Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 9
Temps de recherche: 0.0729s

oraison mystique

Toi donc, assieds-toi, recueille ton esprit, introduis-le, cet esprit, dans le passage nasal où l’air respiré entre dans le cœur, pousse-le et force-le à entrer avec l’air respiré dans le cœur. Une fois entré là, ce qui suit ne sera plus que joie et délices. Comme un homme rentrant chez lui après un voyage, ne sait que devenir sous la joie qu’il éprouve à retrouver ses enfants et sa femme, ainsi l’esprit, lorsqu’il s’unit à l’âme, se remplit d’une volupté et d’une joie indicibles. Par conséquent, mon frère, enseigne à ton esprit à ne pas sortir de là rapidement.

Auteur: Nicéphore L'Hésychaste

Info: Cité dans "La méthode d'oraison hésychaste" de Irénée Hausherr, page 105

[ intériorité ] [ méthode de respiration ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

source

Rien n’existe, dans ton monde, qui n’ait d’abord existé sous forme de pensée pure.

Auteur: Neale Donald Walsch

Info: Conversations avec Dieu

[ être humain ] [ intériorité ] [ quantique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Eric

imaginaire

... car le langage est ce qui, pour nous tous, "rêve et crée" bien avant que l'individu lui-même se soit mis à rêver et créer.

Auteur: Binswanger Ludwig

Info: In Intelligence du rêve de Anne Dufourmantelle, p. 68

[ idiome ] [ subconscient ] [ inconscient ] [ intériorité ]

Commenter

Commentaires: 0

Mis dans la chaine

introspection

La mémoire est un monde sous-marin : aussi vivant que le corail, l'imaginaire y recouvre lentement l'épave de chaque événement, réel ou non ; les monstres nés dans l'inconscient y évoluent ou s'entre-dévorent avec les formes chatoyantes que nous avons rencontrées ; au souvenir des fictions se mêle indissolublement la fiction des souvenirs...

Auteur: Winckler Martin

Info: Légendes

[ subconscient ] [ onirisme ] [ imparfait ] [ intériorité ]

Commenter

Commentaires: 0

subconscient

"Inconscient" signifie ce qui s'énonce à l'insu du sujet.

Auteur: Descombes Vincent

Info:

[ défini ] [ intériorité ]

Commenter

Commentaires: 0

apparence

Les fous, le folklore les aime plutôt un peu vifs, le bruit et la fureur, les cris de bête, la violence animale, l'agitation forcenée (...). Convention que tout cela : pour un vociférant vingt muets; pour un agité cent statues.

Auteur: Gentis Roger

Info:

[ folie ] [ intériorité ]

Commenter

Commentaires: 0

subconscient

Il est dans l'homme toute une nappe d'ombre qui étend son empire nocturne sur la plupart des réactions de son affectivité comme des démarches de son imagination et avec qui son être ne peut cesser un instant de compter et de débattre.

Auteur: Caillois Roger

Info: Le mythe et l'homme, Folio-Essais, 1996,p. 180

[ inconscient ] [ intériorité ]

Commenter

Commentaires: 0

description psychologique

Il est presque impossible de juger de l’extérieur les deux types que nous venons de décrire (types sensation et intuition introverties). L’aptitude ou l’empressement des introvertis à s’exprimer est moindre : aussi n’offrent-ils que peu de prise au jugement exact. Leur activité principale étant tournée vers le dedans, on ne voit de l’extérieur que réticence, secrétivité, indifférence ou incertitude et embarras en apparence non fondé. Si quelque chose se traduit à l’extérieur, ce sont le plus souvent des manifestations indirectes de fonctions intérieures et relativement inconscientes. Et des manifestations de ce genre provoquent contre eux naturellement les préventions de l’entourage. Aussi les sous-estime-t-on la plupart du temps, ou du moins ne les comprend-t-on pas. Comme ils ne se comprennent pas eux-mêmes, puisque le jugement leur manque dans une large mesure, ils ne peuvent non plus comprendre pourquoi l’opinion publique les sous-estime continuellement. Ils ne voient point que ce qui, de leur activité, va vers l’extérieur est réellement de moindre valeur. Leur regard est tout absorbé par la richesse des événements subjectifs. Tout ce qui arrive est si captivant et d’un charme si inépuisable, qu’ils ne remarquent pas du tout que ce qu’ils en communiquent à l’entourage ne contient en somme que très peu de ce qu’eux-mêmes sentent y être contenu. Le caractère fragmentaire et, le plus souvent, épisodique de leur communication exige trop de la compréhension et du bon vouloir de l’entourage ; de plus leur manque, pour se communiquer, cette chaleur qui enveloppe l’objet, qui seule pourrait entraîner la conviction. Au contraire ces gens montrent d’ordinaire vers l’extérieur une attitude de refus brutal, bien qu’ils ne s’en rendent pas compte et qu’ils n’aient pas l’intention de se montrer tels. On jugera plus équitablement de tels hommes et on les traitera avec plus d’indulgence, si l’on se rend compte combien il est difficile de traduire dans une langue accessible les visions intérieures. Quoi qu’il en soit, cette indulgence ne doit pas aller jusqu’à leur faire complètement grâce de l’obligation de se communiquer. Il ne pourrait en résulter que du dommage pour eux. Le destin lui-même leur réserve, peut-être plus encore qu’aux autres hommes, d’énormes difficultés extérieures susceptibles de calmer l’ivresse de leur vision intérieure. Une grande douleur est souvent nécessaire pour les amener à se confier à autrui.

D’un point de vue rationaliste extraverti, ces types sont sans doute les plus inutiles parmi les humains. Vus de plus haut, de tels hommes sont la preuve vivante que le monde agité et la vie riche et débordante se rencontrent non seulement à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur de l’être. Certes ils représentent d’unilatérales démonstrations de la nature, mais ils sont riches d’enseignements pour qui ne se laisse pas aveugler par la mode intellectuelle du moment. A leur façon, les hommes de cette sorte font progresser la civilisation et sont des éducateurs. Leur vie instruit plus que leurs paroles. Par elle, et surtout par la grosse erreur qu’ils commettent de ne pas pouvoir se confier, nous saisissons un des plus graves défauts de notre civilisation, la superstition de la parole et de l’expression, la surestimation démesurée de l’enseignement par le verbe et la méthode. Un enfant s’en laisse certainement imposer par les grands mots de ses parents et on semble aller jusqu’à croire que c’est ainsi que se pratique l’éducation. En réalité, ce qui éduque l’enfant, c’est la vie des parents, et ce qu’ils y adjoignent de mots et de gestes ne fait guère que le troubler. Il en est de même du maître. Mais on a une telle confiance en les méthodes que la bonne méthode semble sanctifier le maître qui l’applique. Un homme de valeur inférieure n’est jamais un bon maître ; il dissimule sa dangereuse infériorité, empoisonneuse secrète des élèves, derrière d’excellents procédés et une brillante aptitude intellectuelle à l’élocution. Evidemment l’élève d’âge mûr ne demande rien de mieux que de connaitre des méthodes utiles parce qu’il a déjà succombé à l’attitude commune qui croit à la victorieuse méthode. Il a déjà appris que le cerveau le plus vide, pourvu qu’il se fasse l’écho d’une méthode, est aussi le meilleur élève. Tout son entourage dit, et vit de l’idée, que tout succès et tout bonheur est au-dehors et qu’il suffit de méthodes convenables pour atteindre ce que l’on désire. Or la vie de son maître d’instruction religieuse lui montre-t-elle ce bonheur qui doit sortir rayonnant de la richesse de l’intuition intime ? Certes, les types introvertis irrationnels n’enseignent pas la parfaite humanité. Il leur manque la raison et l’éthique de la raison ; mais leur vie enseigne l’autre possibilité, dont le manque se fait cruellement sentir dans notre civilisation.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans les "Types psychologiques"

[ inadaptation moderne ] [ intériorité ] [ changement de focale ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

yogisme

II.54. Quand le mental n’est plus identifié avec son champ d’expérience, il y a comme une réorientation des sens vers le Soi.

Auteur: Patanjali

Info: Dans les Yoga-Sutra traduits par Françoise Mazet, page 116

[ dissociation ] [ sensation ] [ absolu ] [ source ] [ intériorité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson