Le Cycle de Tschai, n°1 : le Chasch

[ extraterrestre ]

Commenter

Commentaires: 0