Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 10
Search time counter: 0.0433s

mélancolie

Tout ce qui est triste me paraît suspect.

Auteur: Green Julien

Info:

[ louche ] [ équivoque ]

Commenter

Commentaires: 0

mélancolie

Il n'avait aucune maladie que cette plaie secrète de la mémoire.

Auteur: Aragon

Info:

Commenter

Commentaires: 0

mélancolie

Es-tu triste ? Cherche autour de toi un service à rendre, une peine à consoler...

Auteur: Coeur Jacques

Info:

[ thérapie ] [ altruisme ] [ déprime ]

Commenter

Commentaires: 0

mélancolie

Je pardonne aux ouvrages sérieux qui me font rire; mais comment tirer parti de ces comiques qui vous attristent?.

Auteur: Dufresny Charles sieur de La Rivière

Info:

Commenter

Commentaires: 0

mélancolie

Le désespoir est à la mort ce que le beurre de cacao est au suppositoire: un excipient qui rend plus facile le passage.

Auteur: Bouvard Philippe

Info:

Commenter

Commentaires: 0

mélancolie

Pour celui qui empathise, le patient incompris est une manière d'objet d'amour perdu qui satisfait un besoin. L'empathie peut alors apparaître comme un effort pour compenser, par restitution, une perte de contact et de communication. Dans cette ligne de pensée, j'ai l'impression que les gens qui ont tendance à être déprimés, font les meilleurs "empathisants".

Auteur: Greenson Ralph

Info: Dans "L'empathie et ses phases diverses", Revue française de psychanalyse vol. 25 n° 4-5-6, 1961

[ identification ] [ résilience ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mélancolie

Le chant des criquets
(...)
Ce chant d'insectes touche une corde sensible au coeur des japonais. Ils y perçoivent un mélange de tristesse et de solitude car leurs crissements évoquent tout à la fois la fin d'un été brûlant, l'arrivée d'un hiver rigoureux, la courte durée de vie de ces insectes et, par association, la mutation de la vie.

Auteur: Copleton Jackie

Info: La Voix des vagues, p. 78

[ nostalgie ]

Commenter

Commentaires: 0

mélancolie

Je pleure sur ceux
Qui m’ont fait goûter la saveur
De leur affection,
Puis, dès qu’ils m’eurent
Eveillé au désir, se sont
Assoupis.

Ils m’ont engagé à me tenir
Debout,
Et lorsque je me fus levé,
Portant avec courage le fardeau
Que leur affection
M’a imposé,
Ils se sont empressés
De s’asseoir.

Je sortirai donc de ce monde,
Et votre amour
Toujours vivant, dans cette poitrine,
Sous mes côtes décharnées,
Personne jamais
N’en sortira la présence.

Entre la tristesse
Et moi-même
J’ai noué de longues relations,
Qui ne cesseront plus jamais,
A moins que ne cesse un jour
L’éternité

Auteur: Ibn Bourd Bachar

Info: Jeux cruels

[ poésie ] [ déception ]

Commenter

Commentaires: 0

mélancolie

C'était peut-être le vin ou le ciel triste. En démarrant, je pensai à mon père qui était rentré un soir à la maison après avoir perdu son travail et qui s'était mis à pleurer cependant que ma mère s'efforçait de le réconforter. Je pensai à un Noir de Seattle qui ne voulait pas être un violeur d'enfants mais qui, ne pouvant s'en empêcher, m'avait dit qu'il allait se tuer, ce qu'il avait fait en s'immolant par le feu. Je pensai à une petite fille qui s'était noyée dans un lac près de Seattle et aux cris de sa mère quand on avait tiré de l'eau le cadavre de son enfant. Je pensai à un monde où la vie est toujours trop dure, où on nous demande d'en supporter davantage qu'on en est capable. Je chialai comme un môme. Pour personne en particulier, pour nous tous.

Auteur: Hugo Richard F.

Info: La mort et la belle vie

[ déprime ] [ grégaire ] [ empathie ]

Commenter

Commentaires: 0

mélancolie

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

Auteur: Baudelaire Charles

Info: Spleen : Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle

[ peur ] [ poésie ] [ désespoir ]

Commenter

Commentaires: 0