Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 441
Temps de recherche: 0.2955s

catholicisme

Il vit, en quelque sorte, du haut de son esprit, le panorama de l’Église, son influence héréditaire sur l’humanité, depuis des siècles ; il se la représenta, désolée et grandiose, énonçant à l’homme, l’horreur de la vie, l’inclémence de la destinée ; prêchant la patience, la contrition, l’esprit de sacrifice ; tâchant de panser les plaies, en montrant les blessures saignantes du Christ ; assurant des privilèges divins, promettant la meilleure part du paradis aux affligés ; exhortant la créature humaine à souffrir, à présenter à Dieu, comme un holocauste, ses tribulations et ses offenses, ses vicissitudes et ses peines. Elle devenait véritablement éloquente, maternelle aux misérables, pitoyable aux opprimés, menaçante pour les oppresseurs et les despotes.

Auteur: Huysmans Joris-Karl

Info: Dans "A rebours"

[ bienfaits ] [ compensatrice ] [ rôle ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

avenir de l'humanité

Vers la fin du cycle présent, la masse psychique mondiale aura atteint une telle densité que l’homme sensible s’y sentira de plus en plus mal. Il suffoquera de la lourdeur de cette énergie involutive, de ses gadgets mécaniques, dont l’influence puissante sur les corps subtils de l’homme écrasera son sens du réel. Au cours de cette période, l’homme sensible cherchera à éviter cette folie généralisée, supportée par le matérialisme le plus décadent. L’homme de la prochaine époque voudra se protéger contre les manifestations barbares des forces astrales sur le globe. La recherche profonde et sérieuse de la tranquillité motivera sa vie et deviendra une condition essentielle à sa paix d’esprit.

Auteur: Montréal Bernard de

Info: In La genèse du réel, 1988

[ prospective ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

dévotes

C’est à elles, en effet, qu’il faut faire remonter la moisissure qui envahit les églises et les chapelles du pays. Elles sont en effet arrivées à diriger les prêtres et non à être dirigées par eux. Et cela se conçoit : elles seules donnent de l’argent, remplissent les églises et occupent les prêtres. Les hommes assidus aux offices sont rares et par le phénomène que j’expliquais au commencement, ils sont d’une mentalité spéciale, ce sont de vieux enfants de chœur. Ils ont le même état de cervelle, les mêmes goûts que les femmes.
Ils ont poussé de toutes leurs forces aux dévotionnettes, aux saint Antoine de Padoue, aux Expedit, aux prières vocales communes des chapelets. Voyez-les le dimanche à la messe. Il n’en est pas trois qui sachent quelle est la messe du jour, qui la suivent. Ils lisent des prières en français, pendant que le prêtre officie, tout comme les femmes. C’est une chose incroyable que le clergé n’ait pas réagi contre ces pratiques et n’ait pas enseigné à ces gens les premiers éléments de la liturgie. Mais non, il s’est laissé, lui-même, influencer par cette clientèle, il a abondé dans son sens ; de là, ces prônes vraiment creux et puérils, nigauderies, ces ponts-neufs, dans un style assisté, ces sermons fades, aux périodes prévues, ces appels perpétuels au Sacré-Cœur ; cette rage de chanter au lieu des hymnes de l’Eglise, de bas cantiques.
Ils se sont efféminés, dévirilisés avec leur clientèle qui a déteint sur eux. A force de ne fréquenter que ces gens-là, les prêtres qui étaient peut-être intelligents à leurs débuts, sont devenus nigauds. Ils ont fait du catholicisme on ne sait quoi, ils ont dénaturé la religion, en la sucrant. Ce n’est plus un sentiment d’âme, une substance nutritive et cordiale, c’est de la confiture de cerise.

Auteur: Huysmans Joris-Karl

Info: Dans "Les rêveries d'un croyant grincheux", pages 26-27

[ décadence ] [ mièvre ] [ édulcorée ] [ bigotes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

critique

Je me demande toujours quelle part il a exactement dans tout ce qui se publie sous son nom. Ce qui est vraiment singulier en tout cas c’est l’influence qu’a prise Mme Richard (Mirra Alfassa, la "Mère" de l’Ashram) et la façon dont elle lui a imposé la terminologie spéciale de la trop fameuse "tradition cosmique" de Max Théon. Il est assez étonnant que l’on puisse écrire sur le yoga sans jamais donner le moindre renseignement d’ordre technique.

Auteur: Guénon René

Info: A propos de Sri Aurobindo, Lettre à Pierre Pulby, 11/11/1946

[ contrefaçon ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

écrivains

Il existe d’autres maladies que l’on connaît sous le nom de Proust, Joyce ou Kafka (...). Ils nous envahissent, s’emparent de nous et pendant très longtemps nous pensons et nous agissons de manière joycienne ou kafkaïenne, comme il arrive que le tuberculeux finisse par n’être plus que l’expression de ses propres bacilles.

Auteur: Monterroso Augusto

Info: Le Mot magique

[ singularités ] [ influenceurs ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

croyances

L'idée la plus absurde qu'Homo sapiens ait jamais conçue est que le Seigneur Dieu de la Création, Chef de tous les Univers, souhaite l'adoration sacrée de ses créatures, puisse être influencé par leurs prières, et en soit fâché si ce n'est pas le cas. Et pourtant cette fantaisie absurde, qui n'a pas la moindre preuve pour la soutenir, assume toutes les dépenses de la plus ancienne, la plus grande et la moins productive des industries de toute l'histoire.

Auteur: Heinlein Robert A.

Info: Time Enough for Love

[ anti-religions ] [ bêtise humaine ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

science-religion

Celui par exemple qui voudrait se servir de ses certitudes sur la science contre l’Eglise pourrait actuellement se voir opposer cette devinette actuelle : quelle est l’Académie qui comporte en ce moment vingt-quatre prix Nobel ? Réponse : l’Académie pontificale des sciences, la Pontificia Academia Scienciarum ou Academie dei Lincei, fondée par un prince romain qui soutenait Galilée, tombée en sommeil, arrachée à son néant par Pie IX, la bête noire du 19e, restaurée, très active aujourd’hui et réunissait ce qu’il y a de plus compétent dans le monde pour discuter de la formation des galaxies, des neutrinos massifs, des quasars, etc.

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Le 19e siècle à travers les âges", page 361

[ liens ] [ influence ] [ ironie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

propagande

Celui qui contrôle le passé peut manipuler le présent.

Auteur: Anonyme

Info: Vu à la TV . Emission "Oustachis, le génocide des oubliés" sur toute l'histoire. 12.02.2020. Un historien des Balkans explique comment les serbes ont utilisés des archives pour influencer l'opinion

[ histoire ] [ manipulation ] [ pouvoir sémantique ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

infini

Dans le monde, toutes nos actions sont celles de l’égoïsme ; nous nous imaginons que les forces universelles qui œuvrent en nous sont nôtres, nous revendiquons comme un effet de notre volonté et de notre sagesse, de notre force, de notre vertu personnelles, le choix, la formation et le progrès accomplis par le, Transcendant dans le cadre de notre mental, de notre vie et de notre corps. L’illumination nous apporte la connaissance que l’ego n’est qu’un instrument ; nous commençons à percevoir et à sentir que ces choses sont "nôtres" en ce sens qu’elles appartiennent à notre Moi suprême et intégral qui est un avec le Transcendant et non à notre ego instrumental. Nos limitations et nos déformations sont notre contribution au travail, le vrai pouvoir dedans est le Pouvoir du Divin. Quand l’ego humain reconnait que sa volonté est un outil, sa sagesse une ignorance et un enfantillage, son pouvoir un tâtonnement d’enfant, sa vertu une prétentieuse impureté, et qu’il apprend à se confier à Cela qui le transcende, c’est pour lui le salut. L’apparente liberté et l’indépendance de cet être personnel auquel nous sommes si profondément attachés, cachent la plus pitoyable sujétion à un millier de suggestions, d’impulsions et de forces que nous avons rendues étrangères à notre petite personne. Notre ego, qui se vante de liberté, est à chaque instant l’esclave, le jouet et la marionnette d’innombrables êtres, puissances, forces et influences de la Nature universelle.

Auteur: Gose Sri Aurobindo

Info: Dans "La synthèse des Yoga"

[ impersonnel ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

utilité matérielle

Vous me demandez un éclaircissement au sujet de ce qui, d’après ce que j’ai dit dans Orient et Occident, pourrait être maintenu de la civilisation moderne. Les avantages de celle-ci sont, bien entendu, d’ordre purement contingent ; mais l’industrie, par exemple, est-elle absolument incompatible, en elle même, avec l’existence d’un état normal et d’une véritable intellectualité ? Je ne le pense pas, à la condition qu’on la maintienne à sa place et qu’on ne lui permette pas d’absorber toute l’activité humaine comme cela se produit actuellement. En ce qui me concerne personnellement, je partage tout à fait votre horreur de la mécanique ; mais je ne crois pas qu’on doive se laisser influencer par ce qui n’est, après tout, qu’affaire de tempérament, au point d’en arriver à exclure des possibilités réelles.

Auteur: Guénon René

Info: Lettre à Guido di Giorgio du 12 octobre 1924

[ équilibre ] [ juste place ] [ pondération ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson