Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits, recherche mots ou phrases tous azimuths.  ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 12
Search time counter: 0.1161s

arguments

...on peut détester avec le plus de raison ce qu'on connaît à fond.

Auteur: Sábato Ernesto

Info:

[ justifications ] [ proximité ]

Commenter

Commentaires: 0

espérance

L'âme a des illusions comme l'oiseau a des ailes ; c'est ce qui la soutient.

Auteur: Hugo Victor

Info:

[ justifications ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

Il y a une personne avec laquelle nous n'arrivons jamais à être complètement sincères, bien que nous sachions qu'elle nous connaît à fond et que nous puissions compter sur sa bienveillance: nous-mêmes.

Auteur: Gourmont Remy de

Info: Pensées inédites

[ évitements ] [ justifications ]

Commenter

Commentaires: 0

défenses nationales

La course aux armements est basée sur une vision optimiste de la technologie doublée d'une vision pessimiste de l'homme. Elle suppose qu'il n'y a pas de limite à l'ingéniosité de la science et pas de limite à la diablerie des êtres humains.

Auteur: Izzy Stone

Info:

[ justifications ] [ nationalisme ]

Commenter

Commentaires: 0

propagande

La guerre n'était plus considérée comme un fléau ; de temps en temps, on apprenait bien que le fils d'Untel ou l'époux d'Une Telle était mort déchiqueté, brûlé, assommé, étouffé par là-haut, dans les tranchées lointaines, mais ces morts inévitables étaient considérés comme la rançon de la prospérité générale en attendant la victoire finale.

Auteur: Barthas Louis

Info: Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918

[ sacrifices ] [ justifications ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

envahisseurs

Le colonialisme porte en lui la terreur. Il est vrai. Mais il porte aussi en lui, plus néfaste encore peut-être que la chicotte des exploitateurs, le mépris de l’homme, la haine de l’homme, bref le racisme. Que l’on s’y prenne comme on le voudra, on arrive toujours à la même conclusion. Il n’y a pas de racisme sans colonialisme.

Auteur: Césaire Aimé

Info: La nouvelle critique, 1954

[ oppresseurs ] [ justifications ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

envahisseurs

Le colonialisme porte en lui la terreur. Il est vrai. Mais il porte aussi en lui, plus néfaste encore peut-être que la chicotte des exploitateurs, le mépris de l’homme, la haine de l’homme, bref le racisme. Que l’on s’y prenne comme on le voudra, on arrive toujours à la même conclusion. Il n’y a pas de racisme sans colonialisme.

Auteur: Césaire Aimé

Info: La nouvelle critique, 1954

[ oppresseurs ] [ justifications ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

entendement

L'une des principales tâches de la conscience est de conserver notre vie et tout ce qui la concerne empaqueté au sein d'une histoire cohérente, un concept de soi. Elle le fait en générant des explications de comportements sur la base de notre représentation propre, d'images, de souvenirs, d'attentes du futur, de la situation sociale actuelle et de l'environnement physique dans lequel le comportement est produit.

Auteur: LeDoux Joseph E.

Info:

[ justifications ] [ intellection ] [ autobiographie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

introspection

Et, regardons les choses en face, nous nous mentons constamment à nous même, que ce soit à propos de nos sentiments ou de nos opinions. Peut-on vraiment parler de mensonges, en l’occurrence ? Non, s’ils ne font de mal à personne. Reconnaissons-le, s’ils sont uniquement motivés par de bonnes intentions, comme rassurer quelqu’un, le réconforter, lui épargner une déception, il ne s’agit pas de mensonges à proprement parler. Plutôt une manière d’enrober la vérité, de la rendre plus belle.

Auteur: Ashdown Isabel

Info: Juste avant la nuit

[ justifications ] [ monologue intérieur ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

proverbes

Les lieux communs et les dictons de la prétendue "sagesse des nations" sont bien la forme la plus insidieuse et la plus malfaisante du mensonge. "L'argent n'a pas d'odeur" ? Alors qu'il pue terriblement. "Si vis pacem para bellum ?" Alors qu'il n'est pas d'exemple dans l'histoire de course pacifique aux armements qui ne s'achève dans le sang. "La fin justifie les moyens ?" Et c'est la torture réinstallée dans la plupart des polices et toutes les armées du monde... Et, bien entendu, le fameux : "On n'arrête pas le progrès", argument péremptoire, définitif, dès qu'il s'agit de justifier une nouvelle sottise.

Auteur: Monod Théodore

Info: Et si l'aventure humaine devait échouer, Grasset & Fasquelle 2000 <p.105>

[ bêtise ] [ béquilles ] [ citations ] [ justifications ]

Commenter

Commentaires: 0