Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 40
Temps de recherche: 0.0565s

glose

Une annotation (gloss)* est un système complet de perception et de langage.

Auteur: Parsons Talcott

Info: *glose en français, est à la source du mot glossaire, recueil de ces annotations

[ remarque marginale ] [ tiercité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vacuité

Nos contemporains ont perdu la faculté de contempler les choses. Ils ont désappris l'art de perdre intelligemment son temps. Si je devais faire mon propre bilan, alors je devrais dire que je suis le résultat de mes heures perdues. Je n'ai exercé aucun métier et j'ai gaspillé énormément de temps. Mais cette perte de temps a été réellement un gain. Seul l'homme qui se tient à l'écart, qui ne fait pas comme les autres, garde la faculté de vraiment comprendre quelque chose.

Auteur: Cioran Emil Michel

Info: Glossaire : contemplation ; tiré de l'entretien avec Georg Caryat Focke de 1962.

[ délaissement ] [ marginalité fertile ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

décalage social

J’étais donc demeuré immobile sur bien des routes, arrêté dès les premiers pas, l’esprit occupé de mondes, ou de cailloux, ce qui revient au même. Mais il ne me semblait nullement que ceux qui m’avaient dépassé et qui avaient parcouru tout le chemin, en sussent au fond plus long que moi. Certes, ils m’avaient distancé, en piaffant comme de jeunes chevaux mais, au bout de la route, ils avaient rencontré une charrette - leur charrette. Ils s’y étaient laissé docilement atteler, et à présent, ils la traînaient derrière eux.
Moi, je ne traînais aucune charrette ; aussi n’avais-je ni brides, ni œillères ; j’y voyais certainement plus qu’eux ; mais je ne savais où aller…

Auteur: Pirandello Luigi

Info: Un, personne et cent mille

[ rêveur marginal ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

aboutissement

[…] la vérité, au fond, est un bon endroit où habiter. On s’y sent à l’étroit, et souvent on finit en prison. Tout compte fait, pourtant, le désordre et la prison sont toujours mieux que le reste, en admettant qu’il y ait un reste. Dans la vérité, on se suffit largement.

Auteur: Zito Daniele

Info: Dans "Robledo", page 131

[ solitude ] [ marginalité ] [ exactitude ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

hors-la-loi

Roscoe était spirituellement illégal, contrebandier de l'âme, créature mythique faite de mots et d'esprit, d'actes sauvages et d'une mémoire sans limite.

Auteur: Kennedy William

Info: Roscoe

[ marginal ] [ personnage ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Le sous-projectionniste

différence

De la maternelle à la fac, j’ai dû faire face à des gosses qui me martyrisaient, ils me suivaient, se moquaient de moi, me provoquaient, mais ils n’étaient jamais seuls, moi je l’étais, et ils savaient que j’avais quelque chose enfoui au fond de moi. Ça les rendait fous ; ça continue.

Auteur: Bukowski Charles

Info: Dans "Sur l'écriture", lettre à Gérard Dombrowski, 3 janvier 1969

[ enfance ] [ marginal ] [ souvenir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

voyou

La nuit était splendide. Ailleurs que dans cette ruelle, des hommes et des femmes baisaient, mangeaient, prenaient un bain, dormaient, lisaient leur journal, engueulaient leurs gosses ou faisaient d’autres choses normales.
Eclairés par la lune, nous nous mîmes en garde, et c’est alors qu’une pensée me traversa l’esprit : Je préférais mille fois voir deux mecs se foutre sur la gueule plutôt que d’être l’un d’eux.
Pour autant, je n’avais pas peur, j’étais trop soûl pour craindre quoi que ce fût. Je ressentais juste de la lassitude, du genre Merde, je remets ça sans savoir pourquoi. Sans doute, me dis-je, est-ce pour faire quelque chose, comme d’étaler du beurre de cacahouète sur une tranche de pain.

Auteur: Bukowski Charles

Info: Dans "Un carnet taché de vin", page 330

[ sacré-profane ] [ marginal ] [ absurdité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

description

[…] Otto Gross était l’un des hommes les plus dangereux de sa génération, une menace pour la société bourgeoise et chrétienne de l’Europe allemande. Non qu’il fût violent, bien au contraire. Mais il avait un inquiétant talent pour pousser les autres à agir gratuitement, à suivre leurs pulsions instinctives. Grand briseur de liens, émancipateur-né, adulé par une multitude de femmes qu’il avait rendues folles - fût-ce brièvement -, Gross entraîna l’une de ses amantes/patientes à se suicider, tandis qu’une autre de ses consultantes mourait un peu plus tard dans des circonstances semblables. Ses contemporains le disaient brillant, créatif, charismatique et détraqué. Ce médecin nietzschéen, psychanalyste freudien, anarchiste, grand prêtre de la libération sexuelle, organisateur d’orgies, ennemi juré du patriarcat, morphinomane et cocaïnomane forcené, était adoré et haï avec une égale passion : foyer de corruption pour les uns, agent de guérison pour les autres.

Auteur: Noll Richard

Info: Jung le Christ aryen, p 82

[ marginal ] [ révolutionnaire ] [ personnage ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

réprobation

Accusations du monde:
13. Préférer sa propre compagnie est pathologique.
14. Les êtres humains sont destinés à vivre en société.
15. Pourquoi n'avez-vous pas consacré plus d'efforts à chercher un partenaire?
16. Les gens mariés vivent plus longtemps et en meilleure santé.
17. Vous pensez vraiment que quelqu'un va croire que la solitude vous rend heureuse?
18. C'est bizarre que vous ayez autant d'affinités avec les gardiens de phare.

Auteur: Leni Zumas

Info: Les heures rouges

[ ermite ] [ isolement inacceptable ] [ marginalité ]

Commenter

Commentaires: 0

Mis dans la chaine

humour

J'ai été terrifié quand mon médecin m'a dit que j'avais une personnalité unique et intéressante ; mais il m'a ensuite parlé du nouveau médic genre Prozac et maintenant il me suffit de prendre trois pilules par jour pour me fondre directement dans cet affreux paysage sociétal.

Auteur: Stanhope Doug

Info:

[ déprime ] [ marginalité ]

Commenter

Commentaires: 0