Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
(SITE EN RENOVATION JUSQU'A FIN 2017, fonctionne, mais avec des bugs !! ) Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres. EXEMPLES. Ce ne sont plus tant les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexivité, la lecture, le rêve, l'humour. Les mots et les images que vous y mettez. ... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Search results: 307
Search time counter: 0.588s

métamorphose

L'adolescence est une époque vraiment désagréable ; on ne se sent pas en sécurité, les grandes personnes nous traitent comme des enfants tout en attendant de nous que nous nous conduisions en adultes. Elles nous donnent des ordres, comme à des petits animaux, et puis elles espèrent que nous réagirons comme de vrais adultes raisonnables. C'est une époque pénible, difficile, perdue. J'ai peut-être survécu le plus mauvais moment. Je l'espère, en tout cas, parce que je sais que je n'aurais jamais la force ni la volonté de repasser par là.

Auteur: Sparks Béatrice

Info: L'Herbe bleue

[ grandir ] [ femmes-par-femmes ] [ puberté ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

La classe de sixième se divisa bientôt en deux clans : il y avait celles qui avaient des seins et celles qui n'en avaient pas. Celles qui avaient des seins se mirent à mépriser celles qui n'en avaient pas. Elles discutaient beaucoup avec les grandes qui, toutes, avaient des seins. On aurait dit qu'elles avaient des secrets à partager. Modesta faisait partie de celles qui n'avaient pas de seins. Deux petits mamelons gonflaient pourtant sa poitrine, des bourgeons de seins. Mais les grandes, Modesta se demandait pourquoi, n'avaient pas voulu l'accueillir dans leur secte.

Auteur: Mukasonga Scholastique

Info: Notre-Dame du Nil

[ Afrique ] [ adolescent ] [ conflits ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Et pendant qu'un nouvel homme s'installait chez moi, je lui faisais la fête. Follement amoureuse, une vraie chatte en chaleur. Je bossais moins bien, je perdais le sens des réalités, j'en arrivais même à négliger Andersen. Je trouvais ses CD formidables, ses tableaux magnifiques. Je prétendais que sur le plan sexuel, il me satisfaisait complètement, ce qui était toujours loin, très loin même de la vérité. J'appréciais soudain des plats que j'avais en horreur auparavant. Je mettais le réveil à sept heures et demie parce que c'était l'heure à laquelle il devait se lever...

Auteur: Ragde Anne B.

Info: Zona Frigida

[ couple ] [ amoureuse ] [ illusion ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-hommes

- Les femmes, affirma Poirot, sont merveilleuses; elles inventent et, par miracle, elles ont raison. En réalité, ce n'est pas tout à fait cela. Les femmes observent, sans s'en rendre compte, mille détails que leur subconscient coordonne. Elles appellent ensuite intuition le résultats de déductions qu'elles ignorent elles-mêmes. Je suis très fort en psychologie et, vous le voyez, je connais bien toutes ces choses.
Il gonfla la poitrine avec importance et me parut si ridicule que j'eus grand-peine à ne pas éclater de rire. Puis il but une gorgée de son chocolat et s'essuya la moustache.

Auteur: Christie Agatha

Info: Le Meurtre de Roger Ackroyd

[ femmes-par-femmes ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Voilà ce qui avait changé dans le monde. Il n'y avait plus de comme si... Ce n'était pas comme si je contemplais le royaume des merveilles derrière la vitre ; c'était le royaume des merveilles. Je n'adorais pas Frank comme un dieu ; il était un dieu. Ce n'était pas comme si je le vénérais, puis que je le vénérais. Le monde était ce qu'il semblait. Le vide était devenu du solide. Je baissais les yeux sur ma main et je l'aimais, non parce que c'était ma main, mais parce que Frank l'aimait et la touchait.

Auteur: Fromberg Schaeffer Susan

Info: Folie d'une femme séduite

[ amoureuse ] [ envoutée ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Au XIXe siècle, les petites filles qui apprenaient à développer leurs capacités orgasmiques par la masturbation étaient considérées comme des cas médicaux. Souvent, on les "traitait" ou les "corrigeait" par l'excision ou la cautérisation du clitoris ou encore en "créant une ceinture de chasteté miniature", c'est-à-dire en cousant ensemble les grandes lèvres pour mettre le clitoris hors de leur portée, et même par castration, avec ablation chirurgicale des ovaires. En revanche, il n'y a pas d'exemple dans la littérature médicale d'ablation chirurgicale des testicules et d'amputation du pénis pour empêcher la masturbation chez les petits garçons.

Auteur: Ensler Eve

Info: Les Monologues du vagin

[ onanisme ] [ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Vous les femmes, vous avez toujours ce besoin de dire.
Je vais t'expliquer ce qui nous rapproche tant: porter la vie et trop souvent la perdre. Tu vois, dans toutes les maisons qui nous entourent, pas une seule femme qui n'ait perdu un ou plusieurs de ses enfants. Ici même, entre tous ceux qui sont assis à notre table, il y a l'ombre de ceux qui sont morts. Cette douleur infinie, viscérale, nous la portons toutes. C'est ce lien invisible qui nous pousse dans les bras les unes des autres pour pleurer, mais aussi pour nous épancher avec les mots.

Auteur: Recondo Léonor de

Info: Pietra viva, P 92

[ sororité ] [ deuil ] [ bavarde ] [ parler ] [ thérapie ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

La douceur de la peau, et la peau féminine la moins douce l'est toujours plus que celle d'un homme ; les seins, dont la peau est encore plus tendre et qu'il est si merveilleux de tenir dans ses paumes ; la taille, qui est toujours fluide, souple, quelle que soit sa finesse ; les muscles, qui ne sont jamais noués même s'ils sont puissants ; et puis surtout l'odeur, qui n'est pas celle des hommes, et cela même s'ils sortent du même bain. C'est cet ensemble qui fait toute la différence, qui fait qu'on désire ou qu'on ne désire pas.

Auteur: Monferrand Hélène de

Info: Journal de Suzanne

[ lesbienne ] [ sensualité ]

Commenter

Commentaires: 0

pensée-de-femme

Tout le monde a besoin d'une épouse. Même les épouses. Les épouses soignent, elles veillent. Leurs oreilles sont deux instruments jumeaux très sensibles, des satellites qui captent le moindre soupçon de mécontentement. Les épouses apportent le bouillon, nous apportons les trombones, nous nous apportons nous-mêmes, avec nos corps malléables et chauds. Nous savons exactement quoi raconter aux hommes qui, pour une raison ou une autre, ont le plus grand mal à prendre régulièrement soin d'eux-mêmes ou de qui que ce soit d'autre. "Écoute, leur affirmons-nous. Tout va bien se passer." Et ensuite, comme si nos vies en dépendaient, nous nous en assurons.

Auteur: Wolitzer Meg

Info: La doublure

[ femmes-par-femmes ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

Elise entra dans notre vie et fut une merveilleuse thérapeute, faisant faire des sauts de géant à Ruben dans de nombreux domaines.
Elle était formée à plusieurs méthodes et avait vécu au Canada.
Elle était curieuse de tout et recherchait sans cesse de nouveaux outils adaptés ; lorsqu'elle n'en trouvait pas, elle les fabriquait elle-même.
Elle avait une drôle d'allure pour une psy, avec ses dreadlocks sur la tête et son rire communicatif, mais c'est cela aussi que j'aimais chez elle, son côté non conventionnel.
J'aimais surtout cette étincelle que je voyais dans ses yeux à chaque fois que Ruben progressait. Elle mettait beaucoup d'elle-même et s'impliquait.

Auteur: Cattan Olivia

Info: D'un monde à l'autre, Autisme : Le combat d'une mère

[ femmes-par-femmes ] [ thérapie ] [ gratitude ]

Commenter

Commentaires: 0