Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres.  EXEMPLES  :  punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.   Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.        ( NOUS AIDER ! )   ... Lire la suite >>
Search results: 17
Search time counter: 0.2349s

végétaux

Si le partenariat champignon-arbre traverse une passe difficile, le champignon peut prendre des mesures radicales. Le clitocybe laqué bicolore (Laccaria bicolor), qui vit en symbiose avec le pin de Weymouth, emploie les grands moyens. Quand l’azote vient à manquer, il émet une substance toxique qui provoque la mort des minuscules animaux qui vivent dans le sol, parmi lesquels des collemboles, dont les cadavres, en se décomposant, libèrent de l’azote et les transforment ainsi, malgré eux, en engrais pour l’arbre et le champignon.

Auteur: Wohlleben Peter

Info: La vie secrète des arbres, p. 68

[ interactions ] [ intrications ]

Commenter

Commentaires: 0

nature

Les arbres vivent en symbiose avec des hyphes (champignons et racines de moisissures). Il y a plus de formes de vie dans une poignée de sol forestier que de gens sur la planète. Une simple cuillère à thé contient de nombreux kilomètres de filaments fongiques. Une espèce peut se propager à travers des forêts entières au cours des siècles. Toutes échangent des nutriments avec des arbres, avec des informations sur les insectes, la sécheresse et autres dangers. C'est comme un "wood wide web".

Auteur: Wohlleben Peter

Info: La vie secrète des arbre, éd Les Arènes

[ bouillonnement ] [ complexité ] [ intrication ] [ végétaux ]

Commenter

Commentaires: 0

psychologie

Il existe en effet de nombreux parallèles intéressants entre le travail de David Bohm en physique et le travail de Karl Pribram en neurophysiologie. Après des décennies de recherche et d'expérimentation intensive, ce neuroscientifique de renommée mondiale a conclu que seule la présence de principes holographiques au travail dans le cerveau peuvent expliquer les observations autrement déroutantes et paradoxales relatives au fonctionnement de ce dernier. Le modèle révolutionnaire du cerveau de Pribram et la théorie de Bohm de l'holomovement ont des implications profondes pour la compréhension de la conscience humaine que nous commençons seulement à traduire au niveau personnel.

Auteur: Grof Stanislav

Info: The Holotropic Mind: The Three Levels of Human Consciousness and How They Shape Our Lives

[ complexité ] [ intrication ]

Commenter

Commentaires: 0

entendement

Le cerveau humain, on l'a dit, est la structure la plus complexe de l'univers et, pour apprécier cela, il suffit de regarder quelques chiffres. Le cerveau est constitué de cent milliards de cellules nerveuses ou "neurones", qui sont les unités structurelles et fonctionnelles de base du système nerveux. Chaque neurone a quelque chose comme mille à dix mille contacts avec d'autres neurones et ces points de contact s'appellent synapses, là où se produit l'échange d'informations. Sur la base de cette information, quelqu'un a calculé que le nombre de permutations possibles donc de combinaisons de l'activité cérébrale, en d'autres termes, le nombre d'états du cerveau, dépasse le nombre de particules élémentaires dans l'univers connu.

Auteur: Ramachandran V.S.

Info:

[ ouverture ] [ intrications ]

Commenter

Commentaires: 0

complexité

Les sciences nous ont appris à penser l'impensable. Parce que lorsque la nature est un guide plutôt qu'un a priori sous forme de préjugés et autres espoirs, craintes ou désirs, nous sommes forcés de sortir de notre zone de confort. Un à un, les piliers de la logique classique sont tombés au fur et à mesure des progrès de la science du 20 ème siècle. A partir de la prise de conscience d'Einstein selon laquelle les mesures de l'espace et du temps ne sont pas absolues mais dépendantes de l'observateur, jusqu'à la mécanique quantique qui non seulement impose des limites fondamentales à ce que nous pouvons empiriquement savoir mais nous démontre également que les particules élémentaires et les atomes qu'ils constituent semblent capables d'exécuter un million de choses impossibles à la fois.

Auteur: Krauss Lawrence M.

Info: In op-ed, A Universe Without Purpose, Los Angeles Times, 1 Apr 2012

[ limitation ] [ simultanéïté ] [ intrication ]

Commenter

Commentaires: 0

intraduisible

Il n'est pas surprenant que notre langue soit incapable de décrire les processus qui se produisent dans les atomes, car, comme on l'a remarqué, elle fut inventée pour décrire les expériences de la vie quotidienne, qui ne sont que des processus impliquant un nombre extrêmement important d'atomes.
En outre, il est très difficile de modifier notre langue afin qu'elle puisse décrire ces processus atomiques, puisque les mots ne peuvent décrire que des choses à partir desquelles des images mentales peuvent être formées, et cette capacité est aussi le résultat de l'expérience quotidienne. Les mathématiques ne sont heureusement pas soumises à cette limitation, et il fut possible d'inventer un schéma mathématique - la théorie quantique - qui semble tout à fait adéquat pour le traitement des processus atomiques. Pour la visualisation, cependant, nous devons nous contenter de deux analogies incomplètes: l'image d'une vague et l'image corpusculaire.

Auteur: Heisenberg Werner

Info: The Physical Principles of the Quantum Theory, trans. Carl Eckart and Frank C. Hoyt 1949, 11

[ sciences ] [ intrication ] [ indicible ]

Commenter

Commentaires: 0

intraduisible

Sinologues et philologues ont longuement débattu de la signification du terme tcheng ming, que l'on trouve dans Confucius. Ce terme est étrange, en effet : comme le constate un spécialiste cité par Etiemble, "il fait de la correction de l'écriture le premier principe d'un gouvernement, et voir dans les caractère fautifs l'origine des plus grâces désordres de l'Etat." Il s'agit bel et bien de calligraphier correctement, il s'agit de la "juste écriture" que nous appelons, en grec, "orthographe". Mais dans ses "Entretien" (XIII), 3, le maître précise que si il était nommé ministre par l'empereur, il commencerait par "corriger les dénominations". Et ceci est encore le Tcheng Ming. "Quand les noms ne sont pas corrects, dit-il, le langage est sans objet. Quand le langage est sans objet, les affaires ne peuvent être menées à bien." Enfin, Etiemble, après d'autres, rapporte cette notion au comportement même des personnes. On dit que la princesse Nan Tseu commettait l'inceste. Sa faute n'était pas celle-là, cependant, non plus que la luxure ou l'adultère : sa faute était de donner au fils la fonction du père, donc d'enfreindre les dénominations. "Que le souverain soit un souverain ; le sujet, un sujet ; le père, un père ; le fils, un fils. Le Tcheng Ming ne fait donc qu'une seule et même chose de l'art de tracer correctement les signes écrits, de choisir la juste dénomination et d'occuper sa place légitime dans l'harmonie de l'univers.
Le mot qui me manque, quoi que d'ampleur plus modeste, n'est pas étranger au Tcheng Ming. Il désignerai très précisément la superposition qui s'établit quelque fois entre le bon choix des mots, la réussite d'une phrase, d'un paragraphe, d'une page, avec l'intuition que cette mystérieuse réussite, qui marie indissolublement le fond et la forme, la rythmique et l'expression, la résonance et la pensée, y quelque chose à voir avec le vrai. Il me semble que certains de nos classiques abondent en grâces de genre.

Auteur: Taillandier François

Info: Dictionnaire des mots manquant, page 179. Style, justesse, orthographe

[ exactitude ] [ intrication ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0