Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué, recherche mots et extraits tous azimuths.  ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 13
Search time counter: 0.2449s

question

Pourquoi ne pas laisser les corps écouter en silence le langage mystérieux des intelligences?

Auteur: Hugo Victor

Info: Han d'Islande, 1823. Tel que relevé par Jean Pruvost dans ses : Citations de la langue française

[ communication ]

Commenter

Commentaires: 0

intraduisible

Snjór : une des 6 243 formes de mots identifiés pour définir la neige ou son apparence en Islande. Bien sûr, elles n'ont pas toutes une équivalence en français.

Auteur: Internet

Info: sur europeisnotdead.com

[ vocabulaire ] [ précision ] [ hiver ]

Commenter

Commentaires: 0

manque

A ce moment précis l’homme se dit :

Que ne donnerais-je pas pour le bonheur
d’être en Islande à tes côtés
sous le grand jour immobile
et de partager l’instant présent
comme on partage la musique
ou le goût d’un fruit.
A ce moment précis
l’homme était en Islande à côté d’elle.

Auteur: Borges Jorge Luis

Info: Nostalgie du présent. In : Le Chiffre

[ en pensée avec toi ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pays

Une amie islandaise m'avait dit lors de mon premier voyage :"tu verras, ici on ne se sent jamais seul, la nature est partout". Une soixantaine de voyages plus tard, c'est certainement l'une des phrases les plus justes que j'ai entendue à propos de la nature islandaise. Elle n'est pas feinte, imaginaire, sous cloche ou encore subtile... Cette nature est brute, violente, excessive, en un mot sublime et spectaculaire.

Auteur: Guérin Arnaud

Info: Islande : Les clés pour bien voyager

[ singularité ]

Commenter

Commentaires: 0

crépuscule

...Au moment où cette traînée de feu rouge, qui entrait par ce sabord de navire, s'éteignit, où le soleil équatorial disparut tout à fait dans les eaux dorées, on vit les yeux du petit-fils mourant se chavirer, se retourner vers le front comme pour disparaître dans la tête. Alors on abaissa dessus les paupières avec leurs longs cils, et Sylvestre redevint très beau et calme, comme un marbre couché...

Auteur: Loti Pierre

Info: Pêcheur d'Islande

[ mort ] [ enfant ] [ simultanéïté ]

Commenter

Commentaires: 0

laïcité de l'Etat

La Norvège, l'Islande, l'Australie, le Canada, la Suède, la Suisse, la Belgique, le Japon, les Pays-Bas, le Danemark et le Royaume-Uni sont parmi les sociétés les moins religieuses du monde. Selon le Rapport mondial sur le développement humain des Nations Unies (2005), elles sont aussi les plus saines, comme en témoignent l'espérance de vie, l'alphabétisation des adultes, le revenu par habitant, le niveau d'instruction, l'égalité des sexes, le taux d'homicide et la mortalité infantile... A l'inverse, les cinquante nations aujourd'hui les moins bien classées en termes d'indice de développement humain des Nations Unies sont indiscutablement des nations religieuses.

Auteur: Harris Sam

Info: Letter to a Christian Nation, Alfred a Knopf Incorporated 2006

[ valeur ] [ qualité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Is added to chains

Islande

La petite ferme de Skál était isolée au pied des collines. À l'est, il n'y avait qu'une cinquantaine de kilomètres de terres agricoles avant les énormes falaises du Lómagnúpur. Et au-delà du Lómagnúpur il n'y avait pratiquement rien. Rien à part les noires plaines de sable glaciaire et les innombrables rivières, grandes et petites, qui se tortillaient et se frayaient tant bien que mal un chemin du glacier jusqu'à la mer. Les rivières de ces plaines de sable étaient profondes, tumultueuses et terriblement froides, et les franchir à gué revenait toujours à se remettre entre les mains de la providence.

Auteur: Cooper Dominic

Info: Nuage de cendres

[ paysage ] [ littérature ]

Commenter

Commentaires: 0

légende

Et ça, alors ? Cette histoire sur la tendresse d’Hitler à l’égard des Islandais ne nous apprend évidemment rien sur l’intérêt véritable du Führer, elle n’est que la copie conforme de l’image que les Islandais ont d’eux-mêmes. Elle est le regard du grand Autre, qui voit son intérêt dans ce cri de guerre empreint de fierté. D’ailleurs, l’idée que le Führer ait envisagé d’ériger une petite colonie danoise de paysans pauvres au fin fond de l’Atlantique nord en exemple de la race aryenne est tout bonnement idiote. L’Islande avait évidemment une valeur stratégique pendant la Seconde Guerre mondiale, mais les Islandais n’en avaient aucune. Le pays était un aéroport au milieu de l’Atlantique, et cela n’avait rien à voir avec la poésie de haut vol ou le courage – rien à voir avec la pureté du sang et les grands idéaux.

Auteur: Eirikur Orn Norddahl

Info: Illska

[ géopolitique ]

Commenter

Commentaires: 0

légende

Et ça, alors ? Cette histoire sur la tendresse d’Hitler à l’égard des Islandais ne nous apprend évidemment rien sur l’intérêt véritable du Führer, elle n’est que la copie conforme de l’image que les Islandais ont d’eux-mêmes. Elle est le regard du grand Autre, qui voit son intérêt dans ce cri de guerre empreint de fierté. D’ailleurs, l’idée que le Führer ait envisagé d’ériger une petite colonie danoise de paysans pauvres au fin fond de l’Atlantique nord en exemple de la race aryenne est tout bonnement idiote. L’Islande avait évidemment une valeur stratégique pendant la Seconde Guerre mondiale, mais les Islandais n’en avaient aucune. Le pays était un aéroport au milieu de l’Atlantique, et cela n’avait rien à voir avec la poésie de haut vol ou le courage – rien à voir avec la pureté du sang et les grands idéaux.

Auteur: Eirikur Orn Norddahl

Info: Illska

[ géopolitique ]

Commenter

Commentaires: 0

tradition

Il semble que la maîtrise d'un système symbolique peut sauver la vie d'un individu ou d'un groupe. C'est ainsi qu'on explique le fait que l'Islande, par exemple, compte le plus grand nombre de poètes per capita au monde. L'apprentissage et la récitation des sagas sont devenus pour eux des moyens de conserver l'ordre dans leur conscience dans un environnement hostile. Depuis des siècles, les Islandais ont conservé et ont ajouté des vers aux épopées racontant les hauts faits de leurs ancêtres. Isolés dans leur longue nuit d'hiver, ils chantent leurs poèmes groupés auprès du feu pendant que les vents de l'Arctique hurlent à l'extérieur. S'ils avaient passé tout ce temps à écouter les sifflements du vent en silence, leur esprit se serait sans doute rempli de terreur et de désespoir. En revanche, en récitant leurs vers cadencés, ils ont maîtrisé le cours de leur existence et ont gardé le contrôle sur l'expérience vécue. Dans quelle mesure les sagas ont-elles aidé les Islandais à survivre ? Il n'y a pas de réponse certaine à cette question.

Auteur: Csikszentmihalyi Mihaly

Info: Vivre : La psychologie du bonheur

[ refuge ] [ thérapie ]

Commenter

Commentaires: 0