Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué, recherche mots et extraits tous azimuths.  ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 6
Search time counter: 0.0255s

maman-enfant

Une mère comprend la langue de son fils muet.

Auteur: Proverbe géorgien

Info:

[ maman ] [ empathie ]

Commenter

Commentaires: 0

maman-enfant

La seule personne au monde à comprendre un fils, une fille, c'est une mère.

Auteur: Pennac Daniel

Info: La petite marchande de prose 1989

[ empathie ]

Commenter

Commentaires: 0

maman-enfant

Toute mère se détache avec le temps de son rôle de protection des petits, pour ne pas les étouffer.

Auteur: Mg

Info: 27 déc. 2015

[ fille ] [ garçon ]

Commenter

Commentaires: 0

maman-enfant

Le soi qui émerge doit demeurer inviolé et la mère, qui continue à envahir un domaine sacré en sachant à l’avance ce que le bébé ou le gamin en croissance désire, est effectivement une figure menaçante – une sorcière.

Auteur: Davis Madeleine

Info: Winnicott. Introduction à son oeuvre.

[ pudeur ] [ susceptibilité ] [ indépendance ] [ féroce ]

Commenter

Commentaires: 0

maman-enfant

Tout appareil psychique, à la naissance, a besoin d’un autre appareil psychique pour pouvoir se développer. […] Les angoisses et la sensorialité primitive sont évacuées dans l’appareil psychique de la mère (identification projective) puis, une fois "traitées et bonifiées" par la fonction-alpha de la mère, elles sont rendues à l’enfant transformées en éléments pouvant être figurés (éléments-alpha) ; en même temps lui est fournie la méthode pour les traiter (fonction-alpha).

Auteur: Ferro Antonino

Info: Facteurs de maladie facteurs de guérison

[ réconfort ] [ grégaire ] [ éducation ]

Commenter

Commentaires: 0

maman-enfant

L'enfance de Myriam [au Gabon] se résume à la proximité des corps, sensations plutôt que souvenirs. Le rythme du pas de sa mère décolle son ventre de bébé du dos protecteur, puis l'y recolle en ventouse. Le corps n'est jamais enfermé dans le froid de la solitude, il est posé sous le bras, écrasé contre la poitrine, manié par les grandes mains, contact permanent de la chair tiède, souffle de la respiration, un coeur marquant le tempo de l'autre, palpitation grouillante des organes, ronronnement du ventre, éclats des voix, des rires. Jamais séparée, la petite fille est toujours reliée à une autre vie.

Auteur: Granotier Sylvie

Info: La rigole du diable, p. 113

[ fusion ] [ famille ]

Commenter

Commentaires: 0