Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 223
Temps de recherche: 0.2222s

humour

Je me rappelle bien lorsque gamin mes parents évoquaient la problématique de la traduction de Freud vers l'anglais. Mal faite, elle aurait engendré beaucoup d'erreurs et de malentendus sur la pensée du maître. Il doit certainement exister des études la-dessus. Tout ça m'est revenu à l'esprit ce matin en trouvant cette joke sur le web.

- Mr Freund, what's between fear and sex ?

- Fünf

Auteur: Mg

Info:

[ translangue ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

progressisme

Sous l’Empire encore il fallait pour venir de Calais à Paris acquitter trente-quatre droits différents. Péages, barrières douanières intérieures. Le libéralisme économique est encore loin de ses débuts. Les embryons des syndicats sont persécutés. On considère la limitation des heures de travail comme une atteinte à la liberté de ce même travail. Nuit des siècles… En 1848, on pensait encore qu’un journal était un véhicule de vérité. Avec la possibilité pour tous d’apprendre à lire, allaient s’effacer les malentendus entre les classes et la domination de l’homme sur l’homme. Ouvrez une école, vous fermez une prison. L’enseignement devait supprimer le crime comme la conscription généralisée devait rendre les guerres impossibles. En 1866, le premier congrès de l’Internationale socialiste vote unanimement en faveur de l’armement du peuple et de son instruction militaire. Un autre temps, vraiment où on pouvait imaginer avec simplicité que la véritable mère du malheur s’appelait l’ignorance.

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Le 19e siècle à travers les âges", page 62

[ socialisme ] [ humanisme ] [ espoirs ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

rapports humains

L'infélicité (infélicity) est un problème dont héritent tous les actes/comportement ayant une caractéristique générale de rituel ou de cérémonie, en bref tous les actes conventionnels.

Auteur: Austin John Langshaw

Info: cité dans "Performativité" de James Loxley, p. 81, 2006

[ langage ] [ décalage ] [ malentendu ] [ routines brisées ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

traductions

La tendance très naturelle à utiliser des termes dérivés de la grammaire traditionnelle comme le verbe, le nom, l'adjectif, la voix passive, pour décrire des langues non indo-européennes* est porteuse de graves possibilités de malentendus.

Auteur: Lee Whorf Benjamin

Info: “Language, Thought, and Reality: Selected Writings of Benjamin Lee Whorf”, p.113, MIT Press, avec John B. Carroll, Stephen C. Levinson, Penny Lee (2012). *Par ex : Les langues sémitiques : hébreu, arabe, araméen, égyptien ancien, akkadien. Les langues asiatique, chinois mandarin, coréen, japonais. Les langues africaines, amérindiennes et celles du Pacifique.

[ difficiles ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

rapports humains

Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique.

Auteur: Nietzsche Friedrich Wilhelm

Info:

[ incompréhension ] [ malentendu ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

anecdote

Cette historiette prend place après le récit du baptême de Rollon le Viking en l'an 911 :
Rollon prête alors serment de fidélité. Pour ce faire, les comtes se sont rassemblés en nombre autour du roi qui attend sous une immense tente, sur les bords de l' Epte, à Saint-Clair, prés de Vernon. Les Normands entrent avec à leur tête Rollon qui s'approche de Charles le Simple, assis sur son trône.
Que va faire Rollon ? Se Prosterner? Se mettre à genoux ? Non, Rollon saisit le pied de Charles le Simple et veut le porter à ses lèvres en signe d'allégeance. Mais le roi ne s'y attend pas et part en arrière avec son trône !
Le voilà cul par dessus tête, empêtré dans sa tunique ! Stupeur ! Les comtes tirent leurs épées. Mais Charles le Simple se relève, pris d'un fou rire qui gagne bientôt toute l'assistance.

Auteur: Julaud Jean-Joseph

Info: L'Histoire de France pour les Nuls

[ malentendu ] [ hilarité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

malentendu

- Tous les hommes ont la tête dans les nuages, comme ton abruti de père qui est parti faire le tour du monde avec une poule.
- N'importe quoi, je vois pas pourquoi mon père aurait emmené une poule au voisin pour faire le tour du monde avec...

Auteur: Paris Gilles

Info: Autobiographie d'une courgette

[ parents-enfants ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

malentendu

Je dis à maman "viens jouer aux billes" et maman dit à la télé "attention, il est derrière toi, il va te tuer" alors j'insiste et maman parle à la télé "il est vraiment con celui-là" et je sais pas si le con c'est moi ou le monsieur qui vient de se faire buter alors que maman l'a prévenu.

Auteur: Paris Gilles

Info: Autobiographie d'une courgette

[ parents-enfants ] [ télévision ] [ perturbation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

unicité

...le synéchiste n'admettra pas que les phénomènes physiques et psychiques sont entièrement distincts, - même s'ils appartiennent à des catégories différentes de substances, ou qu'ils soient sur des faces totalement séparées du même bouclier, - mais il insistera sur le fait que tous les phénomènes sont du même caractère, même si certains sont plus mentaux et spontanés et d'autres plus matériels et réguliers. Pourtant, tous présentent ce mélange de liberté et de contrainte, ce qui leur permet d'être, bien au contraire, téléologiques ou intentionnels.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: Immortality in the Light of Synechism. Article, soumis le 4 mai 1893 à l'hebdomadaire The Open Court et favorablement considéré pour The Monist, mais non publié en raison d'un malentendu entre Peirce et l'éditeur, Paul Carus.

[ panpsychisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

femmes-hommes

A propos, j'avais quelquefois des remords, au sujet de Lionel. Je l'avais un peu négligé, le pauvre, tous ces derniers temps. Mais il parlait toujours de mariage et cela me gênait un peu à cause de mes scrupules religieux. Francis, lui, n'en parlait pas souvent. C'est ça la vie : on ne l'est jamais de la personne qu'il faut ; et c'est curieux comme d'être aimée de la personne qu'il ne faut pas donne l'impression de ne pas être aimée du tout !

Auteur: Kassak Fred Pierre Humblot

Info: Une chaumière et un meurtre

[ malentendu ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel