Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.   EXEMPLESJEUX et PASSE-TEMPSCHAINESPUNCHLINESHUMOURREPARTIESFEMMES. ETC.          ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.             ... Lire la suite >>
Search results: 331
Search time counter: 0.3993s

féminisme

Dans l'histoire du monde, dès qu'une femme s'élève contre le patriarcat, parle d'émancipation, essaye de se libérer de ses chaînes, on la traite de pute. Je crois profondément qu'une si une femme veut gagner sa liberté, être un humain, elle doit mériter cette étiquette. Ce titre devrait être considéré comme un honneur. De tous les prix que j'ai reçus, je considère celui-là comme la plus grande reconnaissance de ce que j'ai réalisé dans ma vie.

Auteur: Nasreen Taslima

Info:

[ femmes-par-femmes ] [ liberté ] [ prostitution ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Les mères cherchaient leurs enfants du regard, mues par un sentiment qu'elles ne pouvaient pas nommer. Les femmes prenaient la main de leurs amoureux. Les rayons de soleil transperçaient , comme toujours, les arbres - les saules endormis, le vent chaud qui soufflait sur les couvertures de pique-nique -, mais l'ambiance ordinaire était perturbée par le chemin que traçaient les filles dans le monde normal. Aussi racées et inconscientes que les requins qui fendent les flots.

Auteur: Cline Emma

Info: The Girls

[ puissantes ] [ mamans ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

[...] de tout temps, les Chinoises n'ont jamais eu le droit de raconter leur propre histoire. Elles vivaient au dernier échelon de la société, on exigeait d'elles une obéissance absolue, et elles n'avaient aucun moyen de se construire une vie à elles. C'était devenu tellement " normal " que la plupart des femmes ne souhaitaient que deux choses - ne pas enfanter de fille dans cette vie-ci et ne pas renaître femme dans la prochaine.

Auteur: Xinran

Info: Messages de mères inconnues, p. 69

[ oppression ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Quand j'avais une vingtaine d'années, les gens disaient que j'étais une tête brûlée. Dans mon souvenir je n'ai jamais été une tête brûlée. Ce dont je me souviens c'est que j'ai fait entendre ma voix. Dans mon pays les femmes sont encensées lorsqu'elles renoncent à leur droit de protester. Finalement il arrive qu'elles meurent en ne léguant rien d'autre à leurs filles que leur altruisme; un héritage surprenant, comme un filet de larmes dans une gorge desséchée.

Auteur: Atta Sefi

Info: Le meilleur reste à venir

[ sacrifiées ]

Commenter

Commentaires: 0

stupide

Coralie "Coconne" Montaigne, trou noir cérébral et véritable concierge du service. Reliée à la machine à café comme un insuffisant rénal à sa dialyse, elle passe les trois quarts de son temps face à la porte d'entrée, le quart restant étant logiquement passé aux toilettes, pour la raison invoquée précédemment.
Chaque jour, elle se lève avec une mission : repousser les limites de la bêtise. Mission qu'elle accomplit avec un talent qui force l'admiration.
N'est pas Coconne qui veut.

Auteur: Shepard Zoé

Info: Absolument dé-bor-dée!

[ insulte ] [ vacherie ] [ femmes-par-femmes ]

Commenter

Commentaires: 0

maternité

La vieille Adrienne de Meur détestait les naissances. Elle avait souffert le martyre durant tous ses accouchements - les quatre - et sans aucune sanctification. Plût à Dieu, au diable, à qui voudrait, qu'elle fût depuis longtemps incapable de concevoir des enfants. Finie la crainte, mois après mois, de porter un enfant, de le sentir grouiller dans son ventre, de s'ouvrir en deux pour mettre au monde un être qui mourrait à la naissance, ou pire, quelques jours après.

Auteur: Fakhoury Anne

Info: Narcogenèse

[ femmes-par-femmes ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

C'est cette dimension de la maternité qu'on ne saisit jamais vraiment tant qu'on n'a pas été mère soi-même, qui fait que ce n'est pas l'homme adulte qu'on voit - ce rejeton maladroit, mal rasé, malodorant, aux idées bien arrêtées - avec ses contraventions, ses chaussures mal cirées et sa vie amoureuse compliquée.
Non, ce qu'une mère voit, ce sont toutes les personnes que son fils a été au fil de sa vie rassemblées en un seul et unique individu.

Auteur: Moyes Jojo

Info: Avant toi

[ pensée de femme ] [ maman ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

L’homme n’a jamais beaucoup parlé ni compris ce besoin que les femmes ont, souvent, pas toutes les femmes mais presque toutes, de mettre des paroles sur les moments, sur les choses et sur les gens, entre eux, à leur propos, de dire pourquoi et de dire comment, de justifier et d’expliquer, de raconter, de remonter aux sources, de comprendre, de juger, de condamner, d’absoudre, de pardonner, d’éreinter les phrases et les mots, toujours les mêmes phrases et les mêmes mots.

Auteur: Lafon Marie-Hélène

Info: Nos vies

[ besoin ] [ irrépressible ] [ bavardes ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Il s'enferma au loquet.
Le lieu était dévolu aux ablutions et aux combats pour la séduction. Des senteurs y flottaient, différentes selon les coins de la pièce. Sur la table en bois et partout sur les étagères : brosses, houppettes, pompons, laque, coffrets mystérieux, fioles sibyllines, vernis, poudriers, bâtons de rouge debout telle une armée d'obus lilliputiens. Sur un fil, bas nylons et dessous féminins au raffinement barbare, certains parfaitement incompréhensible et desquels Jocelyn, pudiquement, se détourna.
Il ne déplaça rien.

Auteur: Ferdjoukh Malika

Info: Broadway Limited, tome 1 : Un dîner avec Cary Grant

[ maquillage ] [ atours ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

J'ai choisi d'écrire sur Anne Brontë, parce qu'elle est la moins connue des trois soeurs... Dieu seul sait comment elle a réussi à écrire une seule ligne dans l'ombre d'une femme aussi pieuse que sa tante Branwell. Emily et Charlotte étaient assez sensées pour ignorer cette femme sinistre, mais pas cette pauvre Anne. Imaginez-vous cette vieille bique pernicieuse, prêchant que Dieu a volontairement créé la femme pour qu'elle soit faible, douce et un tantinet mélancolique. C'était tellement plus facile de tenir la maison ainsi.

Auteur: Barrows Annie

Info: Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

[ résignée ]

Commenter

Commentaires: 0