Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 208
Search time counter: 0.2227s

inconscient

Il [Lacan] doutera de plus en plus du pouvoir créatif de la parole [à partir de 1964] pour affirmer finalement en 1980 qu'il n'y en a pas. [...] Il dira qu'il n'y a pas d'intersubjectivité (ce serait délire à deux!), que parler de parole pleine ne valait pas plus que des paroles, soit "'d'un air de sansonnet". Ainsi, il avancera que, pleine ou non, ce n'est pas la parole Tu es ma femme, qui peut faire tenir un couple ; tout au contraire, s'il reste noué, c'est "malgré ça", et donc pour une autre raison qui n'est pas de l'ordre de la parole.

Auteur: Julien Philippe

Info: Dans "Pour lire Jacques Lacan", pages 84-85

[ évolution ] [ monade ] [ mystère ] [ dubitation ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par Arcé
Is added to chains

question

Quels magiciens sommes-nous pour transformer les ténèbres en lumière, les atomes invisibles en théâtre éblouissant du monde, tirant des objets (gens aussi bien que lapins) hors de microscopique placards secrets, transformant l'hiver en été, faisant disparaître une poignée de moments au travers de la trappe du temps. Nous avons appris ce savoir faire il y a si longtemps qu'il est inconscient, et nous nous sommes auto hypnotisés en croyant être le public, alors je me demande où s'est accompli cet apprentissage. Quels maîtres magiciens nous ont appris à former la réalité si en douceur au point d'avoir oublié de nous dire le secret à nous-mêmes ?

Auteur: Roberts Jane

Info:

[ existence ] [ incarnation ] [ mystère ]

Commenter

Commentaires: 0

sculpture

Vertigineuse proximité du tout autre, quand il nous saute aux yeux : comment peut-on dire qu'on connaît bien ce que c'est, une tête ? Prodigieuse énigme : l'unicité du visage, et sa nécessaire, son
Inéluctable digestion dans l'anonymat. N'importe qui : moi-même.
Moi-même : quiconque. On est là au coeur de ce phénomène de l'intersubjectivité, comme au coeur du problème représentatif, que Giacometti a un jour défini comme "ressemblance". Sans doute, à l'entendre simplement, se proposait-il de préciser, d'isoler sur le papier ou dans le plâtre, ce qu'il y avait d'unique, de singulier, d'inconfondable dans le visage de celui ou de celle qui posait devant lui.

Auteur: Clair Jean

Info: Le résidu et la ressemblance, un souvenir d'enfance d'Alberto Giacometti, L'Echoppe, 2000, p. 35 et 37

[ visage ] [ mystère ]

Commenter

Commentaires: 0

beaux-arts

Nous regardons pétrifiés, immobiles eux aussi ou évoluant lentement sur le fond d'un firmament nocturne, les hiéroglyphes de l'invisible. Nous les regardons : des forces qui sommeillaient en nous et attendaient depuis des millénaires, depuis le commencement, obstinément, patiemment, les forces qui éclatent dans la violence et le rutilement des couleurs, qui déroulent les espaces et engendrent les formes des mondes, les forces du cosmos se sont levées en nous, elles nous entraînent hors du temps dans la ronde de leur jubilation et ne nous lâchent pas, elles n'arrêtent pas - parce que même elles ne pensaient pas qu'il fût possible d'atteindre "un tel bonheur". L'art est la résurrection de la vie éternelle.

Auteur: Henry Michel

Info: voir l'invisible. Sur Kandinsky

[ philosophie ] [ mystère ]

Commenter

Commentaires: 0

quête

Au moment du travail, quand peu à peu une compréhension s'amorce, prend forme, s'approfondit ; quand dans une confusion peu à peu on voit apparaître un ordre, ou quand ce qui semblait familier soudain prend des aspects insolites, puis troublants, jusqu'à ce qu'une contradiction enfin éclate et bouleverse une vision des choses qui paraissait immuable - dans un tel travail, il n'y a pas trace d'ambition ou de vanité. Ce qui mène alors la danse est quelque chose qui vient de beaucoup plus loin que le "moi" et sa fringale de s'agrandir sans cesse (fut-ce de "savoir" ou de "connaissance") - de beaucoup plus loin sûrement que notre personne ou même notre espèce.

Auteur: Grothendieck Alexandre

Info: Récoltes et Semailles, texte autobiographique

[ mystère ] [ moteur ] [ source ]

Commenter

Commentaires: 0

christianisme

On prétend néanmoins qu'une religion établie sur des fondements si faibles, est divine et surnaturelle, comme si on ne savait pas qu'il n'y a point de gens plus propres à donner cours aux plus absurdes opinions que les femmes et les sots ; Il n'est donc pas merveilleux que Jésus-Christ n'eût pas de savant à sa suite, il savait bien que sa Loi ne pouvait s'accorder avec le bon sens ; voilà, sans doute, pourquoi il déclamait si souvent contre les sages, qu'il exclut de son Royaume, où il n'admet que les pauvres d'esprit, les simples et les imbéciles : les esprits raisonnables doivent se consoler de n'avoir rien à démêler avec les insensés.

Auteur: Holbach Paul-Henri Thiry d'

Info: Traité des trois imposteurs

[ irrationnel ] [ mystère ]

Commenter

Commentaires: 0

début

Cette histoire est étrange. Il est fort possible que personne n’y accorde du crédit ou même que l’on m’accuse de supercherie ; j’en accepte le risque.
Après avoir longtemps gardé secret ce "dossier" constitué de bric et de broc, je me suis décidé à le dévoiler. Ce n’est ni de la littérature, ni une enquête policière. Tout au plus une échappée dans un défaut de la cuirasse du réel. Que celui qui lira les lignes qui suivent se forge sa propre opinion.
Cependant, pour commencer, je dois donner quelques explications sur la manière dont j’ai découvert cette affaire. C’était il y a une vingtaine d’années, j’habitais alors un appartement situé dans le centre historique de Mons.

Auteur: Hecq Jean-Pol

Info: Georges et les dragons

[ mystère ] [ histoire ] [ commencement ]

Commenter

Commentaires: 0

relatif

(...) Mais personne ne sait ce qui se passe dans un couple. Cela, seuls les deux concernés peuvent le savoir. Je suis bien placé pour en parler. Quand j'ai divorcé il y a une bonne dizaine d'années, personne, même pas la famille proche et mes meilleurs amis, n'en a saisi les raisons. Certains ne comprenaient pas comment je pouvais quitter ce brave homme et l'abandonner à son sort au bout de trente ans de mariage. D'autres ne voyaient pas pourquoi je supportais depuis si longtemps ce crétin sans intérêt. Et puis il y en avait encore d'autres qui trouvaient que mon mari était un sacré veinard de s'être débarrassé de moi, avoue-t-elle avec un grand sourire.

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: Le temps de la sorcière, p 239

[ mystère ] [ époux ] [ duo ]

Commenter

Commentaires: 0

exister

Il y a, insondable, le prodige que quelque chose existe. Entre le gouffre du passé et le gouffre de l'avenir, sur la goutte de boue terrestre, l'homme émerge une seconde, éperdu, ahuri, parmi les mystères impénétrables du Temps, de l'Espace, de la Matière, des Causes et des Fins.

Éphémère atome d'atome, il étreint l'universel des aspirations de son cœur et de son cerveau. Il est aussi incapable de déchiffrer un coin de l'énigme où il est compris que le moucheron de s'élever d'un battement d'ailes au-dessus de l'atmosphère qui le contient. Desservi par ses sens imparfaits, il perçoit des choses que des impressions partielles et falotes. Elles suscitent en lui des images baroques d'où s'engendrent des conceptions erronées qu'il est incapable de transmettre sans les travestir.

Auteur: Lichtenberger André

Info:

[ mystère ]

Commenter

Commentaires: 0

songe

La nuit dernière, j'ai fait ce rêve. Des gens autour de moi conspirent. Ils veulent tuer quelqu'un, un prêtre. Et voilà : je suis devant le prêtre et j'ai un gourdin à la main. Les autres arrivent par derrière, frappent sur la tête du prêtre de toutes leurs forces. Le prêtre se retourne vers eux comme s'il ne sentait rien. Ils sont vaincus. On les appelle coupables. On les trouve. Mais il y a moi aussi, moi qui tenais un gourdin comme eux (et qui ne sais pourquoi : je ne voulais pas m'en servir). Je m'accuse, mais le prêtre n'accepte pas mon accusation : Non, dit-il en souriant, je vous ai vu; vous, vous étiez toujours en face de moi. Vous n'avez rien pu faire contre moi.

Auteur: Bodart Roger

Info: Journal

[ mystère ]

Commenter

Commentaires: 0