Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 87
Temps de recherche: 0.0547s

grégaire

Un être, c’est quelque chose qui devient, ce n’est rien d’achevé. Comment peut-on reconnaître ce qui devient, ce qui est vivant ? Pour cela il nous faut développer une connaissance "imaginative" du monde. Cela conduit au domaine des énergies vivantes. Après avoir isolé l’abeille par ma représentation de son contexte (de vie, ndt), je dois à présent consciemment la replacer, la réinsérer dans ce contexte de vie. Tentons cela ! Une grande aide nous vient pour cela de l’étonnement, pour acquérir un nouveau regard sur le monde. Se poser des questions, observer et s’étonner, sont utiles à la revivification de nos relations au monde extérieur.
Aucune abeille ne peut vivre pour elle-même. Seule, elle perd toute intelligence et faculté de transformation. Aussitôt qu’elle est dans la colonie, elle devient sage et plastique : elle peut se charger de diverses tâches et spontanément rendre de nouveaux services. L’être est-il à présent l’abeille individuelle ou bien plus, l’unité de la colonie ? L’être semble reposer dans les multiples relations des abeilles individuelles. C’est-à-dire que c’est un être invisible, composé de mille parties séparées, un être qui, en hiver, se condense dans la ruche et qui, en été, se répand dans le paysage à des kilomètres autour de la ruche. — c’est un être respirant vastement. Dès le début du 20 ème siècle, l’apiculteur Ferdinand Gerstung (1860-1925) souligne que l’être de l’abeille, l’Apis, ne s’exprime pas dans l’abeille individuelle, mais dans toute la colonie d’abeille.
En vérité chaque être est invisible : dans l’Apis cela devient particulièrement évident, étant donné qu’il ne dispose d’aucun corps physique homogène. C’est un défi lancé à notre pensée, qui a toujours besoin d’une chose matérielle devant elle, pour pouvoir appréhender l’être. Pour s’approcher de l’être, il est nécessaire de penser les relations vivantes, car il n’est pas visible.

Auteur: Steiner Rudolf

Info: Apprendre à voir l’invisible, traduction Daniel Kmiecik, www.triarticulation.fr

[ essaim Gestalt ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

grégaire

Où vont ces mortels qui suivent les chanteurs de rue et prennent pour valeur l’importance des attroupements ? Ils ignorent que la popularité ne désigne pas le vrai, mais plus souvent le médiocre, sinon le totalement faux.

Auteur: Héraclite d'Éphèse

Info: Dans les "Fragments d'Héraclite" traduits par Guy Massat, fragment 104

[ apparence ] [ stupidité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

grégaire

Je ne crois pas à la valeur des existences séparées. Aucun de nous n'est complet en lui seul.

Auteur: Woolf Virginia

Info:

[ espèce ]

Commenter

Commentaires: 0

grégaire

Les hommes ont le même souffle de vie, mais chacun porte son destin.

Auteur: Proverbe malgache

Info: Le livre de la sagesse malgache 1967

[ singularité ]

Commenter

Commentaires: 0

grégaire

Comme les instincts, les schèmes collectifs de la pensée humaine sont innés et hérités. [...] Si le caractère inné des archétypes étonne, que dire alors des insectes et de la complexité de leurs fonctions symbiotiques ? Car enfin, la plupart d'entre eux ne connaissent pas leurs parents, et ils n'ont reçu d'enseignement d'aucune sorte. Pourquoi faudrait-il alors supposer que l'homme soit le seul être vivant dénué d'instincts spécifiques, ou que sa psyché ne comporte plus aucune trace de son évolution ?

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Essai d'exploration de l'inconscient

[ morphique ]

Commenter

Commentaires: 0

grégaire

Nous n'habitons pas des régions.
Nous n'habitons même pas la terre.
Le coeur de ceux que nous aimons
est notre vraie demeure.

Auteur: Bobin Christian

Info:

[ poème ]

Commenter

Commentaires: 0

grégaire

Haïssez celui qui n'est pas de votre race
Haïssez celui qui n'a pas votre foi
Haïssez celui qui n'est pas de votre rang social
Haïssez, haïssez, vous serez haï.
De la haine, on passera à la croisade,
Vous tuerez ou vous serez tué
Quoi qu'il en soit, vous serez les victimes de votre haine
La loi est ainsi :
Vous ne pouvez être heureux seul
Si l'autre n'est pas heureux, vous ne le serez pas non plus,
Si l'autre n'a pas d'avenir, vous n'en aurez pas non plus,
Si l'autre vit d'amertume, vous en vivrez aussi,
Si l'autre est sans amour, vous le serez aussi.
Le monde est nous tous, ou rien.
L'abri de votre égoïsme est sans effet dans l'éternité.
Si l'autre n'existe pas, vous n'existez pas non plus.

Auteur: Calaferte Louis

Info:

[ humanisme ] [ rapports humains ]

Commenter

Commentaires: 0

grégaire

Sans les autres, personne ne serait autre chose que rien.

Auteur: Quino

Info: Mafalda

[ miroir ]

Commenter

Commentaires: 0

grégaire

Pourquoi aidons-nous nos semblables ? Parce qu'ils offrent une occasion d'exprimer notre amour.

Auteur: Fox Emmet

Info:

[ altruisme ]

Commenter

Commentaires: 0

grégaire

L'amour est cette condition en laquelle le bonheur d'une autre personne est essentiel au tien propre.* version alternative ; Amour : Condition dans laquelle le bien-être et le bonheur des autres devient essentiel à toi-même.

Auteur: Heinlein Robert A.

Info: Stranger In A Strange Land

[ empathie ] [ miroir ]

Commenter

Commentaires: 0