Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits, recherche mots ou phrases tous azimuths.  ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 3
Search time counter: 0.2264s

incertitude

Il est clair que tout d’abord il est impossible de définir quelques signes de ce qu’on pourrait appeler orgasme chez la plupart des femelles dans le régime animal. Il est clair qu’on n’en trouve pas.

Auteur: Lacan Jacques

Info: Dans le "Séminaire, Livre XIII", 27 avril 1966

[ baise ] [ mâle-femelle ] [ femmes-par-hommes ] [ peine-à.jouir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Is added to chains

évolution

Quatre grandes innovations vont signer le passage à la sexualité des humains.
1/ La disparition de l'oestrus. Désormais, on peut faire l'amour toute l'année !
NB Les fesses roses des guenons chimpanzé marquent la période de chaleur amoureuse des femelles, appelée 'oestrus'.
2/ La disparition de l'os pénien. Désormais, l'homme bande sans tuteur : plus besoin d'os ! Son pénis est plus grand, plus gros, plus fort, plus solide !
NB Tous les primates ont un petit os pour soutenir l'érection.
3/ L'invention du sentiment amoureux qui deviendra la grande préoccupation de l'humanité.
4/ Mais, en négatif, la domination masculine et l'asservissement des femelles qui marqueront profondément l'humanité jusqu'à nos jours.
NB Chez les primates, aucune domination des mâles envers les femelles, peu d'interactions entre eux. Ce sont deux mondes cohabitants.

Auteur: Brenot Philippe

Info: Sex story, p. 7

[ homme-animal ] [ reproduction ] [ mâle-femelle ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

C'est en lisant un papier sur la disparition "quantique" du physicien de génie Ettore Majorana, que la notion d'unification de la bipolarité m'a frappé.
On a vraiment l'impression que la réalité "définitive", c'est à dire celle qui permettrai de conclure une fois pour toute - et donc de devenir fou - n'est préhensible que si on pouvait assembler parfaitement en une pièce notre réalité bipolaire. Même si cela n'apparaît que comme un pauvre effet d'optique, on a l'impression que dans tous les domaines il y a nécessité de ce mélange hyper raffiné et complémentaire d'agression masculine - pour effectuer des percées, combattre et avancer -, et d'empathie féminine - pour protéger, conserver et s'occuper du support matériel de la vie...
Ce qui nous fait retomber dans les poncifs : homme ciel, femme terre, homme créateur/chercheur, femme pondeuse/conservatrice, etc...
Les deux sexes, sont deux fonctions, conformations subordonnant en général nos rôles primaires de reproducteur, c'est à dire la mission sacrée qui consiste à trouver un(e) partenaire pour ce faire. On pourrait réitérer les exemples pour conforter ces lieux communs, comme par exemple le fait que les femmes n'ont "pas le temps" de consacrer leur énergie vitale à la recherche scientifique pure. Paramètre en train de changer puisque le progrès technologique et autres garderies permettent déjà un ré équilibrage de ces rôles. Mais la nature génétique fondamentale de chacun des sexes (homme déséquilibré et femme stable), permet d'en douter. Je trouve que c'est mieux comme cela.
Pour conclure en forme de pirouette, je laisse la parole à Alexandra David Neel via sa citation : "Intellectuel n'est pas toujours synonyme d'intelligent". Précisant que Majorana était un mâle.

Auteur: Mg

Info: 6 octobre 2013

[ sciences ] [ mâle-femelle ] [ indéterminisme ]

Commenter

Commentaires: 0