Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 27
Temps de recherche: 0.052s

manger

Toute forme d’angoisse ou de stress enclenche donc un réflexe alimentaire qui nous fait ingurgiter davantage de nourritures à base de féculents. On comprend pourquoi les pop-corn sont les rois du cinéma ! Les hydrates de carbone, mais aussi le sucre et le gras, modèrent les effets du stress sur l’organisme.

Auteur: Bohler Sébastien

Info: 150 petites expériences de psychologie des médias : Pour mieux comprendre comment on vous manipule

[ déstresser ] [ nourrir ] [ détendre ] [ grignoter ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

manger

Sa passion pour les desserts de Michel et Augustin l'a perdu. Il se descend un seau de mousse au chocolat chaque soir en regardant des séries. Plus diverses merdes qu'il ingurgite tout au long de la journée. On se protège comme on peut. Il a mis du gras entre lui et le monde.

Auteur: Despentes Virginie

Info: Vernon Subutex, tome 3

[ refuge ] [ obèse ]

Commenter

Commentaires: 0

manger

L'instinct qui nous pousse à engloutir des aliments très caloriques est profondément inscrit dans nos gènes. Nous pouvons bien habiter aujourd'hui de grands immeubles équipés de réfrigérateurs pleins à craquer, notre ADN croit encore que nous sommes dans la savane.

Auteur: Yuval Noah Harari

Info: Sapiens : Une brève histoire de l'humanité

[ pulsion ] [ obèse ]

Commenter

Commentaires: 0

manger

Après tout, la cuisine, c'est la nutrition, et la nutrition, c'est l'activité essentielle par laquelle l'homme est en rapport avec son milieu et par laquelle il la transforme.

Auteur: Lévi-Strauss Claude

Info:

Commenter

Commentaires: 0

manger

Le réalité, ça ne m'enthousiasme pas plus que ça, mais c'est encore le seul endroit où l'on peut faire un repas correct.

Auteur: Marx Groucho

Info:

[ concret ]

Commenter

Commentaires: 0

manger

L'acte de se nourrir est si universel et si commun que nous sommes enclins à en oublier l'importance. La principale force motrice de tous les animaux est la nécessité de trouver le bon type de nourriture et en quantité suffisante.

Auteur: Altmann Stuart A.

Info: Foraging for survival

[ motivation ]

Commenter

Commentaires: 0

manger

Ma Helena !
Ne t'élève pas au-dessus des autres. L'air s'y fait rare et on a la tête qui tourne. Mange du beurre et bois du lait entier. Ou au pire demi-écrémé. Ne touche pas à l'allégé, ou tu t'envoleras. Reste là où tu es. Comme une bûche. Mais ne t'abaisse par non plus. Ça ne ressemblerait à rien. Ton père a fait hier de la daube carélienne pour plusieurs jours. Penses-y.
Maman.

Auteur: Hotakainen Kari

Info: La part de l'homme

[ équilibre ] [ mère ] [ enfant ] [ conseil ]

Commenter

Commentaires: 0

manger

La Catherine s'en allait dans la chambre à four attenante à la maison et qui servait de réduit aux débarras ; elle prenait dans une vieille boutasse poussiéreuse une ou deux de ces petites pommes recroquevillées et les offrait au pauvre Médor qui s'en allait les déchiqueter dans la cour, sur les plantes de jonc où il avait l'habitude de dormir. A ce régime, il était efflanqué et de poil rude, on peut le croire ; il eût été facile de lui compter toutes les côtes.
Notre nourriture, à nous, n'était guère plus fameuse, à la vérité. Nous mangions du pain de seigle moulu brut, du pain couleur de suie et graveleux comme s'il eût contenu une bonne dose de gros sable de rivière. C'était plus nourrissant, disait-on, de laisser l'écorce mêlée à la farine.
La farine des quelques mesures de froment qu'on faisait moudre aussi était réservée pour les beignets et les pâtisseries - tourtons et galettes - qu'on cuisait avec le pain.
Cependant, l'habitude était de pétrir avec cette farine-là une petite miche ou ribate d'odeur agréable - mie blanche et croûte dorée - réservée pour la soupe de ma petite soeur Marinette, la dernière venue, et pour ma grand-mère, les jours où sa maladie d'estomac la faisait trop souffrir. Maman, à de certains jours, m'en taillait un petit morceau que je dévorais avec autant de plaisir que j'eusse pu faire du meilleur des gâteaux. Régal d'ailleurs bien rare, car la pauvre femme en était avare de sa bonne miche de froment !
La soupe était notre pitance principale ; soupe à l'oignon le matin et le soir, et, dans le jour, soupe aux pommes de terre, aux haricots ou à la citrouille, avec gros comme rien de beurre. Le lard était réservé pour l'été et les jours de fête. Avec cela des beignets indigestes et pâteux d'où les dents s'arrachaient difficilement, des pommes de terre sous la cendre et des haricots cuits à l'eau, à peine blanchis d'un peu de lait. On se régalait les jours de cuisson à cause du tourton et de la galette, mais ces hors-d'oeuvre étaient vite épuisés. Ah ! les bonnes choses n'abondaient guère !

Auteur: Guillaumin Emile

Info: La vie d'un simple

[ campagne ] [ simplicité ]

Commenter

Commentaires: 0

manger

Ce n'était pas honteux d'avoir faim et de chercher dans la nuit sa nourriture. Mais je le pressentais maintenant, c'était abîmer l'homme que de laisser ses désirs se nourrir n'importe quand, n'importe comment.

Auteur: Quoist Michel

Info: Parle-moi d'amour

[ famine ] [ pondération ]

Commenter

Commentaires: 0

manger

Medhi découpa avec application un petit morceau de son steak et le porta à ses lèvres, avec sa couche de moutarde, en faisant bien attention à ne rien laisser tomber. Dès qu'il eut refermé la bouche, ce fut comme si quelqu'un avait craqué une allumette sur sa langue, comme si des démons se battaient dessus à coups de lance-flammes. Son nez s'emplit d'un nuage acre et il sentit, d'un seul coup, des gouttes de sueur sur son front. Certes, il avait ressenti un tel incendie sur son palais en mangeant les brochettes avec Moktar, à Settat, le samedi précédent ; mais ce qui était nouveau, c'était cette colonne de feu, qui lui remontait par le nez. Ça, c'était français.

Auteur: Laroui Fouad

Info: Une année chez les Français

[ piquant ] [ piment ]

Commenter

Commentaires: 0