Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 108
Temps de recherche: 0.1027s

labeur

- J'ai fait un rêve bizarre... Tu sais, ces cauchemars dont on a du mal à se défaire des heures après l'éveil, même quand il fait grand jour ? - Ouais, ricana-t-elle. On appelle ça le boulot.

Auteur: Bertholon Delphine

Info: Grâce

[ travail ] [ oppression ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

labeur

J'ai travaillé pas mal. On travaille, ou bien on regarde. C'est l'un ou l'autre. Mais si vous travaillez, vous ne faites pas autre chose. Maintenant, on ne sait plus ce que c'est, le travail. C'est encore un truc que j'ai comme ça, parce que je ne suis pas d'une génération où l'on rigolait. Ça n'existait pas. Les distractions, c'était des choses de gens riches. Quand on était pauvre, on travaillait jusqu'à crever. C'était le destin. Mais je vois maintenant qu'ils ne travaillent plus. Alors ils ne savent rien. Oh, ils ont tous une petite envie, comme ça, de s'exprimer. Mais quand vous les mettez devant une feuille de papier, devant un pinceau ou un instrument, on voit surtout la débilité, l'insignifiance. Du jour où l'on s'est mis à apprendre sans douleur, le latin sans thème, le grec en dormant, on ne sait plus rien. C'est la facilité qui tue tout. La facilité et la publicité. C'est fini. Il n'y a plus rien. Il manque quelque chose: l'effort.
Ce qu'il faut: faire un effort. Mais ils ne veulent pas, les cochons ! Ils ne veulent pas et puis, ils ne sont pas en état. Ils aiment trop la vie ; ils sont bien, dans la vie ! Vous comprenez, le jour où l'on a fermé les monastères, on a fermé la patience, on a tout fermé. L'homme court après sa queue et son verre, et c'est fini ! Ah, pour le confort de votre foyer, que feriez-vous Madame ? Voilà, c'est tout. La radio, ça ne s'adresse pas aux milliardaires, ça s'adresse à des gens bien ordinaires. Et qu'est ce qu'on entend ? "Ah ! Du confort ? Ce serait tellement mieux du violet garanti machin autour de votre pièce avec des ampoules Untel". Il n'est question que de ça. Je ne parle pas de maladies, il n'y en a plus. La vie est éternelle, la vie commence à 40 ans. Boniments ! J'ai pratiqué en Amérique ; je connais tout ça, je connais l'anglais aussi. Nous avons hérité tout notre côté dégueulasse des Anglo-Saxons. Avec leur politique d'optimisme. Et puis, nous avons conservé les vices du chrétien. Nous sommes des repus. Sauf évidemment la masse qui crève. Mais enfin, ils boivent. Et nous sommes aussi le peuple le plus alcoolique du monde. Alors... Ce qui tue aussi tous les médecins d'ailleurs. Le bavardage et l'alcool.

Auteur: Céline Louis-Ferdinand

Info: Propos enregistrés à Meudon en 1961 par Jacques d'Arribehaude. Dans" L'année Céline 1995". Page 63/64

[ décadence ] [ sexe ] [ boisson ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

labeur

Un nombre considérable de personnes ne peuvent se protéger contre l'apparition de phénomènes névrotiques graves que par un travail intense.

Auteur: Karl Abraham

Info:

[ thérapie ] [ refuge ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

labeur

Quand tu travailles, tu es la flûte où le chuchotement des heures se transforme en musique. Qui voudrait être un roseau, morne et muet, quand le reste chante à l'unisson ? Toujours, on vous dit que le travail est une malédiction et le labeur une infortune. Or je vous dis qu'en travaillant vous accomplissez, du rêve le plus sublime, une parcelle qui vous fut assignée quand il naquit, Et vous tenir occupé, c'est en fait aimer la vie, L'aimer par le travail, c'est encore partager son secret profond.

Auteur: Gibran Khalil

Info:

[ occupation choisie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

labeur

Le travail est l'une des causes essentielles du malheur de l'humanité, l'autre étant l'amour.
Le Préambule de la constitution de la Quatrième République, toujours en vigueur, affirme que "chacun a le devoir de travailler et le droit d'obtenir un emploi". Le chômage, heureusement, est venu contredire cette hypocrisie.

Auteur: Mérot Pierre

Info: Mammifères, P. 91

[ sociologie politique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

labeur

Pour certains le travail est une chose sacrée. Chacun sa religion. Je suis très tolérant.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: Trente-six chandelles

[ ironie ]

Commenter

Commentaires: 0

labeur

A la maison, ses parents faisaient les choses rapidement, parce que les corvées domestiques, c'était encore des obligations qui leur rappelaient celles de leur travail: dresser la table, réchauffer la nourriture, débarasser la table, mettre le lave-vaisselle en route, faire une lessive, repasser les tee-shirts, donner un bain à Jean-Jean et enfin coucher Jean-Jean. Après ça, ils étaient libres. ils allumaient la télé, regardaient les chaînes un peu au hasard et, souvent, s'endormaient devant l'écran, tels des chevaux crevés après une journée passée à labourer des hectares de terre.

Auteur: Gunzig Thomas

Info: Manuel de survie à l'usage des incapables

[ fatigue ] [ enfants ]

Commenter

Commentaires: 0

labeur

Alors, j'ai renoncé et lorsque, plus tard, on m'a proposé ce poste de médecin d'usine, j'ai accepté parce que je savais ne pas être taillé pour continuer la lutte. J'ai cru y trouver une tranquillité de l'esprit, une absence de responsabilité. C'était faux. La mort s'est trouvée remplacée par le travail; la souffrance, la peur, l'ennui sont sous mes yeux tous les jours: c'est la condition ouvrière.

Auteur: Chauviré Jacques

Info: Partage de la soif

[ monotonie -exploitation ]

Commenter

Commentaires: 0

labeur

Jusqu'à un degré que le philosophe social sait reconnaître, le travail est bon; au-delà de ce degré, il est douteux et mixte; plus bas, il devient terrible.

Auteur: Hugo Victor

Info: Les misérables

[ relatif ] [ oppression ]

Commenter

Commentaires: 0

labeur

Les gens qui travaillent assis sont mieux bien payés que ceux qui bossent debout.

Auteur: Nash Ogden

Info:

[ salaire ] [ inégalité ]

Commenter

Commentaires: 0