Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.   EXEMPLESJEUX et PASSE-TEMPSCHAINESPUNCHLINESHUMOURREPARTIESFEMMES. ETC.          ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.             ... Lire la suite >>
Search results: 12
Search time counter: 0.0778s

ennui

Le temps est une drogue. À haute dose, il tue.

Auteur: Pratchett Terry

Info: Les Petits Dieux, Pocket Fantasy 1999, p. 10

[ durée ] [ absurde ]

Commenter

Commentaires: 0

imaginaire

Un enfant sait très bien que les licornes n'existent pas, mais il sait aussi qu'un livre qui parle de licornes, s'il est bien écrit, dit la vérité.

Auteur: Le Guin Ursula K.

Info: Le langage de la nuit : Essais sur la science-fiction et la fantasy

[ contes ]

Commenter

Commentaires: 0

littérature

Au Chutland (cet ensemble de nations contrôlées par les Bibliothécaires, comme les États-Unis, le Canada ou la France), ce livre sortira dans la catégorie Fantasy. Ne vous laissez pas abuser ! Ceci n'est pas un ouvrage de fiction et je ne m'appelle pas Brandon Sanderson. Il ne s'agit que d'un subterfuge, afin que ce livre n'apparaisse pas sur le radar des agents Bibliothécaires.

Auteur: Sanderson Brandon

Info: Alcatraz, tome 1, Alcatraz contre les infâmes bibliothécaires, Avertissement de l'auteur

[ manipulation ] [ préface ] [ fiction ] [ contre-mesure ]

Commenter

Commentaires: 0

inspiration

Un livre, pour moi, ne commence pas par une idée, ou une intrigue, un événement, une société, un message. Un livre naît en moi sous la forme d'une personne, une personne que je vois, que j'aperçois d'assez loin, le plus souvent dans un paysage. Je vois le lieu, je vois la personne. Je n'ai pas à inventer ou à imaginer : il ou elle est là. Et tout mon travail consiste à l'y rejoindre.

Auteur: Le Guin Ursula

Info: Le langage de la nuit - Essais sur la science-fiction et la fantasy, Madame Brown et la science-fiction

[ écriture ] [ création ]

Commenter

Commentaires: 0

personnage

[...] sa beauté avait quelque chose de redoutable. Sa chevelure rousse s'évadait de sa nuque en une torsade négligée et ruisselait sur les dalles de marbre, autour de ses chevilles nues, comme un fleuve de lave en fusion. Le galbe gracieux de son corps éclipsait les plus belles adolescentes de toute l'arche. Sa peau, une chair si blanche et si souple qu'elle semblait liquide vue de loin, se coulait sur les lignes parfaites de son visage.

Auteur: Dabos Christelle

Info: La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver

[ fantasy ]

Commenter

Commentaires: 0

littérature

Le prince Ludwig a tout pour lui : une noble famille, une grande beauté, et une intelligence hors norme. Mais, malheureusement, il est doté d'un caractère des plus extravagants. Un jour, il partit en quête de l'épouse parfaite avec son valet Wilhelm. Il croisa un bon nombre de princesses sur son chemin : Blanche-Neige, la princesse Ronce, le Petit Chaperon Rouge, mais son souhait ne se réalisa pas. Le prince décida alors de prendre la mer et de sortir de l'univers de Grimm...

Auteur: Kaori Yuki

Info: Ludwig Fantasy T01

[ conte ] [ enfant ]

Commenter

Commentaires: 0

fiction

Si elles participent toutes deux des littératures de l'imaginaire, si elles ont quelques points communs, comme par exemple leur localisation sur des planètes exotiques et la description de sociétés organisées selon des règles différentes des nôtres, la science-fiction et la fantasy n'en sont pas moins de nature très différente. L'une procède d'un retour à la pensée magique, elle est donc régressive, tandis que l'autre s'appuie sur les conquêtes de l'intelligence et du savoir. L'une flatte l'irrationnel, l'autre est un outil de questionnement du monde. La fantasy est une pure littérature d'évasion alors que la science-fiction est toujours en prise, même dans ses projections les plus lointaines, avec le réel.

Auteur: Baudou Jacques

Info: La science-fiction

[ écriture ]

Commenter

Commentaires: 0

récit

Je ne prête guère d’attention à la distinction entre science-fiction, fantastique et fantasy – ni entre les "genres" et la "littérature générale", si on va par là. À mes yeux, toute fiction attache plus de valeur à la logique des métaphores – soit la logique des narrations en général – qu’à une réalité irréductible dans son caractère aléatoire et absurde.
Nous passons nos vies à nous raconter des histoires sur nous-mêmes – elles constituent l’essence de la mémoire. C’est ainsi que nous rendons tolérable l’existence dans cet univers froid, insensible, hasardeux. Tenir cette propension pour un "sophisme narratif" ne signifie en rien qu’elle n’a aucun lien avec la vérité.

Auteur: Liu Ken

Info: La ménagerie de papier, Avant propos

[ écriture ] [ rédaction ] [ refuge ]

Commenter

Commentaires: 0

râteau

<Laeti> c'est trop la lose, j'en suis à 6 mois sans rapport sexuel!!! tu te rends comptes?
<thib> Euh oui, moi c'est un peu plus ^^
<Laeti> te vexe pas mais toi c'est normal, tu passes la journée dans des tableaux actuariels à faire du calcul différentiel et quand tu rentres chez toi, tu lis de la heroic Fantasy
<Laeti> moi je sors souvent et les gens me trouvent des airs de Scarlett Johannson
<thib> C'est pas faux.
<Laeti> ceci dit, j'te trouve cool hein, d'ailleurs je serai pas contre l'idée de coucher avec toi
<thib> Ah oui? Mais pourquoi moi en particulier?
<Laeti> 2 raisons
<Laeti> t'es un peu le seul mec avec qui je discute ces derniers temps
<Laeti> et j'ai décidé de privilégier l'intelligence au physique.

Auteur: Internet

Info:

[ femmes-hommes ] [ dialogue-web ]

Commenter

Commentaires: 0

onirisme

Personne ne peut dire pourquoi "Une primevère au bord d'une rivière / Est pour lui une primevère jaune " (la citation est certainement erronée), ou pourquoi, comme pour Wordsworth, la même fleur est une demeure d'enchantement. Lequel est réel ? Peu importe, le poète nous ouvre un nouveau monde... ce que ne fait certainement pas l'autre observateur.
La Fantasy est une clef pour accéder à ce nouveau monde. Mais beaucoup ne sont pas des voyageurs et ne veulent pas vagabonder dans ces nouveaux univers ; ils préfèrent voir la primevère comme une simple fleur jaune.
Et c’est pourquoi, selon moi, beaucoup de gens sont si violemment opposés à tout ce qui ressemble de près ou de loin à la Fantasy. Ils ne s’y sentent pas en sécurité, s’en irritent, restent perplexe, confus.

Auteur: Merritt Abraham

Info:

[ écriture ] [ blocage ] [ fermeture ]

Commenter

Commentaires: 0