Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 65
Search time counter: 0.0787s

médicament

Des entomologistes ont découvert que les fourmis coupeuses de feuilles (du genre Atta) utilisaient des antibiotiques couramment pour protéger leurs cultures de champignons. Elles le font de façon tellement sage et modérée que depuis les quelques 50 millions d'années qu'elles utilisent cette méthode aucune résistance aux antibiotiques n'est apparue chez les parasites qu'elles combattent ! Et nous, pauvres humains tellement impatients, au bout de quelques années d'utilisation d'antibiotiques, nous nous retrouvons avec des maladies nosocomiales quasi incurables dans nos centres de soins spécialisés !

Auteur: Legeard Sylvain

Info: Insectes comestibles

[ insecte ] [ sagesse ] [ parcimonie ]

Commenter

Commentaires: 0

littérature

Une mouche à la cuirasse verte et luisante n'arrêtait pas de se poser sur le bord épais de ses narines. [...] Il levait le bras en direction de la foule et faisait envers elle de grands gestes elliptiques, comme s'il la couvrait tout entière par la seule paume de sa main. Puis cette même paume venait tapoter avec noblesse sa poitrine décorée. Son autre main bougeait d'une façon nettement moins aristocratique, puisque l'amour que portait la mouche verte à ses narines était à son apogée.

Auteur: Yamen Manai

Info: La sérénade d'Ibrahim Santos, p.55/59

[ insecte ]

Commenter

Commentaires: 0

question

Pouvons-nous être sûrs qu'elles sont incapables de sensations ou de sentiments supposément placés sur un échelon inférieur à celui des humains ? Nions-nous les sentiments de tous les ordres dits subalternes afin de diminuer, émousser, protéger et, en fin de compte, nier les nôtres ? Nous verrons que les abeilles peuvent pleurer la perte d'une reine, faire entendre des cris de guerre ou ronronner de satisfaction ; elles peuvent être en colère, dociles, féroces, enjouées, agressives, folâtres, ou émettre de pitoyables sons de détresse. Ces émotions ne ressemblent-elles pas aux nôtres, juste exprimées autrement ?

Auteur: Longgood William

Info:

[ insectes ] [ homme-animal ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par miguel

nourriture

En Sardaigne, on peut encore trouver au marché noir un fromage traditionnel maintenant interdit : le Casu marzu.
Ce fromage est mangé avec les asticots qui s'y développent et qui lui donnent sa texture et son goût particulier. Ces asticots sont ceux de la mouche Piophila casei. Le premier coup de dents les dérange et on peut les voir sauter dans tous les sens, au point qu'il est prudent de se protéger les yeux quand on savoure un tel fromage. La vivacité des asticots est garantie de la qualité du fromage !

Auteur: Legeard Sylvain

Info: Insectes comestibles

[ manger ] [ insecte ]

Commenter

Commentaires: 0

fertilité

Les bourdons, les papillons, les coléoptères, les mouches, les vint mille espèces d'abeilles dans le monde œuvrent tous à la pollinisation des fleurs mais les abeilles domestiques viennent au premier rang des transporteurs de pollen par leur nombre et leur ardeur au travail. Indissociables, abeilles et fleurs ont tissé au fil de millions d'années une relation mutuellement bénéfique, et leur évolution conjointe est en partie responsable de la diversité des espèces de plantes à fleurs que l'on connaît de nos jours. Quelques deux cent milles espèces de fleurs qualifiées de "mellitophiles" doivent à l'abeille leur pollinisation.

Auteur: Tourneret Eric

Info: Le peuple des abeilles

[ interactions ] [ insectes ]

Commenter

Commentaires: 0

embouteillage

A l'entrée du nid fonctionne un sévère contrôle : les apprenties ou les novices qui apportent naïvement de menus cailloux, des débris de porcelaine ou des semences non comestibles sont vivement rabrouées et priées d'aller déposer ailleurs leurs petites erreurs. Je n'insisterai pas sur les drames qui se déroulent aux portes des couloirs, quand il s'agit d'y introduire des glumes trop volumineux ou un bout d'épi qui se met toujours en travers. C'est un spectacle qu'il est facile de s'offrir durant l'été, entre Saint Raphaël et Menton, et qui, pour peu l'imagination qui le transpose à l'échelle humain, en vaut bien d'autres que l'on vient chercher sur la côte d'Azur.

Auteur: Maeterlinck Maurice

Info: La vie des fourmis, p 188

[ analogie ] [ insectes ]

Commenter

Commentaires: 0

homme-animal

Nous sommes toutes deux [l'araignée tisseuse de toiles et Sue] des amalgames animés de produits chimiques communs à tous les êtres vivants : carbone, hydrogène, oxygène, azote, soufre et phosphore. Toutes deux sommes confrontées à une série de problèmes posés par notre chimie et notre sensibilité propre, entre autres comment grandir et comment gagner notre vie. Ce sont là de grandes questions et comme c'est souvent le cas avec les Grandes Questions, nous avons trouvé des réponses différentes. (...)
Vivre dans un monde où les réponses aux questions peuvent être si nombreuses et si valables, voilà ce qui me fait sortir du lit et enfiler mes bottes tous les matins.

Auteur: Hubbell Sue

Info: Une année à la campagne, p.

[ insecte ] [ fraternité ] [ campagne ]

Commenter

Commentaires: 0

homme-animal

[...] L'étude détaillée de la vision des couleurs chez l'abeille montre qu'elle ne distingue pas la couleur rouge, qu'elle la confond avec le gris foncé et prend le vert pour du bleu ou du jaune. Une série d'expériences ingénieuses, par exemple à l'aide de fleurs en papier ou en étoffe, ont permis d'établir que l'abeille voit le blanc, le jaune et le bleu et ne distingue les autres couleurs que d'après leur intensité.
Or, ces mêmes yeux discernent une chose invisible pour l’œil humain. Ce n'est qu'avec des plaques photographiques recouvertes d'une émission spéciale que nous pouvons observer le monde éclairé par la région ultra-violette du spectre solaire perçue par les abeilles. [...]

Auteur: Khalifman J.

Info: Les abeilles. les conquêtes de l'apidologie.La biologie de la ruche. janvier 1955

[ insectes ] [ perception visuelle ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par miguel

stratégie

L’Ophris est une Orchidée originaire du bassin méditerranéen ayant l’aspect d’une abeille. Celle-ci a réussi, au cours de l’évolution et par l’intermédiaire d’un mimétisme perfectionné, à imiter l’insecte jusque dans sa couleur, sa forme, sa pilosité et son odeur. L’orchidée par sa structure formelle mimétique émet des exophéromones volatils qui sont identiques aux phéromones émises par les abeilles femelles au moment de la reproduction. Dupé par l’Orchidée Ophris, le mâle de l’abeille se précipite vers celle-ci, croyant trouver une partenaire sexuelle. Après s’être rapproché de la fleur, guidé par les exophéromones, le mâle de l’abeille confond la corolle de la fleur par sa couleur et son aspect physique avec une femelle Goryte et entreprend avec celle-ci un accouplement en bonne et due forme.

Auteur: Leterrier Romuald

Info: Dans "Les plantes psychotropes et la conscience", pages 38-39

[ symbiose ] [ communication ] [ fleur ] [ insecte-végétal ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par Arcé

nourriture

Les fourmis, malgré leur petite taille, sont mangées par les êtres humains. Leurs qualités gustatives et médicinales en font une denrée recherchée. Il n'est généralement pas très aisé de faire la distinction entre les différentes espèces de fourmis. Il faut les goûter. Crues, elles peuvent avoir un goût amer (mauvaise pioche, il faut en goûter une autre !), sucrée quand elles reviennent de la traite des pucerons (si vous repérez un élevage de pucerons, il y a des chances qu'elles aient ce goût) ou un goût acide, citronné, donné par l'acide formique. C'est pour cette saveur qu'elles furent mises à macérer dans de l'alcool ou utilisées dans les desserts comme des flans, des crèmes ou des biscuits. Grillées dans une poêle à sec, certains leur trouvent le goût de saucisse épicée.

Auteur: Legeard Sylvain

Info: Insectes comestibles

[ manger ] [ insecte ]

Commenter

Commentaires: 0