Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 1088
Temps de recherche: 0.6885s

deuil

Il y eut de nombreux appels dans les jours qui ont suivi, des appels de gens qu’il connaissait et de gens qu’il avait connus il y a bien longtemps, et presque oubliés. […]
Peu lui importait qui appelait. Dans la mesure où l’art des condoléances tendait à rendre tout le monde interchangeable, c’était comme s’il recevait sans cesse le même appel. Ce qui lui allait très bien.

Auteur: Tesich Steve

Info: Karoo - Il est question de scènes téléphoniques de condoléance

[ témoignages de sympathie ] [ répétition ] [ monotonie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

espérance littéraire

O combien je désire voir sécher ces Printemps, châtier ces Petites jeunesses, rabattre ces Coups d’essai, tarir ces Fontaines, bref, abolir tous ces beaux titres assez suffisants pour dégoûter tout lecteur savant d’en lire davantage. […] Je supplie à Phoebus Apollon que la, France, après avoir été si longtemps stérile, grosse de lui, enfante bientôt un poète dont le luth bien résonnant fasse taire ces enrouées cornemuses, non autrement que les grenouilles quand on jette une pierre en leur marais.

Auteur: Du Bellay Joachim

Info: Défense et illustration de la langue française

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pessimisme

Voici venu le temps où les catastrophes humaines s'ajoutent aux catastrophes naturelles pour abolir tout horizon. Et la première conséquence de ce redoublement catastrophique est que sous prétexte d'en circonscrire les dégâts, réels et symboliques, on s'empêche de regarder au-delà et de voir vers quel gouffre nous avançons de plus en plus sûrement.(...)

Trop d'objets, trop d'images, trop de signes se neutralisant en une masse d'insignifiance, qui n'a cessé d'envahir le paysage pour y opérer une constante censure par l'excès.

Le fait est qu'il n'aura pas fallu longtemps pour que ce "trop de réalité" se transforme en un "trop de déchets". Déchets nucléaires, déchets chimiques, déchets organiques, déchets industriels en tous genres, mais aussi déchets de croyances, de lois, d'idées dérivant comme autant de carcasses et de carapaces vides dans le flux du périssable. Car s'il est une caractéristique du siècle commençant, c'est bien ce jetable qu'on ne sait plus ni où ni comment jeter et encore moins penser.

De là, un enlaidissement du monde qui progresse sans que l'on y prenne garde, puisque c'est désormais en-deçà des nuisances spectaculaires, que, d'un continent à l'autre, l'espace est brutalisé, les formes déformées, les sons malmenés jusqu'à modifier insidieusement nos paysages intérieurs.

Auteur: Le Brun Annie

Info: Ce qui n'a pas de prix

[ anthropocène ] [ surproduction ] [ infobésité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

survie

Manger vite, boire tout aussi vite, dormir d’un sommeil léger et ne jamais s’attarder pour quelque raison que se soit… C’étaient là les règles élémentaires de toute vie sauvage, et celui qui manque de s’y conformer ne vivra guère longtemps.

Auteur: Howard Robert E.

Info: Almuric

[ vigilance ] [ intranquillité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

femmes-hommes

Bonaparte le tueur, à dix-huit ans, rencontra sous les portes de fer du Palais-Royal une petite prostituée. Elle avait le teint pâle et elle grelottait de froid. Mais "il fallait vivre", lui dit-elle. Ni toi, ni moi, nous ne savons le nom de cette petite que Bonaparte emmena, par une nuit de novembre, dans sa chambre, à l’hôtel de Cherbourg. Elle était de Nantes, en Bretagne. Elle était faible et lasse, et son amant venait de l’abandonner. Elle était simple et bonne ; sa voix avait un son très doux. Bonaparte se souvint de tout cela. Et je pense qu’après le souvenir du son de sa voix l’émut jusqu’aux larmes et qu’il la chercha longtemps, sans jamais plus la revoir, dans les soirées d’hiver.

Auteur: Schwob Marcel

Info: Le livre de Monelle, p 152

[ fraternité ] [ anecdote ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

introspection

Je pense à la conscience comme à un lac sans fond, dont les eaux semblent transparentes, et dans lequel nous ne pouvons voir clairement qu'un tout petit chemin, mais dans cette eau il existe d'innombrables objets à différentes profondeurs ; et certaines influences peuvent donner à quelques uns de ces objets un mouvement ascendant qui pourra être plus ou moins intense et durer assez longtemps pour les amener vers une couche visible supérieure. Après la fin de l'impulsion, ils redescendent.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: Charles Sanders

[ monde intérieur ] [ inconscient ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

question

Qui aurait pu dire, il y a quelques années, que nous serions capables de savoir de quelles substances sont faites les étoiles dont la lumière voyage depuis plus longtemps que la durée de l'espèce humaine ? Qui peut être sûr de ce que nous saurons d'ici quelques centaines d'années ? Qui peut deviner quel sera le résultat de la poursuite de la recherche scientifique pendant dix mille ans connaissant les avancées des cent dernières années ? Et si tout ça continue sur un million, ou un milliard, ou n'importe quel nombre d'années qu'il vous plaira, comment est-il possible de dire qu'il y a des questions qui, en fin de compte, resteront sans réponse.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: Values in a Universe of Chance. How to Make Ideas Clear (p. 134) Stanford University Press. Stanford, California, USA. 1958

[ progrès ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

répression des instincts

Je considère depuis longtemps la psychanalyse comme le grand effort final pour asservir et contrôler la nature animale foncière de l’homme.

Auteur: Lowen Alexander

Info: Dans "La dépression nerveuse et le corps", page 247

[ critique ] [ normalisation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

résistance

Le droit à "obtenir" a pour corollaire implicite le droit à recevoir et à prendre : quand une personne n’est pas certaine d’avoir le droit d’obtenir, sa façon d’appréhender le monde extérieur est hésitante, empreinte de suspicion, de précaution ; jamais elle ne s’engage à fond dans une action. Elle reste toujours très ambivalente : elle veut tout faire pour réaliser son désir, mais en même temps elle se retient, freine son élan, le stoppe même. Un tel comportement pose problème aux autres car il est impossible de répondre pleinement à une attitude ambivalente. Malheureusement, l’individu n’est conscient ni de son ambivalence ni sa méfiance foncière. Sa réserve, son inhibition ont fini par se structurer dans des tensions musculaires chroniques ; celles-ci sont devenues depuis bien longtemps les fondements de son comportement inconscient. Il a conscience de son élan vers ce qu’il désire, il sait ce qu’il voudrait obtenir. Ce qu’il ne sent pas, par contre, c’est qu’il freine cet élan au niveau de son corps.

Auteur: Lowen Alexander

Info: Dans "La dépression nerveuse et le corps", page 215

[ désirer-vouloir ] [ bâton dans les roues ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

leurre

La vraisemblance était la clé de toute falsification, magique ou non. Les gens parlaient à mi-voix de Faussaires transformant le plomb en or, sans jamais comprendre que l'inverse était infiniment plus facile. Réinventer l'histoire d'un lingot d'or de sorte qu'il ait été, à un moment ou à un autre, coupé avec du plomb... eh bien, c'était un mensonge plausible. L'inverse aurait été si improbable qu'un tampon permettant d'accomplir cette transformation ne tiendrait pas longtemps.

Auteur: Sanderson Brandon

Info: L'Âme de l'Empereur

[ tromperie ] [ trucage ] [ miroir aux alouettes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel