Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres. Exemples. Ce ne sont plus tant les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, la lecture, le rêve, l'humour. Les mots et les images que vous y mettez. Faites-vous plaisir,  par exemple en vous promenant sur 1 ou 2 mots  (ou 3, ou 4...... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Search results: 297
Search time counter: 0.5335s

littérature

Une femme qui, jusqu'à sa dernière heure, se refusa de vivre et de hurler avec la meute des loups régents.
Qui ne céda jamais à l'accouplement effroyable du conformisme et de la terreur qui sévissaient alors dans sa Russie natale.
Et qui décida d'en finir lorsque la misère ajoutée à la déréliction et à une politique meurtrière étranglèrent définitivement sa parole poétique, indéfectiblement liée à sa capacité d'aimer.
Elle s'appelait Marina Tsvetaeva, et la poésie, disaient ses proches, sourdait d'elle et jaillissait comme l'eau vive des fontaines.
(...) Comment supporter une voix si farouchement libre qu'elle révélait sans coup férir la comédie de ceux qui n'habitaient pas véritablement leur parole.

Auteur: Salvayre Lydie

Info: 7 femmes

[ femmes-par-femmes ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Une autre hypothèse part elle aussi de la constatation que l'orgasme féminin n'est pas aussi rapide ni aussi automatique que celui des hommes. [...] Si certains partenaires sont capables de le produire et d'autres pas, les femmes vont privilégier les bons amants. Or les qualités requise pour être un bon partenaire sexuel, patience, sensibilité, intelligence, empathie, sont précisément celles qui en feront aussi un bon père, capable des s'occuper de sa progéniture. Ce sont des qualités sociales plus importantes pour le succès parental que la force brute. Grâce à leur orgasme capricieux, les femmes font donc d'une pierre deux coups: d'une pierre d'achoppement un bon coup et un papa modèle.

Auteur: Brune Elisa

Info: Le Secret des femmes ; voyage au coeur du plaisir et de la jouissance

[ reproduction ] [ instinct ]

Commenter

Commentaires: 0

camp de concentration

Le témoignage de l'écrivaine Ana Nowak, lors d'une table ronde sur les écrivains en exil, expliquant comment son choix s'est fixé sur la France. C'est que, jeune juive polonaise internée au camp d'Auschwitz, elle y avait éperdument admiré les Françaises en raison de ... leur coquetterie. Elles se mettaient un turban pour cacher leurs cheveux clairsemés et pleins de poux... se servaient de bouts de charbon comme eye-liner... se pinçaient les joues pour leur mettre un peu de rouge... utilisaient pour s'embellir tout ce qui leur tombait sous la main... tenaient à préserver au moins cette dignité-là : être belles les unes devant les autres. Cinquante ans plus tard, Nowak en était encore émue.

Auteur: Huston Nancy

Info: Reflets dans un oeil d'homme

[ femmes-par-femmes ] [ Gaule ] [ maquillage ]

Commenter

Commentaires: 0

rencontre

"Maintenant je vais vous parler de l'amour", avait dit Inget Herrmann aux filles au début d'un été il y a bien longtemps, devant le cabanon de pêche d'Eddie, sur la Deuxième Pointe.
"Ce ne sont pas des côtés sympathiques ou positifs ou des qualités de quelqu'un dont on tombe amoureux. On tombe amoureux de ce qui, chez l'autre, réveille quelque chose qu'on a en soi."
"Et ce quelque chose-là" - pause - "on ne sait jamais à l'avance ce que ce sera. On ne tombe pas amoureux parce que la personne vous est sympathique ou antipathique, ni même pour ses mille qualités. On tombe amoureux de quelqu'un qui réveille quelque chose qu'on porte en soi".

Auteur: Fagerholm Monika

Info: La fille américaine

[ interaction ] [ femmes-par-femmes ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Ce que sait toute femme et qu'aucun homme ne pourra jamais comprendre, c'est que même s'il rapporte tout ce qui est marqué sur la liste, il n'aura encore pas ce qu'il faut. Pourquoi ? Parce que la femme croit sincèrement que si elle était allée au supermarché, elle aurait fait un meilleur choix : un poulet plus dodu, venant d'un pâturage français luxuriant, des yaourts plus crémeux, la variété exacte de salade dont elle avait rêvé et dont le nom lui avait échappé. [...] Quand une femme achète un article ne figurant pas sur la liste et qui se révèle immangeable, ça s'appelle "une expérience". Quand un homme fait la même chose, c'est de "l'argent gaspillé".

Auteur: Pearson Allison

Info: Je ne sais pas comment elle fait

[ emplettes ] [ commissions ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Son regard à elle allait au-delà de moi, vers notre village, vers les hommes du nord qui chargent leurs bateaux d'esclaves en pleurs, vers tous les villages d'Allemagne, d'Angleterre et de France, où les pauvres gens transpirent de l'aube au soir pour que les grands seigneurs puissent se battre entre eux, assiégés dans leurs châteaux et entourés de leurs manants affamés en train de manger des souris et des rats, parfois même se dévorant les uns les autres, les mères qui pleurent pour leurs petits, et, au-delà de ceci, vers le monde entier même, avec toutes ses batailles qui semblaient si grandes, avec la misère et la cupidité et la peur, la jalousie et la haine des gens les uns pour les autres.

Auteur: Russ Joanna

Info: Souls 1982

[ accablement ] [ abattement ] [ tristesse ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Je crois que nous jouissions pleinement de la vie, si un étranger venu chez nous pour la première fois, en voyant Emerence vaquer à la cuisine, l’avait prise pour ma tante ou ma marraine, je ne l’aurais pas détrompé, il était impossible d’expliquer la nature, l’intensité de notre relation, ou le fait qu’ Emerence était pour chacun de nous une nouvelle mère, bien qu’elle ne ressemblât à aucune des nôtres. La vieille femme ne nous harcelait pas de questions, nous ne lui en posions pas non plus, elle livrait ce qui lui semblait bon, mais en fait, elle parlait peu, comme une véritable mère dont le passé ne compte plus quand elle ne s’occupe de rien d’autre que de l’avenir de ses enfants.

Auteur: Szabo Magda

Info: La porte

[ maman ] [ maternelle ]

Commenter

Commentaires: 0

pensée-de-femme

Femme femme toujours
Paysage d'aube et de nuit elle s'étire et se déploie et se déplie, féline, tiède, souple, rose, rose et douce comme corail dans le satin. Elle a dix ans, elle a quinze ans, vingt ans déjà l'ont faite femme. Altière et dure à ses trente ans, puis chaude et profonde et lourde des fruits à venir, et le temps passe sur elle et la voilà un peu fanée mais si fragile encore avec de l'ombre au coin des yeux et quelques larmes et quelques rides. Vide d'enfants inhabitée abandonnée destituée, sans une main sur sa peau nue : et cependant l'amour est là et la faim et la soif tout au fond de ce coeur usé, tout au creux de ce corps oublié.

Auteur: Schraûwen Liliane

Info: Instants de femmes, Editions Luce Wilquin 1997, p. 11

[ femmes-par-femmes ]

Commenter

Commentaires: 0

beaux-arts

Tout est dit lorsque le visiteur se trouve nez à nez avec la Papesse. "C'est une grande prêtresse du pouvoir féminin, de l'intuition, nous dit Niki de Saint-Phalle. Cette intuition féminine qui est une des clés de la sagesse. Elle représente l'irrationnel inconscient." L'eau, qui jaillit de sa bouche grande ouverte, dévale un long escalier évasé, recouvert de céramiques, et se jette dans un bassion aux rebords marquetés de faïences bleues. Le long des marches ondule un gigantesque serpent incrusté de carreaux bleus et blancs. Pas une ligne droite, pas d'angles droits, des courbes, des arrondis qui épurent ces figures de monstres de toute leur agressivité. Leur confèrent même une sorte de bonhomie. Le serpent, son emblème, et l'eau, élément féminin, accueillent dès l'entrée le spectateur.

Auteur: Reynaud Elisabeth

Info: Niki de Saint Phalle

[ femmes-par-femmes ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

La vraie pensée de la femme est avant tout pratique et appliquée. C'est quelque chose que je décris comme un simple bon sens qui est habituellement tourné vers ce qui est présent, proche et personnel. On peut dire qu'en général a mentalité féminine manifeste un caractère peu développé, enfantin ou primitif. Plutôt que la soif pour la connaissance, de la curiosité, plutôt que le jugement, le préjugé ; plutôt que la pensée, l'imagination ou le rêve ; plutôt que la volonté, les souhaits. Là où un homme soulève des problèmes objectifs, la femme se contente de résoudre des énigmes ; là où il y a bataille pour la connaissance et la compréhension, la femme se contente de foi ou de superstition, ou alors elle fait des suppositions.

Auteur: Jung Emma

Info:

[ femmes-hommes ]

Commenter

Commentaires: 0