Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 18
Temps de recherche: 0.074s

transmission

Il est assez facile de mourir si l’on sait que doivent survivre les choses auxquelles on donne du prix. J’ai une vie derrière moi, la lassitude me vient, le moment approche de rejoindre la terre – c’est ainsi que les gens raisonnaient en ce temps-là. En temps qu’individus, c’était leur fin, mais leur mode de vie se perpétuait. Ils ne sentaient pas le sol se dérober sous leurs pieds.

Auteur: Orwell George

Info: Dans "Un peu d'air frais", page 142

[ générations ] [ héritage ] [ sens de la vie ] [ continuité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

décalage

Le vieux refrain du père qui tente de partager avec ses mômes les films et les livres qui l’ont marqué quand il avait leur âge. Un truc qui ne marche qu’à moitié. Un soir, je leur ai proposé de voir Le Cercle des poètes disparus. Le film qui a bouleversé mes quinze ans. C’était en 1989. Le mur de Berlin tombait, les Simpson naissaient, Dali et Cassavetes s’éteignaient. Et moi, je devais encore attendre quelques longs mois avant de perdre ma virginité. Dieu que c’était long l’adolescence. Et qu’il fut bon de découvrir Le Cercle des poètes disparus. Je fantasmai longtemps sur ces gamins qui se retrouvaient le soir pour réciter de la poésie, qui tentaient de comprendre l’amour et se promettaient de vivre fort.

Mes enfants avaient les yeux rivés sur l’écran. Personne ne bougeait. Avec eux, j’avais quinze ans. "Cueille dès maintenant les fleurs de la vie.". Je retrouvai intact l’émotion que cette phrase m’avait procurée près de vingt-cinq ans plus tôt. Et quand les élèves se levèrent un à un sur leur banc, déclamant chacun le fameux « Ô Capitaine, mon capitaine », je versai une larme.
- Regarde, y a papa qui pleure, dit ma fille à ses deux frères, qui me regardèrent avec compassion.
- Mais papa, pourquoi tu regardes des films s’ils te font pleurer ? demanda le petit.
- Tu as aimé ce truc quand tu étais ado ? enchaîna l’ainé, incrédule.
- Oui, répondis-je avec aplomb.
- Franchement, je comprends pas qu’on puisse aimer un film sur des mecs qui vont à l’école, lisent des bouquins et montent sur des bancs. Y a pas de bagnole, y a pas de bagarre, y a pas de gros mots. Y a même pas Vin Diesel.
- Ni Dany Boon, conclut le cadet.
Accablé, je décidai de me taire. Après le générique de fin, on a regardé cette pétasse d’Hannah Montana avec ses chansons à la con. Il n’y avait pas de sexe, pas de violence, pas de poésie. Rien. Personne n’a pleuré. Tout le monde était content.

Auteur: Colin Jérôme

Info: Éviter les péages

[ générations ]

Commenter

Commentaires: 0

parents-enfants

Je me souviens de ma mère demandant à mon père s’il n’avait jamais fait l’expérience de ce qu’a dit un poète –"Parfois, une lumière surprend le chrétien en train de chanter" et sa réponse, après un instant de réflexion, fut qu’il n’avait jamais vécu cela. Je me souviens de la nuit tropicale tombant soudain, de la pièce éclairée par la lampe et la conversation terriblement solennelle et incompréhensible. Pourquoi étaient-ils tristes ? L’expérience n’a pas répondu.

Auteur: Bion Wilfred Ruprecht

Info:

[ mystère ] [ inquiétante étrangeté ] [ croissance de la pensée ] [ décalage ] [ générations ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

psychologie

Les éducateurs doivent savoir ce qui se passe dans le monde des enfants avec lesquels ils travaillent. Ils doivent connaître l'univers de leurs rêves, la langue avec laquelle ils se défendent habilement contre l'agressivité de leur monde, ce qu'ils savent indépendamment de l'école et comment ils le connaissent.

Auteur: Freire Paulo

Info:

[ générations ] [ enseignement ] [ formation ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

- Junior, emmène-le dans le bureau. (..) Prends son numéro de téléphone et son adresse.
Paul paniqua.
- Mais vous avez dit...
Je lui mis une main sur l'épaule.
- Du calme. C'est juste au cas où on devrait encore te poser des questions. Junior te donnera mon numéro de beeper.
- Un beeper ? (Paul me regarda, horrifié.) Vous êtes qui, Fred Pierrafeu ?

Auteur: Robinson Todd

Info: Cassandra

[ générations ] [ décalage ] [ humour ] [ démodé ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Nous sommes les héritiers de tous ceux qui sont morts,
les associés de tous ceux qui vivent,
la providence de tous ceux qui naîtront.

Auteur: About Edmond

Info: Citations

[ collaboration ] [ générations ] [ triade ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Eric

femmes-par-femmes

Nous sommes ici trois femmes : la feuille morte, l’arbre en fleur et le bouton encore fermé.

Auteur: Kipling Rudyard

Info: Le Naulahka

[ générations ] [ triade ]

Commenter

Commentaires: 0

réincarnation

Victime de mes représentations, comme celle-ci, (bouddhiste ?), qui annonce que chaque incarnation change de sexe. Je me suis souvent surpris à voir "la mère" chez l'interlocuteur ou la personne observée. Ainsi Houellebecq ce matin à la TV. J'ai cru voir émerger le visage de sa maman, (qui l'a abandonné).

Auteur: Mg

Info: 31 déc. 2014

[ générations ]

Commenter

Commentaires: 0

reproduction

Une poule est seulement la manière pour un oeuf de faire un autre oeuf.

Auteur: Butler Samuel

Info: Vie et habitude

[ générations ] [ mécanisme ]

Commenter

Commentaires: 0

nouveauté

Il faut 50 ans pour effacer les hérésies de la science, parce que non seulement les vieux professeurs, mais aussi leurs élèves, doivent avoir disparus.

Auteur: Planck Max

Info: Autre version : Les gens ne changent pas d'avis mais les générations se succèdent.

[ cycles ] [ conservation ] [ adaptation ] [ progrès ] [ générations ]

Commenter

Commentaires: 0