Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.                    &nb... Lire la suite >>
Search results: 42
Search time counter: 0.0865s

mythe

Les obsèques du Maréchal Joffre, comme celles du même genre, cette glorification, cette apothéose, ce transport solennel d'un corps mort, cette sorte de déification de ce qui n'est plus rien, au fond c'est encore un reste des vieilles superstitions, c'est tout près des idolâtries des peuplades sauvages, cela n'a absolument rien de très relevé, au contraire. Le tombeau de Napoléon, le corps de Lénine, conservé dans un cercueil de verre et exposé à la vénération du peuple, l'exposition du corps du maréchal Joffre, la conservation de l'épée de celui-ci ou du chapeau de celui-là, tout cela se tient : c'est un mysticisme extrêmement primitif qui survit.

Auteur: Léautaud Paul

Info: Journal littéraire, Mercure de France 1986 <13 janvier 1931 II p.669>

[ cadavre ] [ deuil ]

Commenter

Commentaires: 0

spiritualité

Un jour, plusieurs soufis rencontrèrent Rabia qui courrait, portant du feu dans une main et de l'eau dans l'autre. Ils lui dirent :
- Ô Dame du monde futur, où vas-tu, et que signifie tout cela ? Elle répondit :
- Je vais pour incendier le paradis et noyer l'enfer, en sorte que ces deux voiles disparaissent complètement devant les yeux des pèlerins et que le but leur soit connu, et que les serviteurs de Dieu le puissent voir, lui, sans objet d'espoir ni motif de crainte. Qu'en serait-il, si l'espoir du paradis et la crainte de l'enfer n'existaient pas ? Hélas, personne ne voudrait adorer son Seigneur, ou lui obéir !

Auteur: Rabia al-Adawiyya

Info: Rabia' the mystic, UP Cambridge 1928. Anecdote aussi rapportée par Frères Yves à Saint Louis dans : la Vie de Saint Louis, chap. 87

[ bipolarité ] [ détachement ]

Commenter

Commentaires: 0

colonialisme

L'extermination des Pequots voilà ce qui mena à la première célébration du Thanksgiving américain. Le lendemain du Mystic massacre, le gouverneur William Bradford décréta "une journée d'actions de grâce dans toutes nos églises pour célébrer notre victoire sur les Pequots". Comme il l'écrira plus tard dans Of Plymouth Plantation, son journal, "c'était un spectacle affreux que de les voir rôtir sur le gril en même temps que des torrents de sang venaient en éteindre les feux, et le tout dégageait une puanteur et des effluves atroces. Mais la victoire semblait un sacrifice bien doux."
C'est cela, et non la fête de 1621, qui constitua la première proclamation de Thanksgiving en Amérique.

Auteur: Whitmer Benjamin

Info: In Revue America, N°4 : De la violence en Amérique par Stephen King de François Busnel

[ barbarie ]

Commenter

Commentaires: 0

fanatisme

Vu une émission sur les "crop circles", ces cercles, souvent enjolivés par des formes géométriques complexes, que l'on trouve dans les champs anglais principalement. Le reportage parla des croyants, qui les observent, les mesurent, les photographient... bref ceux qui étudient ces choses avec un mysticisme étonnant (les attribuant aux extraterrestres, à des anges, etc. ). Puis l'on vit ceux qui, à l'aide de cordes et de beaucoup de savoir faire les créent... montrant, eux-aussi, une pointe de surnaturel dans leur attitude (beaucoup auraient vu des phénomènes durant leurs nuits de fabrications). Au sortir de l'observation de ces deux groupes il m'apparut clairement que les intolérants, les sectaires, exaltés... se trouvaient chez les observateurs. Moralité, sur ce coup-là en tout cas : Il vaut mieux faire les choses que les apprécier. Mais alors qu'en est-il de la valeur de ces lignes ?

Auteur: MG

Info: février 2001

[ extraterrestre ] [ question ] [ faire ] [ question ]

Commenter

Commentaires: 0

ambiance

Ah ! Chez Max ! C'était spacieux. Il y avait du mouvement, et l'air circulait. Ce que j'aimais Chez Max, c'était la musique d'ambiance. C'était la même musique de tango qui tournait sans cesse. Quand j'avais questionné Max à ce sujet, il m'avait dit que c'était ainsi depuis l'ancien patron. Quand le bar avait été racheté, l'une des choses entre autres, comme le plat du jour, que le repreneur n'avait pas changée, c'était cette musique de tango. Cela faisait insolite mais, en même temps, ce tango en sourdine laissait planer dans le bar un air de tristesse et de force. Une musique qui rappelait à l'âme ses mouvements, ses sautes d'humeur, dans une atmosphère de mysticisme. Malgré les bruits de verres, de commandes, d'assiettes à l'heure du déjeuner, cette musique flottait sur les murs, sur les tables, sur les gens, comme un fantôme invisible.

Auteur: Ken Bugul

Info: Mes Hommes a Moi

[ musique ] [ bistrot ]

Commenter

Commentaires: 0

extraterrestres

Ces retraités de l'armée américaine, qui trouvent encore moyen de s'occuper, et éventuellement gagner un peu de sous, en venant embellir des événements qui se sont passés il y a vingt, trente, quarante années... Des événements venus au jour à l'époque où on était en plein délire soucoupique. Et qui viennent cautionner, parfois de manière douteuse, des individus moyennement recommandables qui se font de l'argent en exploitant le besoin de merveilleux et d'étrange du public. Des gens tels que Steven Greer - qui mélange tout - ou Timothy Good, qui vous fabrique des best sellers comme "Above top secret" en n'hésitant pas à faire parler les morts ! Neil Armstong ou Barry Goldwater par exemple.
Bref, plus les événements UFOs sont anciens, plus la rumeur qui les entoure grossit. Evidemment : les preuves directes s'éloignent, les morts avouent enfin ce qu'ils avaient caché de leur vivant, les vivants vieillissent, affabulent, vaticinent. Le mysticisme peut monter en neige.

Auteur: Mg

Info: 31 oct. 2013

[ débunking ] [ argent ] [ OVNIS ]

Commenter

Commentaires: 0

métaphysique

Vu qu'il pourrait sembler inhabituel qu'un bio-psychiatre soit un expert dans le domaine de la nature non-vivante, je crois qu'il est utile de donner ici le résumé suivant:
Mon travail actuel a débuté dans le domaine de la psychiatrie et de la psychanalyse, avec des recherches scientifiques naturelles sur l'énergie au travail dans les émotions humaines.
Cela a conduit à la découverte de la bioénergie dans l'organisme vivant, nommée énergie organique orgone. En plus il y eut la découverte du même type d'énergie physique orgonotique dans l'atmosphère.
L'orgonomie n'est pas la psychiatrie, mais la science de la biophysique des émotions, incluant aussi la psychiatrie et la physique dans le domaine de l'énergie organique cosmique basique.
Ce n'est pas un mysticisme, mais une investigation scientifique naturelle, expérimentale, qui porte aussi sur les émotions et les expériences mystiques.
L'énergie orgonotique est une énergie "avant la matière" (pas après, comme l'énergie atomique). Elle est étudiée au moyen de compteurs Geiger-Müller et d'autres instruments physiques.
Il s'ensuit des lois de la nature tout à fait nouvelles, fonctionnelles, jusqu'alors inconnues, hors des lois bien connues de l'électricité, de la chaleur ou de la mécanique.

Auteur: Reich Wilhelm

Info: Where's The Truth, *d'après Wilhelm Reich, énergie cosmique primordiale, omniprésente dans l'univers.

[ biophysique ] [ sciences ]

Commenter

Commentaires: 0

extraterrestres

Lorsque nous n'avons pas à notre disposition la méthodologie habituelle, celle qui permet de reproduire un phénomène ou une expérience, il ne nous reste plus que la spéculation. Celle-ci est aussi très limitée puisqu'elle fonctionne toujours à base d'analogie, d'associations, de comparaison des ressemblances, mises en parallèles et autres parentés que peuvent générer notre cerveau après x millions d'années d'évolution... Comme s'il y avait des archétypes définitifs pour toutes les races et les espaces potentiels, ce qui reste à voir puisque nous sommes probablement limités par nos sens et notre éducation.
A moins peut-être de prendre la vie comme une naissance perpétuelle. De rester toujours apte à voir, sans préjugés ni représentations.
Ainsi des OVNIS et autres ET'S. Comment reconnaître quelque chose configuré pour et par une autre intelligence ?
Les intelligences sont-elles proches, suivent-elles des modes opératoires similaires, à base de survie, de camouflage et d'évitement... de jeu... d'observation méditation ?
Et puis, quelle dérision, quand à l'observation d'un phénomène inexpliqué on se permet d'affirmer que l'apparition se comportait de manière intelligente...
Faut-il tenter de transcender cette spéculation ? Ou se laisser gagner par l'avidité de "savoir", comme ces adolescents qui s'enflamment devant le phénomène en voulant tout expliquer à la sauce science-fiction. Une science-fiction imaginée et limitée par les représentations humaines.
Ou revenir vers la quête intérieure, celle d'une humilité qui redonne leur part au rêve et au mysticisme... Nous débarrasser du rationalisme pour recommencer un voyage intérieur que la société de consommation a tout fait pour empêcher ?

Auteur: Mg

Info: 2 novembre 2013

[ dépassement ] [ question ]

Commenter

Commentaires: 0

couple

L'amour est masochiste. Ces cris, ces plaintes, ces douces alarmes, cet état d'angoisse des amants, cet état d'attente, cette souffrance latente, sous-entendue, à peine exprimée, ces mille inquiétudes au sujet de l'absence de l'être aimé, cette fuite du temps, ces susceptibilités, ces sautes d'humeur, ces rêvasseries, ces enfantillages, cette torture morale où la vanité et l'amour-propre sont en jeu, l'honneur, l'éducation, la pudeur, ces hauts et ces bas du tonus nerveux, ces écarts de l'imagination, ce fétichisme, cette précision cruelle des sens qui fouaillent et qui fouillent, cette chute, cette prostration, cette abdication, cet avilissement, cette perte et cette reprise perpétuelle de la personnalité, ces bégaiements, ces mots, ces phrases, cet emploi du diminutif, cette familiarité, ces hésitations dans les attouchements, ce tremblement épileptique, ces rechutes successives et multipliées, cette passion de plus en plus troublée, orageuse et dont les ravages vont progressant, jusqu'à la complète inhibition, la complète annihilation de l'âme, jusqu'à l'atonie des sens, jusqu'à l'épuisement de la moelle, au vide du cerveau, jusqu'à la sécheresse du coeur, ce besoin d'anéantissement, de destruction, de mutilation, ce besoin d'effusion, d'adoration, de mysticisme, cet inassouvissement qui a recours à l'hyper irritabilité des muqueuses, aux errances du goût, aux désordres vaso-moteurs ou périphériques et qui fait appel à la jalousie et à la vengeance, aux crimes, aux mensonges, aux trahisons, cette idolâtrie, cette mélancolie incurable, cette apathie, cette profonde misère morale, ce doute définitif et navrant, ce désespoir, tous ces stigmates ne sont-ils point les symptômes mêmes de l'amour d'après lesquels on peut diagnostiquer, puis tracer d'une main sûre le tableau clinique du masochisme ?

Auteur: Cendrars Blaise

Info: Moravagine, p.61, Livre de Poche, no 275, Paris, 1960

[ voyage ]

Commenter

Commentaires: 0

extraterrestres

Il aura fallu que Jacques Vallée, alors astronome, observe des objets artificiels circuler en orbite de manière rétrograde (ce que les humains ne savent pas faire) pour allumer sa curiosité ufologique. C'était dans les années soixante.
Cinquante années plus tard toute cette problématique s'est complexifiée (pensons aux mutilations animales, aux crop circles, aux révélations sur les oeuvres cachées de certains gouvernement, sur nos faiblesses psychiques, etc.) Vallée, considéré non sans raison comme un des plus grand spécialistes des OVNIS, reste ouvert et penche plutôt vers un mélange de mysticisme et de manipulation pour expliquer le phénomène. Ce en quoi il n'a probablement pas tout tort.
Mais il me semble cependant que vouloir expliquer ce phénomène de manière simple (selon une - ou deux - causes principales) reste bien aventuré. S'il existe des ethnies aliènes qui viennent nous visiter, il y en a certainement plusieurs et peut-être beaucoup, chacune avec des buts et des positions dans le réel variées... Regardez notre règne animal. Peut-être même que certains ET créent la réalité dont nous sommes partie !
Mais pour l'instant le monde n'est que la pauvre perception que nous en avons, une réalité projetée et conditionnées par nos pulsions et nos sens limités. Contemplez les barrières incroyables qu'auto génère notre race en terme d'ouverture intellectuelle, pensez aux universités et à leur soumission à la société de profit, aux phénomènes de cooptation et de cénacle que cela produit. Pensez combien notre bêtise est intrinsèque (Objectifs principaux de l'humain : avoir pouvoir et confort... pour les conserver becs et ongles !) - on ne peut qu'imaginer que cette représentation du monde constitue un système d'"oeillères" redoutable.

Auteur: Mg

Info: 1er aout 2013

[ métaphysique ] [ fermeture ]

Commenter

Commentaires: 0