Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths. CROWFUNDING.  Exemples.  Punchlines.  Jeux et Passe-temps.  Chaines.  Humour.  RépartiesFemnmes, etc.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.      &nbs... Lire la suite >>
Search results: 5
Search time counter: 0.0868s

passion

Nous autres, mordus d'informatique, préférons par-dessus tout passer notre temps à bidouiller nos ordinateurs, plutôt que les utiliser pour faire quelque chose de productif.

Auteur: Barry Dave

Info: Chroniques déjantées d'internet

Commenter

Commentaires: 0

abstraction

La parenté traditionnelle entre les mathématiques et la musique se révèle de manière frappante dans l'informatique contemporaine et dans la communauté des mordus de l'informatique.

Auteur: Negroponte Nicholas

Info: L'homme numérique, p.273 Robert Laffont 1995

[ nombres ] [ rythme ] [ intervalles ]

Commenter

Commentaires: 0

animal domestique

Les touristes à bicyclette ou à bicycle, en l'an 1888 ou 1889, étaient insultés en langue aboyée, mordus et incités à choir, jusqu'à ce que les chiens, ainsi qu'on le constate aujourd'hui, eussent pris l'habitude de se ranger, comme d'une voiture, du nouvel appareil locomoteur.

Auteur: Jarry Alfred

Info: Les piétons écraseurs, La Revue blanche, 15 juillet 1901

[ vélo ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Comme me disait un jour une de mes amies, quand les hommes ne sont pas amoureux, il ne te décrochent pas trois mots, ce sont de vrais murs mais, pour peu qu’ils soient mordus, ils se transforment en moulins à paroles, il n’y a plus moyen de les arrêter. Ils se figurent qu’ils doivent nous convaincre, alors que nous , on est convaincues d’avance...

Auteur: Abatzoglou Petros

Info: Les choix de Madame Freeman, p. 41

[ séduction ]

Commenter

Commentaires: 0

Afrique

Un air musical - qui convie au recueillement - flotte au salon. Les haut-parleurs distillent les morceaux choisis de Louis Armstrong. Pessa invite Wonouplet à s'installer en face de lui. Sans plus lui accorder la moindre attention, il s'enferme dans une attitude de concentration quasi mystique. Il écoute de toutes ses fibres, de tout son être.
Wonouplet a souvent entendu les titres d'anthologie de celui que les mordus du jazz appellent avec affection et déférence le pape Louis Ier. Mais, jamais elle n'a été autant pénétrée, autant chavirée par sa puissance d'évocation du martyre de ses frères de race noire. Le calme et le silence des lieux, le petit côté mystérieux de la maison, l'attitude recueillie de Pessa sont autant de facteurs qui contribuent à caresser sa fibre essentielle, à flatter généreusement son âme, à la plonger dans une sorte de nirvana.
Et comme des gouttes de cristal pur, tombent les premières notes de Nobody knows the trouble I've seen. Un fluide étrange et mielleux envahit Wonouplet. Elle est prise de part en part par cette musique extraordinaire avec laquelle elle fait corps. Et toutes ses fibres participent de la même vibration qui insuffle un baume merveilleux dans les profondeurs les plus intimes, les plus insondables, de son âme. Elle est foudroyée. Littéralement.
Pessa lève sur elle un regard embué de larmes. Le fleuve de l'émotion entre en crue en elle. Pessa ne dit pas un mot mais ils se sont compris. La magie des notes de musique, la voix de Louis Armstrong, imposante et savoureuse, l'évocation de la plus grande tragédie de l'humanité ont opéré en lui une métamorphose plurielle.

Auteur: Nangala Camara

Info: Le Printemps de la liberté

[ source ] [ émoi ]

Commenter

Commentaires: 0