Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 59
Temps de recherche: 0.0713s

morale

Les écrivains qui se sont imposés depuis 1930 ont connu un monde où chacun se sent constamment menacé non seulement dans sa vie, mais dans tout son système de valeurs. Dans une telle ambiance, le détachement n’est pas possible. […] La littérature est devenue politique parce que tout autre choix aurait été entaché de malhonnêteté intellectuelle. […] Cette période d’une dizaine d’années, pendant laquelle la littérature, poésie comprise, s’est trouvée inextricablement liée à l’activité pamphlétaire, a rendu un grand service à la critique littéraire, dans la mesure où elle a ruiné l’illusion du pur esthétisme. Elle nous a rappelé que, sous une forme ou sous une autre, la propagande est tapie au cœur de chaque livre, que chaque œuvre d’art a un sens et une thèse – thèse politique, sociale ou religieuse –, que nos jugements esthétiques sont toujours affectés par nos croyances et nos préjugés. Elle a dévoilé la tromperie de l’art pour l’art. Mais jusqu’ici, elle nous a menés aussi dans une impasse, parce qu’elle a conduit d’innombrables jeunes écrivains à tenter de se plier à une discipline politique qui, s’ils y étaient parvenus, leur aurait interdit toute honnêteté intellectuelle.

Auteur: Orwell George

Info: Orwell, La frontière entre l’art et la propagande (1941), EAL-2, p. 161-162.

[ éthique ] [ beaux-arts ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

morale

La mémoire artificielle s’est déplacée de la rhétorique à l’éthique. C’est en comprenant la mémoire comme une partie de la Prudence qu’Albert le Grand et saint Thomas en traitent ; et ce simple fait indique sûrement que la mémoire artificielle médiévale n’est pas du tout ce que nous appellerions une "mnémotechnique", car, bien que cette dernière soit parfois utile, nous hésiterions à en faire une partie d’une des vertus cardinales.

Auteur: Yates Frances Amelia

Info: L'Art de la mémoire

[ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

morale

Je conçois l'éthique comme une branche de la psychologie.

Auteur: Nagel Thomas

Info: "The Possibility of Altruism", p.3, Princeton University Press 2016

[ pneumatologie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

morale

GK Chesterton a dit un jour que critiquer la religion parce qu'elle conduit les gens à s’entre-tuer, c'est comme critiquer l'amour parce qu'il a le même effet. Toutes les meilleures choses que nous ayons, lorsqu'on en abuse, peuvent entraîner de mauvaises choses. Le besoin de sacrifice, d'obéir, de faire don de sa vie est en nous tous et c'est une chose profonde. Dans le monde islamique d'aujourd'hui, les gens essaient de se rallier à une foi ancienne et désuète et le résultat est une violence massive lorsqu'ils rencontrent des gens qui ne font pas pareil. On dira que le sens du sacrifice est bon, mais seulement si on sacrifie sa propre vie ; une fois que vous avez sacrifié la vie d'une autre personne, vous avez dépassé les bornes.

Auteur: Scruton Roger

Info: L'âme du monde

[ antireligieux ] [ éthique ] [ assassinat ]

Commenter

Commentaires: 0

morale

Sept péchés mortels : richesse sans travail, plaisir sans conscience, science sans humanité, connaissance sans caractère, politique sans principes, commerce sans morale, adoration sans sacrifice.

Auteur: Gandhi

Info:

[ éthique ] [ septénaire ]

Commenter

Commentaires: 0

morale

La honte est fille de la connaissance, qui nous oblige à considérer que certaines choses sont importantes et d’autres non.

Auteur: Bonnefoy Yves

Info: L'improbable et autres essais

[ remords ] [ éthique ] [ conscience ]

Commenter

Commentaires: 0

morale

La richesse ne peut faire de mal à un homme bon, car il la donne avec miséricorde, et elle ne peut aider un homme mauvais, tant qu’il la conserve avidement ou la gaspille dans la dissipation.

Auteur: Césaire d’Arles

Info: in Benoît XVI, Angélus du 30 septembre 2012

[ argent ]

Commenter

Commentaires: 0

morale

Les sept péchés sociaux sont:

Richesse sans travail.
Plaisir sans conscience.
Connaissance sans caractère.
Commerce sans moralité.
Science sans humanité.
Culte sans sacrifice.
Politique sans principe.

Auteur: Donaldson Frederick Lewis

Info: Sermon donné à Londres, 20 mars 1925.

[ principes ] [ symbole ] [ conscience ]

Commenter

Commentaires: 0

morale

Dans la vieille Mésopotamie, pour autant que nous en comprenions les demi-mots, la seule ambition de l'homme, compte tenu de son état et de l'idée qu'en donnaient de lui ses représentations religieuses, ce n'était pas de changer sa vie, mais de la réussir. Il est frappant combien la notion de réussite est au fond de tous les efforts que nous constatons et devinons chez ces gens, lorsqu'ils pensent à leur conduite.

Tout un genre littéraire particulier, et hautement significatif, dont les plus anciens témoignages figurent déjà parmi la plus vénérable collection littéraire connue, celle trouvée à Fâra-Abû-Salâbi'h et datable de vers 2600, le font toucher du doigt, à travers les nombreux fragments qui nous en sont restés, d'abord et surtout en sumérien, plus tard en akkadien : les "Conseils d'un père à son fils", à qui il voulait "apprendre la vie" en lui transmettant sa propre expérience et sagesse.

Ne te porte pas garant pour quelqu'un : il aurait prise sur toi !
Ne rôde pas où les gens se querellent : on te prendrait pour témoin !
Ne commets pas de meurtre : ce serait te suicider à la hache !
Ne couche pas avec ta servante : elle t'appellerait canaille.
...

Auteur: Bottéro Jean

Info: La plus vieille religion en Mésopotamie p. 223

[ origine ] [ succès ] [ éthique ] [ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

morale

Un fils qui ne travaille pas pour nourrir sa vieille mère, est un rameau stérile jusque dans la racine.

Auteur: Ménandre

Info: Pensées morales, IVe s. av. J.-C.

[ maman ]

Commenter

Commentaires: 0