Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 210
Temps de recherche: 0.2319s

types psychologiques

Tout ce que je puis vous dire, c’est ceci : je hais par-dessus tout les gens exubérants. Or tous les Méridionaux gueulent, ont un accent qui m’horripile, et par-dessus le marché, ils font des gestes. Non, entre ces gens qui ont de l’astrakan bouclé sur le crâne et des palissades d’ébène le long des joues et de grands flegmatiques et silencieux Allemands, mon choix n’est pas douteux. Je me sentirai toujours plus d’affinités pour un homme de Leipzig que pour un homme de Marseille. Tout, du reste, tout, excepté le Midi de la France, car je ne connais pas de race qui me soit plus particulièrement odieuse !

Auteur: Huysmans Joris-Karl

Info: Cité (ou mis en scène ?) dans "Les hommes d’aujourd’hui", n°263, 1885

[ caricature ] [ introversion-extraversion ] [ nationalités ] [ latins-saxons ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

ego

Le mot "personne" en français comme en anglais, vient du latin persona, ce qui signifie ; ce au travers de quoi (per) le son (sona) passe. Il s'agit aussi des masques portés autrefois par les acteurs du théâtre classique. Ces masques étaient dotés de larges bouches faisant offices de mégaphone, ce qui permettait de porter le son plus loin. Ainsi le persona, la personne, c'est le masque, c'est à dire le rôle que vous jouez.
L'image que vous avez de vous-même est une institution sociale au même titre que, par exemple la division des jours en vingt-quatre heures ou du mètre en cent centimètres ou que le tracé purement
imaginaire des latitudes et des longitudes à la surface de la terre.
Exactement de la même manière l'image que vous avez de vous-même est un concept imaginaire, pas autre chose en réalité qu'une caricature.

Auteur: Watts Alan Wilson

Info: L'envers du néant : Le testament d'un sage

[ moi ] [ je ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

linguistique

Les énigmes étymologiques sont innombrables. En anglais par exemple : comment sommes-nous passés de "man" à "woman ? Ou de "gate" signifiant "porte" à "gate", qui veut dire "scandale" ? La réponse est que pour tout signifiant nous ne partons PAS de quelque part. Aucun terme n'a d'autre sens que celui que nous lui donnons. Si nous convenons que "tourner" signifie "manger du fromage au petit déjeuner", ou que "précarité" veut dire "chat orange", c'est vraiment ce que ces mots signifient, sans autre raison que "c'est parce que nous le disons ainsi". C'est un consensus temporaire.

Pour revenir au mot émergence, souvent perçu vu comme un processus lent (l'émergence des mammifères, ou celle d'un escargot qui sorte de sa coquille)... Voilà ti pas qu'on le retrouve sous forme d'"emergency", grande urgence, en anglais. Rien de ce genre en français - mais on s'en fiche.

Ici l'idée d'urgence, de vitesse, qui différencie les deux interprétations ci-dessus, se retrouve dans les conjugaisons latines : "emergency" est issu du participe présent d'"emergo", "emergens", qui en latin, signifie action contemporaine ou en cours. Ainsi, "urgence" est l'idée liée à ce qu'il est en train de se produire. C'est donc l'inflexion grammaticale, et non pas le sens de base de "se produire", qui apporte le sentiment d'urgence.

Alors qu'"emerge" (en anglais toujours) est un emprunt plus direct, qui conserve plus ou moins intacte la sémantique de base du verbe latin, ce qui en fait un terme plus neutre qui se réfère à "se produire", physiquement ou métaphoriquement. Sans notion de rapidité.

Auteur: Mg

Info: 18 fév. 2010

[ translangues ] [ relativité ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

idiome

La langue sanskrite*, quelle que soit son ancienneté, est d'une structure merveilleuse, plus parfaite que le grec, plus copieuse que le latin et plus exquise que l'une ou l'autre.

Auteur: Jones William

Info: "Le discours du troisième anniversaire, sur les hindous" (1786) *La syntaxe du sanskrit reçoit généralement une place réduite dans les grammaires, car sa complexité morphologique permet d'exprimer un éventail très large de modalités.

[ éloge ] [ spécificité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

britannique

Vous dites qu'il est plus facile pour un Danois d'étudier l'anglais que pour un hispanophone d'apprendre l'anglais ou un Anglais l'espagnol ; mais je ne pense pas que ce soit vrai, car l'anglais est une langue tant latine que germanique. Au moins la moitié du vocabulaire anglais est latin. N'oubliez pas qu'en anglais, il y a deux mots pour chaque idée : un saxon et un latin. Vous pouvez dire "Holy Ghost" ou "Holy Spirit", "sacred" ou "holy". Il y a toujours une légère différence, mais une différence très importante pour la poésie, la différence entre "sombre" (dark) et "obscur" (obscure) par exemple, ou "majestueux" (regal) et "royal"('kingly), ou "fraternel" (fraternal) et "fraternel" (brotherly). Dans la langue anglaise, presque tous les mots qui représentent des idées abstraites viennent du latin, et ceux qui représentent des idées concrètes viennent du saxon, mais il y a moins d'idées concrètes.

Auteur: Borges Jorge Luis

Info: In Jorge Luis Borges: Conversations. Ed. Richard Burgin. Jackson: Univ. Press of Mississippi, 1998

[ richesse terminologique ] [ vocabulaire ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

britannique

L'anglais fut un aspirateur de langages, à cause de son histoire, qui rencontra les Romains, puis les Danois, les Vikings... et ensuite les Français, suivis par la Renaissance... avec le latin, le grec et l'hébreu en arrière-plan.

Auteur: Crystal David

Info: "From 'App' To 'Tea': English Examined In '100 Words'". "Talk of the Nation" with Neal Conan, www.npr.org. May 25, 2012

[ richesse terminologique ] [ vocabulaire ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

idiomes

Tant le français que le latin ont des implications nationalistes et religieuses dont on ne peut pas complètement faire abstraction,c'est pourquoi, si elles ont longtemps semblé régler le problème des langues internationales jusqu'à un certain point, elles ne l'ont pas vraiment fait dans l'esprit.

Auteur: Sapir Edward

Info:

[ partialité sémantique ] [ spécificités nationales ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

transnational

L'anglais, une fois établi comme langue internationale, n'est pas meilleur ou plus fiable que le latin pour la science ou que le français pour la diplomatie.

Auteur: Sapir Edward

Info:

[ idiome mondial ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

étymologie

Le mot "zéro" a pour racine l’indien sunya qui signifie "vide" ou "néant". Traduit littéralement, sunya devient sifr en arabe (qui a aussi le sens de "vide") et zephirum en latin, ce qui a donné naissance au mot "zéro".

Auteur: Trinh Xuan Thuan

Info: Dans "La plénitude du vide" page 22

[ non-valeur ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

ésotérisme

L'être intérieur est, pour ainsi dire, inextricablement enchevêtré cellules avec cellules, et fibres avec fibres dans le corps physique. Il existe dans le corps, en quelque sorte, comme la fibre de la mangue existe dans ce fruit. Nous trouvons à l'intérieur de la mangue, le noyau d'où partent des milliers de fines fibres qui pénètrent toute la pulpe dorée. Quand vous la mangez, il est difficile de distinguer la pulpe des fibres. Il s'ensuit que l'être intérieur dont nous parlons ne peut pas faire grand-chose quand il est hors de son corps et il reste toujours influencé par lui. Il n'est donc pas facile de quitter le corps à volonté et de déambuler alentour dans le double [astral]. Lorsqu'on entend dire dans des histoires que cela est facile à faire, nous pouvons en déduire qu'il s'agit d'imagination par trop féconde, de vantardise ou d'autres raisons de ce genre. [...] En fait, parmi les occultistes qui connaissent la vérité, on considère le fait de sortir du corps à volonté et de se mouvoir à distance comme un exploit fort difficile, précisément pour les raisons énumérées ci-dessus. Étant donné que la personne est tellement prise dans les fibres de son corps, il faut absolument, avant qu'elle puisse emmener sa forme astrale en promenade, qu'elle commence par l'extraire avec précaution, fibre par fibre, de la pulpe sanguine, des os, des muqueuses, de la bile, de la peau et de la chair. Direz-vous que c'est facile ? Ce n'est ni facile, ni rapide à accomplir, ni effectué en une seule opération. Ce ne pourra être que le résultat d'années d'entraînement prudent et d'expériences nombreuses. Et cela ne peut pas être réalisé consciemment tant que l'homme intérieur n'est pas développé et n'est pas devenu quelque chose de plus cohérent qu'une sorte de gélatine irresponsable et tremblotante. Ce développement et cette cohérence ne sont atteints que par le perfectionnement du pouvoir de la concentration.
Il n'est pas exact non plus, et j'ai pu le constater par l'expérience et l'enseignement qui m'ont été présentés, que même dans notre sommeil nous allions nous promener au loin pour voir nos amis et nos ennemis ou goûter des joies terrestres à de lointaines distances. Dans tous les cas où un homme a acquis quelque pouvoir de concentration, il est très possible que le corps endormi soit déserté entièrement, mais de tels cas ne s'appliquent pas actuellement à la majorité.
La plupart d'entre nous restent tout près de la forme endormie. Il n'est pas nécessaire pour nous de nous éloigner afin d'expérimenter les différents états de conscience qui sont l'apanage de tous les hommes. Nous ne nous aventurerons à des kilomètres de distance que lorsque nous y serons aptes et nous ne pourrons y être aptes que lorsque le corps éthérique nécessaire aura acquis ses pouvoirs et appris comment s'en servir.

Auteur: Judge William Quan

Info: Le voyage astral., In La culture de la concentration, Cahier Théosophique N° 70

[ voyage astral ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel