Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.   EXEMPLESJEUX et PASSE-TEMPSCHAINESPUNCHLINESHUMOURREPARTIESFEMMES. ETC.          ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.             ... Lire la suite >>
Search results: 758
Search time counter: 0.6558s

dernières paroles

Hhhhggg...

Auteur: Koczwara Franz

Info: il rendit visite à une prostituée à laquelle il demanda de lui couper les organes génitaux. Elle refusa, mais accepta de réaliser la strangulation désirée. S'agenouillant, il se suspendit avec une corde attachée à une poignée de porte.

[ auto-épectase anoxique ]

Commenter

Commentaires: 0

inéluctable

Tous les cochons ont un samedi.

Auteur: Proverbe créole des Antilles

Info: chaque cochons a une date à laquelle il sera tué, ce qui doit arriver arrivera

Commenter

Commentaires: 0

lecture

Lire est une route sur laquelle nous avançons.

Auteur: Dumayet Pierre

Info:

Commenter

Commentaires: 0

lecture

Le livre est une fenêtre par laquelle on s'évade.

Auteur: Green Julien

Info:

[ évasion ]

Commenter

Commentaires: 0

question

S'il suffisait d'une phrase pour changer votre vie, laquelle écririez-vous?

Auteur: Scalese Laurent

Info: L'encre et le sang

[ langage ]

Commenter

Commentaires: 0

empathie

Les larmes, la seule musique à laquelle le coeur est sensible.

Auteur: Gendron Marc

Info: Louise ou la nouvelle Julie

Commenter

Commentaires: 0

légende

Un mythe est une religion en laquelle plus personne ne croit.

Auteur: Feibleman James

Info:

[ archétype ]

Commenter

Commentaires: 0

branché

La mode est une fille à laquelle sa mère veut survivre.

Auteur: Fargue Léon-Paul

Info:

Commenter

Commentaires: 0

détachement

Nous possédons à tout jamais la créature à laquelle nous avons renoncé.

Auteur: Mauriac François

Info:

Commenter

Commentaires: 0

initiatique

L'échelle sur laquelle monte notre âme est toujours dressée par la souffrance.

Auteur: Amiel-Lapeyre Augusta

Info: Pensées sauvages 2e série, p.30, Desclée de Brouwer, 1930

Commenter

Commentaires: 0