Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 5
Temps de recherche: 0.066s

greenwashing

Un beau jour, en catastrophe et quand l'irrécupérable sera accompli, MM. Massé et Jérôme Monod planifieront la décroissance ; et le "birth control" irréparable succédera enfin aux allocations familiales. Mais l'un et l'autre auront en commun d'être obligatoires et de contrôler les individus jusque dans l'orgasme. Car si on veut le bien du peuple, il faut le rendre heureux; et la science lui dira quand et comment il doit tirer son coup. Après la quantité, M. Mansholt se chargera d'organiser la qualité de la vie : demain comme hier vous n'y couperez pas. L'organisation de la défense de l'environnement, de la qualité (laquelle ?) de la vie et du freinage de l'expansion peut être l'occasion d'un renforcement du système scientifique et technocratique à base de vérités, de règlements et d'ordinateurs.

Auteur: Charbonneau Bernard

Info: Dans "Le totalitarisme industriel"

[ opportunisme politique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

décroissement global

Le problème d'une politique écologique réaliste est celui d'un freinage progressif qui n'enverrait pas la mécanique en folie dans le décor. Aux plans de croissance il faut opposer des plans de décroissance pour éviter qu'elle ne se produise de toute façon au hasard en catastrophe. Refroidir progressivement une surchauffe économique qui menace la terre et l'homme de désintégration en chaîne, voilà le seul problème, qui englobe tous les autres.

Auteur: Charbonneau Bernard

Info: Dans "Le totalitarisme industriel"

[ changement de paradigme ] [ difficulté ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

objectif du progrès

L’objectif déclaré de Marx, dès ses Contributions à la critique de l’économie politique (Grundrisse…), ce n’est nullement un freinage de l’emballement productiviste/destructiviste, mais son accélération par la constante révolution des moyens technologiques entraînant eux-mêmes une constante révolution des rapports de production/destruction ; c’est-à-dire des rapports sociaux. L’horizon proclamé de cette fuite en avant c’est le retour au Paradis perdu de l’abondance gratuite et sans travail, au sein de la technosphère artificielle, en lieu et place du jardin primitif.

Auteur: PMO Pièces et main-d'oeuvre

Info: Dans "Alain Badiou nous attaque", page 29

[ consumérisme ] [ utopie ] [ rationalisation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

définition

Regardons d’abord le yang. La partie droite du caractère ressemble beaucoup au yi de Yi Jing. En fait, elle ne s’en distingue que par un trait horizontal. Alors que le mot yi évoque les changements de temps en général, la "facilité" avec laquelle soleil et pluie alternent dans le ciel ; yang, lui, insiste sur un des aspects de ce changement. Le trait horizontal différencie nettement le soleil de la pluie qui tombe. Cette partie de l’idéogramme dessine la fin d’un orage, quand le soleil prend le pas sur les nuages, quand il s’en distingue de plus en plus nettement. Yang est ce moment particulier où les nuages diminuent, où le soleil se dévoile, l’air se réchauffe et devient plus lumineux, le ciel monte, les nuages s’effilochent et disparaissent.
Yin se compose dans sa partie droite de deux signes. Le premier exprime une idée de présence latente, et le second est le caractère : nuage(s). Il y est décrit le mouvement complémentaire du yang, les nuages de pluie s’amassent, le soleil se voile, le ciel descend, l’air devient plus sombre et plus froid.
On mesure la distance entre ce qui est évoqué par les idéogrammes chinois et les traductions qu’on nous en propose habituellement. Commençons par les pires : yang = masculin et yin = féminin. Peut-on imaginer réduction plus radicale d’un système qui vise à représenter le changement ? […]
En tant que verbe copulatif reliant l’attribut et le sujet, le verbe être n’existe pas en chinois. Un Chinois ne peut pas dire que le yin est sombre, froid ou bas. Il ne peut donc pas penser que sombre, froid, etc., sont des attributs du yin, mais seulement des résultats sensibles de son action. Yin n’est pas sombre, c’est un mouvement d’assombrissement ; il n’est pas froid, mais tendance au rafraîchissement ; il n’est ni intérieur ni repos, mais rentrée et freinage. De même, yang n’est pas clair, mais mouvement d’éclairement ; il n’est pas chaud, extérieur ou action, mais réchauffement, ascension ou mise en action.

Auteur: Javary Cyrille J.-D.

Info: Dans "Le Yi Jing", pages 15 à 17

[ nuances ] [ intraduisible ] [ yi-king ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

humour

C'est un ours qui poursuit un lapin a la course.... L'ours : - j'vais t'attraper petit salopard de lapin. Le lapin : - va t'faire enculer ours de merde....
Les deux traversent un champ et la se trouve une grenouille magique....
La grenouille : - stoppez la-vous deux....
Gros freinage du petit salopard de lapin et de l'ours....
La grenouille : je suis une grenouille magique et je peux exaucer 3 voeux pour chacun... qui commence ? L'ours : - moi je suis le plus gros...
La grenouille : - vas-y l'ours...ton premier voeu ... L'ours : - moi, je veux que tous les ours de la foret soient des femelles....
La grenouille : - pas de problème, ton voeu est exhausse... a toi le lapin.
Le lapin : - moi je veux un casque de moto.....
L'ours en regardant le lapin : - t'es vraiment con toi...
La grenouille : - pas de problème, ton voeu est exhausse. Voilà ton casque. A toi l'ours pour ton 2eme voeu. L'ours : - moi je veux que tous les ours des forets voisines soient des femelles...
La grenouille : - OK pas de problème, c'est comme si c'était fait.... A toi le lapin
Le lapin : - Moi je veux une moto a ma taille et ultra puissante...
La grenouille : - Pas de problème...la voilà...
L'ours en regardant le lapin : - t'es vraiment qu'un abruti toi....
La grenouille : - Bon et pour votre dernier voeu....
L'ours : - Moi je veux que tous les ours de cette planète soient des femelles, sauf moi bien sûr.
La grenouille : - ok, c'est fait et toi le lapin, ton dernier voeu.
Le lapin met son casque monte sur sa moto, la démarre violemment et dit en regardant l'ours....
lui... je veux qu'il soit pédé.....

Auteur: Internet

Info:

[ animal ]

Commenter

Commentaires: 0