Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.        ( NOUS AIDER ! )   ...  ... Lire la suite >>
Search results: 15
Search time counter: 0.0631s

imagination

Le monde appartient à ceux qui le pensent.

Auteur: Kanor Fabienne

Info: Humus

[ représentation ]

Commenter

Commentaires: 0

humus

L'humanité est l'effluve riche, les dépotoirs, le fumier, le sol. Tout ce qui fait émerger l'arbre des arts.

Auteur: Pound Ezra

Info:

[ beaux-arts ]

Commenter

Commentaires: 0

terreau

Les taux d’humus en France ont chuté de 5% à 1,8%. Lorsqu’on sait qu’en-dessous de 1,5% commence le processus irréversible de désertification. La cote d’alerte est atteinte !

Auteur: Willem Jean-Pierre

Info: Le secret des peuples sans cancer

[ écologie ]

Commenter

Commentaires: 0

humble

Je lui parle d'humilité... ça vient de humus. La terre. Ce n'est pas faire acte de contrition, être humble. Ce n'est pas perdre sa fierté. C'est être près de la terre. De la réalité.

Auteur: Sheina Szlamka

Info: Le Un : Nouvelles

[ modeste ] [ argile ]

Commenter

Commentaires: 0

bipolarité

L'humanité possède une face obscure. C'est comme une pierre enfoncée dans l'humus. Sa face supérieure, exposée au soleil et à l'air, est propre. Mais faites basculer la pierre et regardez en dessous. Regardez la fange et les insectes en débandade...

Auteur: Vance Jack

Info: Le Cycle de Tschai, n°2 : le Wankh

[ littérature ]

Commenter

Commentaires: 0

équilibre

Les arbres n'avaient besoin que de soleil et d'eau pour grandir, ils fabriquaient la nourriture nécessaire aux animaux qui s'aventuraient sur ce territoire, et ils fournissaient des éléments qui engraissaient l'humus quand leurs feuilles tombaient et se décomposaient. Ce système possédait le raffinement et la précision du meilleur mécanisme inventé par l'homme ; il fonctionnait à la perfection.

Auteur: Hobb Robin

Info: Le Soldat chamane, Tome 6 : Le renégat

[ nature ]

Commenter

Commentaires: 0

pensée-de-femme

Un vent de sensualité était en train de s’insinuer dans son être, et cela lui plut. Elle plongea ses doigts dans la terre, ce qui éveilla en elle une bouffée de plaisir. Elle eut envie d’enlever ses chaussures et de marcher pieds nus dans ce terreau noir et riche, chaud de l’humus qu’il contenait. La terre lui filait entre les orteils, et elle dégustait le contact de ses pieds qui s’enfonçaient dans le sol, talon d’abord puis pointe, avec gourmandise.

Auteur: Duret Anne

Info: La Serre aux orchidées

[ jouissance ] [ contentement ] [ nature ]

Commenter

Commentaires: 0

symbiose

Cette préoccupation, sommairement nommée "amour de la nature", semblait être quelque chose de beaucoup plus large que ça chez Shevek. Il y a des âmes, pensa-t-il, dont le cordon ombilical n'a jamais été coupé. Elles n'ont jamais été sevrées de l'univers et ne voient pas la mort comme un ennemi. Elles attendent avec impatience de pourrir et de se transformer en humus. C'était étrange de voir Takver prendre une feuille dans sa main, ou même un rocher. Ils devenaient une extension d'elle, ou elle d'eux.

Auteur: Le Guin Ursula K.

Info: The Dispossessed: An Ambiguous Utopia 1974

[ animal ] [ végétal ]

Commenter

Commentaires: 0

nature

...ils parviennent en vue de la tourbière, les molles ondulations des collines sombres masquent à demi la ligne d'horizon. Le sol est tapissé de mousse. La surface de la tourbière a des tons de jaune et de brun, chinée du blanc de quelques moutons épars. On a laissé pourrir une brouette de tourbe qui penche vers une mare. Ils foulent des étendues de lande pelée, les blocs de tourbe au flan echancré par la pelle évoquent des falaises miniatures levées face à un océan de mousse ondoyant sous le vent.

Auteur: Lynch Paul

Info: Un ciel rouge, le matin

[ humus ] [ humidité ] [ littérature ]

Commenter

Commentaires: 0

dégoût

Personnellement, je n'ai rien contre les cimetières, je m'y promène assez volontiers, plus volontiers qu'ailleurs, je crois, quand je suis obligé de sortir. L'odeur des cadavres, que je perçois nettement sous celle de l'herbe et de l'humus, ne m'est pas désagréable. Un peu trop sucrée peut-être, un peu entêtante, mais combien préférable à celle des vivants, des aisselles, des pieds, des culs, des prépuces cireux et des ovules désappointés. Et quand les restes de mon père y collaborent, aussi modestement que ce soit, il s'en faut de peu que je n'ai la larme à l'oeil. Ils ont beau se laver, les vivants, beau se parfumer, ils puent.

Auteur: Beckett Samuel

Info: Premier Amour, Les Editions de Minuit, p.8

[ vie ] [ mort ]

Commenter

Commentaires: 0