Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.   EXEMPLESJEUX et PASSE-TEMPSCHAINESPUNCHLINESHUMOURREPARTIESFEMMES. ETC.          ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.             ... Lire la suite >>
Search results: 55
Search time counter: 0.0862s

Grèce antique

Platon est le premier des théologiens spéculatifs. La révélation naturelle n'eut point d'organe plus brillant. Platon trouva la philosophie faite de brique, et la fit d'or. J'admire dans Platon cette éloquence qui se passe de toutes les passions, et n'en a plus besoin pour triompher. C'est là le caractère de ce grand métaphysicien. Il y a dans Platon une lumière toujours prête à se montrer, et qui ne se montre jamais.

Auteur: Joubert Joseph

Info:

[ logique ] [ rationalisme ] [ distanciation ] [ éloge ]

Commenter

Commentaires: 0

tueur

J'ai un flingue braqué sur ta tête, fait une voix derrière elle. Ne te retourne pas.
Temple pivote sur elle-même. C'est James Grierson.
J'ai dit, ne te retourne pas.
J'avais entendu.
Tu ne me crois pas capable de tirer ?
J'ai jamais vu personne flinguer quelqu'un sans raison, bonne ou mauvaise.
C'est là que tu fais erreur, petite fille. Au cas où tu n'aurais pas remarqué, il y a pénurie de raison, en ce bas monde.

Auteur: Bell Alden

Info: Les faucheurs sont les anges

[ justification ] [ irrationnel ] [ illogique ] [ répartie ]

Commenter

Commentaires: 0

absurde

Il rencontre un musicien de jazz qui lui parle de poulets parlants et probablement pensants.
- Le pire de tout, lui dit le musicien, c'est que les gouvernements de la planète le savent et c'est pourquoi il y a tant d'élevages de poulets.
Le jeune garçon objecte que les poulets sont élevés pour qu'eux-mêmes les mangent. Le musicien répond que c'est cela que veulent les poulets. Et il finit en disant :
- Putain de poulets masochistes, ils tiennent nos dirigeants par les couilles.

Auteur: Bolaño Roberto

Info: 2666

[ logique ]

Commenter

Commentaires: 0

thérapie

La durée de la vie humaine ? Un point. Sa substance ? Fuyante. La sensation ? Obscure. Le composé corporel dans son ensemble ? Prompt à pourrir. L'âme ? Un tourbillon. Le sort ? Difficile à deviner. La réputation ? Incertaine. Pour résumer, au total les choses du corps s'écoulent comme un fleuve ; les choses de l'âme ne sont que songe et fumée, la vie est une guerre et un séjour étranger ; la renommée qu'on laisse, un oubli. Qu'est-ce qui peut la faire supporter ? Une seule chose, la philosophie.

Auteur: Marc-Aurèle

Info: Pensées, Les Stoïciens, la Pléiade, nrf Gallimard 1962 II, 17 p.1150

[ vivre ] [ perdu ] [ penser ] [ logique ] [ postérité ]

Commenter

Commentaires: 0

religion

Diagoras à bord d'un vaisseau traversait une forte tempête en mer. Pendant le gros temps on se mit à dire à Diagoras que l'équipage et les passagers méritaient ce qu'ils enduraient puisque le bateau transportait un impie. Ce à quoi Diagoras répondit : "regardez les autres navires en ce moment dans la même tempête que nous. Croyez vous que je suis aussi sur chacun de ces bâtiments ?" Vivez bien ou mal, il est certain que ce n'est pas ce qui fera ou détruira votre fortune.

Auteur: Cicéron

Info: De Natura Deorum, Livre III, 37

[ logique ] [ sophisme ]

Commenter

Commentaires: 0

rationalisme

Le chemin que va accomplir l’âme afin d’aller à la rencontre d’elle-même ne peut disposer de la même luminosité que celui envisagé par Platon. L’idée du Bien ne couronne pas quelconque entreprise chez Jung si par Bien nous devons entendre l’essence ultime de ce qui est. Nécessairement l’âme jungienne aura à affronter sa part d’ombre, dépasser les contraires qui pourtant la forment, ordre et désordre, bien et mal ; l’ensemble n’étant pas conduit sous l’égide d’un pur logos mais devant s’en remettre à l’inconnaissable de nos profondeurs inconscientes.

Auteur: Delaigue Chrystel

Info: Jung/Platon quand le psychologue sort de la caverne

[ historique ] [ protestantisme ] [ logique ] [ religion ]

Commenter

Commentaires: 0

mémoire

Il y a certaines choses qui nous sont logiques, comme le fait de mettre son slip avant son pantalon, de se torcher les fesses après avoir posé une pêche et non le contraire, ou bien de s'habiller chaudement lorsqu'il fait froid et inversement, des choses logiques qui viendraient à l'esprit de n'importe qui. Et il y en a d'autres, moins logiques, mais qui vous frappent comme le nez au milieu de la figure. Des choses enfouies en nous qui resurgissent sans hésitation quand le moment que l'on attend, ou que l'on redoute, arrive.

Auteur: Vaumartin Guillaume

Info: Créatures

[ subconscient ] [ illogique ]

Commenter

Commentaires: 0

malvoyant

<HVYVince> : Tu es déjà allé au nouveau cinéma de Lyon, à Confluence ?
<Vamlord> : Non.
<HVYVince> : Eh ben c'est l'truc tout neuf, tu vois. A peine 3 mois que c'est ouvert. J'y suis allé. Et là, devant TOUS les escaliers, tu as, tu sais, ces petits picots au sol, pour prévenir les aveugles qu'il y a un escalier justement...
<Vamlord> : Et ?
<HVYVince> : Ca t'choque pas, toi ?
<Vamlord> : Non, je trouve même ça normal.
<HVYVince> : Les trucs pour les aveugles ?
<Vamlord> : Ben oui.
<HVYVince> : Au CINEMA ?
<Vamlord> : Ah, ouais...

Auteur: Internet

Info:

[ logique ] [ dialogue-web ]

Commenter

Commentaires: 0

religion

Étant à Samothrace, on montra à Diagoras des ex voto de personnes réchappées d'un naufrage. "Regardez cela, lui dit-on, vous ne croyez pas qu'il y ait une providence en laquelle il faut croire ?" Ce à quoi Diagoras répondit ceci : "je ne m'étonne pas de voir les tableaux de ceux qui sont réchappés. La coutume est que l'on peigne ces gens là. Mais on ne s'avise nulle part de représenter ceux qui périssent sur mer tout en ayant cru à la même providence." Pourquoi croire si au bout du compte la providence fait son tri et sélectionne ceux qu'elle privilégie en abandonnant les autres ? "

Auteur: Cicéron

Info: De Natura Deorum, Livre III, 37

[ logique ] [ sophisme ]

Commenter

Commentaires: 0

mémoire

Les lieux ne sont pas qu'un espace, ils sont aussi associés à une époque. Je regarde la ville différemment depuis que je porte en moi ses souvenirs. Mes pensées ne cessent de vagabonder autour de la place d'Armes, que je connais moi aussi depuis mon enfance comme un lieu festif, un lieu lié aux dimanches matin, à l'odeur des fleurs coupées qu'achetaient mes parents, à la fanfare désuète dans le kiosque à musique parfaitement restauré. Mais à présent, je cherche dans le langage fermé des façades l'endroit où a dû se dresser l'immeuble dans lequel mon grand-père a passé quelques mois à travailler comme apprenti [...].

Auteur: Hertmans Stefan

Info: Guerre et Térébenthine

[ analogique ] [ associative ]

Commenter

Commentaires: 0