Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.   EXEMPLESJEUX et PASSE-TEMPSCHAINESPUNCHLINESHUMOURREPARTIESFEMMES. ETC.          ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.             ... Lire la suite >>
Search results: 6
Search time counter: 0.251s

jeu de mots

Au royaume des sourds,
les aveugles sont muets.

Auteur: Sternberg Jacques

Info:

[ handicap ] [ humour ] [ incompréhension ] [ incommunicabilité ]

Commenter

Commentaires: 0

monades

Comment saurais-tu que chaque oiseau qui fend l’air,
Est un immense univers de merveilles, que ferment tes cinq sens ?

Auteur: Blake William

Info: Le Mariage du Ciel et de l'Enfer ; Le Livre de Thel ; L'Évangile Éternel

[ homme-animal ] [ incommunicabilité ]

Commenter

Commentaires: 0

incompréhension

Écoutez toutes les conversations de notre monde, entre les nations, ou les individus. Elles sont, pour la plupart, dialogues de sourds.

Auteur: Tournier Paul

Info:

[ communication ] [ incommunicabilité ]

Commenter

Commentaires: 0

déprime

Etre dépressif, ce n'est pas en avoir marre ou un peu ras-le-bol de la vie. Etre dépressif, c'est ne pas pouvoir affronter la journée. Vous vous réveillez, et vous avez l'impression d'avoir des poids énormes accrochés à vos paupières. Le noeud, dans votre vente, a tellement grossi que vous ne savez plus où il finit et où commence le reste de votre corps. La moindre petite chose exige un gros, gros effort, et quand vous le faites, après, vous êtes complètement nase. On avait l'habitude de discuter des descentes et des plongées, et par moments, j'avais la vague idée que c'était un compagnon d'infortune qui me parlait, pas un docteur, mais bon, ce n'était pas à moi de demander. Je regrette de ne pas l'avoir fait. Je regrette qu'il ne m'ait pas raconté ses rêves, comme moi je lui racontais les miens.

Auteur: Campbell Alastair

Info: Tout est dans la tête

[ découragement ] [ incommunicabilité ]

Commenter

Commentaires: 0

incommunicabilité

- J'ai une théorie dit Yarmolinski, vous voulez l'écouter ?
- Allez-y Ralph
- Merci. Admettons que les Lieux n'existent pas objectivement. On a jamais réussi à prouver le contraire. Le Psychion-36 rend accessible au Voyageur des parties cachées de son subconscient. Autrement dit le Voyageur "visite" son propre esprit. S'il en est ainsi, ce "quelque chose" pourrait fort bien être une chose qui se trouve dans votre subconscient, et dont vous avez peur. Tous les êtres humains ont dans leur subconscient des choses dont ils ont peur. Cela expliquerait la votre, et aussi le fait qu'elle augmente lorsque vous vous en approchez. On observe un fait analogue au cours d'une psychanalyse : plus le malade s'approche du noeud central de sa névrose, plus il en a peur et plus il lui est difficile d'aller de l'avant.
- Très habile, dit Tyson. Mais votre raisonnement a une faille : le postulat selon lequel les Lieux sont le produit de l'imagination des Voyageurs. Je ne prétend pas que les Lieux existent nécessairement dans le même sens que ce lit ou que la Terre existent, mais il est impossible qu'il s'agisse d'hallucinations personnelles, s'il en était ainsi comment expliquerez-vous que différents voyageurs aient apparemment visités le même Lieu ?
- Apparemment est le terme qui convient, Burt. Puisque les voyageurs ne peuvent enregistrer objectivement ce qu'ils voient il nous est impossible d'affirmer que deux d'entre eux ont réellement visité le même Lieu.

Auteur: Spinrad Norman

Info: En terrain neutre, In Au coeur de l'orage

[ onirisme ]

Commenter

Commentaires: 0

extraterrestres

La cause de la manière extravagante dont le problème ovni est traité par l'humanité terrestre est qu'il lèche le transcendant. La science prétend - depuis Laplace - pour le monde physique, - et depuis Darwin - pour le monde vivant, qu'elle a prouvé l'inexistence de toute transcendance. Elle a décidé que tout fait non répétable est exclu de son champ. Donc tout phénomène paraissant violer les lois de la physique (du moment et fixées par elles) ne peut avoir d'existence réelle et est objet de croyance. L'ovni cumule les deux défauts en question.
L'éthique et le pragmatisme pourraient interdire un contact officiel ouvert et massif qui interdirait notre liberté relative et notre évolution. Incommunicabilité du moins au plus. Le phénomène semble d'ailleurs s'auto nier, en se camouflant, en mimant nos activités, en multipliant absurdités et contradictions. Tout ceci n'est peut-être que la traduction par notre cerveau du non interprétable. Le phénomène n'est peut-être pas prêt de se dévoiler. Il pourrait dépendre de nous de prendre la direction qu'il continuera de nous montrer discrètement. L'ovni pourrait confirmer que la nature a accouché de beaucoup plus que l'homme, nous lui laissant entrevoir, sans intervention directe, ce qui le ferait évoluer. L'ovni nous le lancerait par l'étalage de ses performances.
Bien qu'il reconnaisse que nous ne pouvons rien comprendre du surhumain, ne rien voir de l'absolument nouveau et, dans le nouveau partiel, qu'interpréter par analogie avec du connu, l'auteur s'y essaye, proposant un modèle compliqué. Le fait qu'un phénomène qui pourrait - s'il le voulait - passer inaperçu, mais se laisse voir et manie parfois même l'ostentation y conduit en tout cas.... Par exemple en Belgique, se mêler à la désinformation.... puis se renier... a peut-être une signification en rapport avec notre évolution dans l'Univers. Univers, dont la fonction, inscrite dans les conditions initiales du Grand Boum et la miraculeuse combinaison des constantes universelles réglées à la vingtième décimale, est de créer des êtres pensants. Il semble dans ce cas qu'un psychisme ne peut comprendre d'un psychisme supérieur que la partie qu'ils ont en commun. Le fossé est infranchissable.
Le point sur lequel l'auteur renouvelle l'ufologie, c'est la démonstration d'analogies signifiantes entre le phénomène ovni et l'expérience ante-mortem. L'une et l'autre auraient pour fonction de nous approcher du point oméga de Teilhard, super humanité au cerveau collectif, dont les cerveaux humains seraient les neurones, super organisme faisant franchir à l'espèce un niveau d'organisation aussi fort que le passage de la conscience directe animale à la conscience réfléchie humaine. La rencontre rapprochée ou l'expériences au seuil de la mort pourrait avoir comme effet (Picard est adepte de Kenneth Ring) de métamorphoser l'expérienceur par un changement de la perception du soi et de l'échelle des valeurs, générant une quête du sens, un sentiment de mission à accomplir, une élévation spirituelle hors du cadre dogmatique des religions et éveillant peut-être des capacités paranormales, médiumniques et de rêve lucide pour catalyser l'évolution psychospirituelle de l'humanité vers l'esprit planétaire collectif et transcendant d'une humanité-ruche dont les éléments possèderaient une conscience réfléchie élargie et non pas seulement des instincts. Le Rencontré semblant être sous influence, la preuve en étant qu'on a de nombreuses photos d'ovnis éloignés, aucune d'ovni proche. En bref l'ovni est un révélateur et un stimulant de la pensée sollicitée à ses limites. Nous avons là un livre intéressant qui n'est pas une compilation de plus, les observations ne servent qu'à étayer le raisonnement. S'il devait y avoir des objections la principale serait que l'auteur se veut obstinément optimiste. A mon sens l'univers n'a jamais démontré être une institution particulièrement charitable.

Auteur: MG

Info: critique de : Ovnis, laboratoire du futur, Du camouflage politique et socioculturel à l'hypothèse ET, par Michel Picard, édition JMG, 2002

[ ufos ]

Commenter

Commentaires: 0