Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.                    &nb... Lire la suite >>
Search results: 18
Search time counter: 0.1878s

cancres

Au moyen-âge, le feu dégageait de la fumée.

Auteur: Internet

Info: Perles d'élèves

[ Moyen âge ]

Commenter

Commentaires: 0

cancres

Les paysans du moyen-âge n'avaient pas de syndicats, maintenant ça se passerait plus comme ça

Auteur: Internet

Info: Perles d'élèves

[ Moyen âge ]

Commenter

Commentaires: 0

cancres

Les châteaux de la Loire n'étaient pas encore construits au moyen-âge sinon la renaissance aurait commencé avant

Auteur: Internet

Info: Perles d'élèves

[ histoire ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Le duc de Malborough est entré en guerre aujourd'hui, et m'a rendu hommage, encore dans ses bottes.

Auteur: Churchill Sarah Duchesse de Malborough

Info: Née Jennings femme de John. On notera à ce propos l'origine du mot, au moyen-âge: l'hommage était alors la reconnaissance de la part d' un vassal, d'entrer sous la coupe d'un seigneur. De nos jours, ce serait peut-être d'entrer sous la croupe d'une dame

[ couple ] [ historique ] [ ambigüité ]

Commenter

Commentaires: 0

sexualité

Les mille belles, pressées dans la forêt contre l'amant merveilleux, et la vieille aux seins pendants, chevauchant son balai, sont deux expressions à peu près contemporaines du désir.

Auteur: Yourcenar Marguerite

Info:

[ appétit ] [ femmes-hommes ] [ moyen-âge ]

Commenter

Commentaires: 0

mégapole

Au-delà de Delhi Gate, obscurité dévorante, faisceaux lumineux des phares écartelés à travers le pare-brise rayé. Gémissement des bus monstrueux qui naviguent entre les files. A l’horizon, des usines maculent de fumée noire le ciel de plus en plus sombre. Puis, en franchissant la Yamuna enténébrée, scène pastorale démente dans la rivière en contrebas, avec des huttes moyenâgeuses au milieu des roseaux.

Auteur: Deepti Kapoor

Info: Un mauvais garçon

[ obscurité ] [ circulationj ]

Commenter

Commentaires: 0

paresse

Si j'avais à rechercher quel a été le mal le plus profond, le vice le plus funeste de cette ancienne société qui a dominé en France jusqu'au seizième siècle, je dirais sans hésiter que c'est le mépris du travail. Le mépris du travail, l'orgueil de l'oisiveté sont des signes certains, ou que la société est sous l'empire de la force brutale, ou qu'elle marche à la décadence.

Auteur: Guiztot François

Info: De la démocratie en France, Bruxelles Wouters frères 1849 [BnF Cote 8-Lb55-118.A] <p.85>

[ historique ] [ moyen-âge ]

Commenter

Commentaires: 0

Gaule

En France cette perversion absurde de l'art de la guerre qui s'est imposée sous le nom de chevalerie fut plus omnipotente que dans n'importe quel autre pays d'Europe. Les forces armées de Philippe et de Jean de Valois étaient composées d'une aristocratie ardente et indisciplinée qui s'imaginait être la force militaire la plus efficace du monde. Elle était en réalité, à peu près ce que peut être une foule armée.

Auteur: Oman C. W. C.

Info: l'art de la guerre au moyen-âge

[ soldatesque ]

Commenter

Commentaires: 0

historique

Aujourd'hui, le moyen-âge nous apparaît souvent comme une époque sombre, avec le romantisme des chevaliers, les épidémies et autres brasiers pour sorcières. Mais si on y regarde de plus près, on voit rapidement que tout était vraiment différent. Ce fut un temps de développement technique et économique très rapide. Les machines poussées par l'eau et par le vent remplaçaient le travail fait main; les métaux remplaçaient le bois comme le matériau le plus important dans beaucoup de domaines, et la poudre noire révolutionnait non seulement la nature de guerre, mais encore l'industrie minière et l'extraction des minerais.

Auteur: Berger Ralph

Info:

[ évolution ] [ technologie ] [ passé ]

Commenter

Commentaires: 0

hiérarchie

Oui, si l'on considère l'unanime développement du peuple, le travail spontané de tous. Nul ne commande. Mais au fond, on voit bien que ce qui domine en toute chose élevée, c'est une élite intelligente, une aristocratie d'artistes. La cité n'est point bâtie ni organisée par tout le peuple, mais par une classe spéciale, une espèce de corporation. Tandis que la foule des abeilles va chercher aux champs la nourriture commune, certaines abeilles plus grosses, les cirières, élaborent la cire, la préparent, la taillent, l'emploient habilement. Comme les Francs-mçons du Moyen-Âge, cette respectable corporation d'architectes travaille et bâtit sur les principes d'une profonde géométrie. Ce sont, comme ceux de nos vieux temps, les maîtres des pierres vives.

Auteur: Michelet Jules

Info: À propos des ruches et des abeilles

[ société ]

Commenter

Commentaires: 0