Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 127
Temps de recherche: 0.1085s

concision

La conclusion du premier mouvement d’une symphonie de Dvorak (symphonie en fa majeur, assez rarement jouée) illustre bien cette sorte de mutisme, de "silence musical" ou de "musique qui se tait" comme dirait Federico Mompou (Musica callada). Dvorak a développé cet allegro initial autour d’un thème simplissime qui apparaît dès la première mesure de l’œuvre et consiste en une broderie en arpège du deuxième renversement de l’accord parfait de fa majeur : do fa ; do la do fa la fa. Il conclut son premier mouvement par ce même thème énoncé paisiblement en solo, sans le moindre soutien harmonique hormis la tenue de l’accord de fa majeur, aussitôt suivi d’un point final (c’est-à-dire sans la succession d’accords qui annoncent généralement, dans la symphonie romantique, la fin du morceau par une péroraison académique, parfois interminable et pompière). Cette fin peut prendre l’auditeur de court, comme surprirent en leur temps les fins abruptes de Ravel, bientôt suivi par les compositeurs qui héritèrent de lui l’art de savoir interrompre. – Quoi, c’est déjà fini ? – Oui, c’est fini, j’ai dit tout ce que je voulais dire. – Mais que vouliez-vous dire au juste ? – Eh bien, précisément cela : do fa ; do la do fa la fa. Le poumon, vous dis-je.

Auteur: Rosset Clement

Info: Dans "L'invisible" pages 23-24

[ interprétation ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

rapports humains

Les avantages de la dissimulation sont trois. Le premier est d'endormir ceux qui s'opposeraient à nos intentions, dès qu'elles sont rendues publiques. Le deuxième de nous réserver, à chaque occurrence, une belle retraite. Le troisième avantage est de nous découvrir l'esprit d'autrui : d'où le proverbe espagnol : "Dis un mensonge et tu trouveras une vérité".

Auteur: Pio Rossi

Info:

[ réserve ] [ mutisme ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

se taire

L’homme qui nous montre qu’il connaît le rythme de notre silence nous est beaucoup plus proche que celui qui croit savoir nous parler.

Auteur: Illich Ivan

Info: Dans "Libérer l'avenir" page 42

[ langage non verbal ] [ mutisme ] [ réserve ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

pétrification

La personne déprimée ne réagit plus. Elle n’a ni le désir, ni l’énergie de poursuivre ses activités habituelles. C’est l’apathie, l’immobilisme. Elle se sent vaincue. Le désespoir l’envahit. "A quoi bon, tout effort pour m’en sortir est vain, inutile ?" Une déception peut certes rendre triste, mais elle ne paralyse pas. S’il n’est que déçu, l’homme imaginé plus haut pourra raconter sa mésaventure, maugréer, s’emporter, lutter, chercher une autre place, ou examiner froidement la situation, que sais-je… En tout cas il pourra exprimer les sentiments qui tourbillonnent en lui, ce dont la personne déprimée est incapable. Notre déçu conserve l’éventail du choix : il pourra réfléchir à tête reposée, reconsidérer ses ambitions ou trouver d’autres moyens de les réaliser. Il n’a pas cette impression écrasante de désespoir, de fatalité. Ni son goût de vivre ni son énergie ne sont sérieusement battus en brèche.

Auteur: Lowen Alexander

Info: Dans "La dépression nerveuse et le corps", page 74

[ définie ] [ mutisme ] [ laisser-aller ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

sexualité

Il faut bien comprendre que les divertissements charnels laissés à leur mutisme sont d’une maussade monotonie, une femme imite l’autre dans le plaisir et toutes y sont oubliées dans toutes. Et pourtant, si nous nous précipitons dans les plaisirs de l’amour, c’est pour nous en souvenir. Pour que leurs points lumineux joignent d’un ruban radieux notre jeunesse à notre grand âge. Pour qu’ils entretiennent notre mémoire dans une flamme éternelle !

Auteur: Kundera Milan

Info: Risibles amours

[ fantasmatique ] [ infertile ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

rapport à la nature

L’esprit de ce poème diffère du poème japonais en deux points essentiels. D’abord Tennyson cueille la fleur "racines" et "tout et tout entière". Son sentiment peut être analogue à celui de Basho, mais Basho ne cueille pas la fleur. Il la contemple sans discourir. Une seule particule lui suffit pour exprimer toute l’intensité de son émotion.
Tennyson, actif et analytique, arrache la fleur sans se soucier de la plante elle-même qui en mourra. Il lui faut satisfaire sa curiosité par un moyen qui tient de la vivisection.
Basho, totalement inactif, se contente de la contempler. […] L’Orient est silence, l’Occident éloquence. Mais le silence de l’Orient est loin d’être le mutisme de qui n’a rien à dire. Il est aussi éloquent que la prolixité occidentale. L’Occident aime à transformer le mot en chair et ce charnel s’exprime, d’une manière parfois outrancière, dans son art et dans sa religion.
Ensuite, Tennyson devant la fleur, qui commence sans doute à se flétrir, s’interroge. Basho, peu inquisiteur, se contente de plonger aux sources même de l’existence que lui révèle cette fleur sauvage et par un cri ineffable exprime l’ivresse qu’il en ressent.

Auteur: Suzuki Daisetz Téitaro

Info: Dans "Bouddhisme Zen et psychanalyse", pages 10-11

[ orient-occident ] [ littérature comparée ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

silence

Je ne veux plus me rappeler.
Plus insister.
Plus faire semblant.
Plus attendre.
Je ne veux plus changer.
Je ne veux plus te parler.
Je ne vais plus parler.
A personne. Je n’ai rien à dire. Rien. Rien. Rien. Rien du tout. Que dalle. J’ai tout dit.

Auteur: Badea Alexandra

Info: Dans "Contrôle d'identité", page 9

[ mutisme ] [ se taire ] [ refus ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mutisme

S'abstenir de raconter des histoires est peut-être l'une des plus grandes formes de respect que nous puissions avoir. Ces gens, sans histoires pour les encercler, peuvent mourir sans être mal compris.

Auteur: Ben Marcus

Info: The Flame Alphabet

[ rapports humains ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

distinction

Vous avez la tête pleine de bruits, de soucis sentimentaux, économiques, sociétaux. Le silence vous ferait du bien. Mais qu’est-ce que le silence ? Le mot vient du latin "silere" et signifie se taire, ne pas parler, refuser de parler, autrement dit le silence c’est d’abord le mutisme (le fait de ne pouvoir prononcer un son) . C’est ce "silence", ce mutisme qu’il faut briser en faveur du vrai silence qui ouvre le passage à la création, à l’énergie et la jouissance.

Auteur: Massat Guy

Info: Publication facebook du 23.02.19

[ définition ] [ passivité-activité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

portrait

A un dîner chez des amis, comme on le pressait de questions inutilement savantes sur lui et sur son œuvre, il se réfugia dans un mutisme complet et finit même par nous tourner le dos – ou presque. Le dîner n’était pas encore terminé, qu’il se leva et partit, concentré et sombre, comme on peut l’être avant une opération ou un passage à tabac.

Auteur: Cioran Emil Michel

Info: A propos de Samuel Beckett dans "Exercices d'admiration"

[ anecdote ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson