Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.   EXEMPLESJEUX et PASSE-TEMPSCHAINESPUNCHLINESHUMOURREPARTIESFEMMES. ETC.          ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.             ... Lire la suite >>
Search results: 345
Search time counter: 0.1648s

langage

C'est comme si en faisant de la littérature j'avais usé tous les symboles sans les pénétrer. Ils ne me parlent plus de façon vivante. Les mots ont tué les images ou ils les cachent. Une civilisation de mots, une civilisation égarée. Les mots créent la confusion. Les mots ne sont pas la parole... En fait, ils ne parlent pas, si je puis m'exprimer ainsi. La plus intense expérience leur échappe. Plus j'essaie de m'expliquer, moins je me comprends. Bien sûr, tout n'échappe pas aux mots, seulement la précieuse vérité.

Auteur: Ionesco

Info: Journal

[ limitation ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

Si on me demandait : "Quelle est la plus grande invention de l'humanité?", je dirai : "la phrase".
Il y a des civilisations, je ne me souviens pas si c'était les Aztèques ou les Incas - de très grandes civilisations - qui ne connaissaient pas la roue. Mais ils ont dû avoir la notion de la phrase, car c'est par la phrase que nous pensons, que nous communiquons, que nous décidons... de la loi, que nous décidons de la guerre. La phrase est l'unité de base de l'être humain.

Auteur: Banville John

Info: Entretien dans "Les carnets de route" de François Busnel, 10 avril 2014

[ sens ] [ direction ] [ modulation ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

Le vieil islandais ou vieux norois représente la branche nordique des langues germaniques. À ce titre, il obéit à toutes les lois qui régissent cette famille linguistique. Étant donné son âge..., il a conservé des structures archaïques qui, toutefois, n'ont pas évoluées en mille ans puisque l'islandais moderne n'offre strictement aucun changement sur ce qu'il était il y a un millénaire ! Comprenez que un enfant de douze ans, à Reykjavik, aujourd'hui, lit sans effort un texte du XIII e siècle pour peu que celui-ci soit rédigé en orthographe normalisée.

Auteur: Boyer Régis

Info: Sagas légendaires islandaises

[ conservation ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

J'ai appris par une détenue, Maria, la définition du cercle [l'ensemble des points situés à la même distance d'un point]. Elle m'avait impressionné par sa simplicité et son évidence, alors que la rotondité parfaite du cercle m'apparaissait comme une réalité mystérieuse. C'est à ce moment, je crois, que j'ai entrevu pour la première fois (sans bien sûr me le formuler en ces termes) la puissance créatrice d'une "bonne" définition mathématique, d'une formulation qui décrit l'essence. Aujourd'hui encore, il semble que la fascination qu'a exercé sur moi cette puissance-là n'a rien perdu de sa force.

Auteur: Grothendieck Alexandre

Info:

[ sciences ]

Commenter

Commentaires: 0
Is added to chains

langage

Pour les invertébrés, il n’y a pas de folie possible puisque le choix n’existe qu’entre la vie et la mort. L’apparition du jeu, qui manifeste l’invention du monde, permet la transcendance et l’invention d’un monde délirant. C’est ainsi qu’on peut voir que des mammifères refusent de respecter les rituels sociaux du groupe ; certains singes hallucinent des bananes, attrapent et mangent des fruits imaginaires ; des chiens confus sautent par la fenêtre ; des chats agressent un ennemi invisible ; des chevaux manifestent de violentes paniques anxieuses lorsqu’on les empêche de respecter leurs gestes stéréotypés obsessionnels.

Auteur: Cyrulnik Boris

Info: Mémoire de singe et paroles d'homme

[ mémoire ] [ homme-animal ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

La langue latine a trois façons de nommer les êtres vivants qui respirent. Bellua signifie "bête", par opposition à "homme". Le mot accentue parfois la grandeur, la férocité, l'inintelligence, et peut servir d'insulte : être bête, imbécile. Il est d'emploi plus noble que bestia, terme populaire, qui désigne toute espèce d'animal, sauvage ou domestique. D'un usage moins familier, pour les grammairiens et les juristes, bestia dénomme plutôt les animaux féroces. [...] Animal, enfin, qui signifie "être vivant", vient d'animalis, "qui respire", lequel vient d'animans, "qui possède le souffle", ces mots traduisant le grec empsuchon et psuchè.

Auteur: Fontenay Élisabeth de

Info: Le silence des bêtes. La philosophie à l'épreuve de l'animalité

[ triade ] [ vocabulaire ] [ représentation ] [ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

Elle dit : Ils désertent. Et toi tu comprends "île déserte". C'est seulement quand tu t'attardes sur la silhouette de la femme appuyée d'un air las sur la carrosserie du vieux break, indifférente aux enfants pourtant en plein soleil dans l'habitacle, scrutant l'immeuble bardé de pancartes "à vendre" ou "à louer", c'est seulement à ce moment précis que tu comprends le véritable sens.
(...)
Ils désertent, dit le pompiste et vous comprenez "île déserte" peut-être à cause du flot ininterrompu de voitures qui passent lentement devant la petite station-service isolée au milieu de la mer de bitume.

Auteur: Beinstingel Thierry

Info: Ils désertent

[ interprétation ] [ malentendu ] [ mécompréhension ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

Un grain de blé ne constitue pas un tas, ni deux grains, ni trois et ainsi de suite. D'autre part chacun conviendra que cent millions de grains de blé forment un tas. Quel est le nombre seuil ? Pouvons nous dire que 325.647 grains de blé ne forment pas un tas, mais que 325.648 grains oui ? S'il est impossible de fixer un nombre seuil, il sera également impossible de savoir ce que signifie un tas de blé ; les mots peuvent n'avoir que peu de signification, bien que, dans certains cas tout le monde soit d'accord sur leurs sens.

Auteur: Borel Émile

Info: probabilité et certitude

[ sciences ] [ limitation ] [ approximation ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

Métaphore : Pour Jacques Lacan, il s'agit d'un mot pour un autre. Mais le mot substitué n'a pas totalement disparu, il reste présent dans la contamination du sens. C'est ce qu'on aime dans la métaphore. Elle intervient sans crier gare... Lautréamont l'a compris empoisonnant des générations de liseurs, la publicité également. Lacan ajoute : "il y a dans la métaphore un élément dynamique de cette opération de sorcière dont l'instrument est le signifiant et dont le but est une reconstitution après une crise du signifié" (si des x, aller revoir ce que sont signifiant et signifié). "Au commencement du monde étaient l'analogie et la métaphore" disait Baudelaire.

Auteur: Internet

Info:

[ catachrèse ] [ comparaison ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

Le latin était à l'origine un idiome assez grossier, parlé dans le Latium à l'embouchure du Tibre, et proche parent des autres dialectes italiques qui l'entouraient (l'Osque au sud-est, l'Ombrien au nord). A Rome, une distinction s'établit avec le temps entre le latin classique ("sermo urbanus") dont se sont servis les écrivains comme Cicéron, César, Virgile, etc. et le latin vulgaire ("sermo plebeius") dont usait le peuple (...) Au cours des siècles, ces deux formes du latin en vinrent à diverger assez profondément entre elles par leur prononciation, leurs flexions, leur syntaxe : elles différaient aussi par l'emploi d'un vocabulaire en partie distinct.

Auteur: Bourciez Édouard

Info: Phonétique française : Etude historique

[ empire romain ] [ historique ]

Commenter

Commentaires: 0