Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 14
Temps de recherche: 0.0648s

extraterrestres

Les manifestations d'Ufos semblent être, de manière générale, de simples et mineures variations d'un phénomène demonologique historique...

Auteur: Keel John

Info: UFOs: Operation Trojan Horse, p. 299

[ mythologie ]

Commenter

Commentaires: 0

triade

Urd administre "le passé" Skuld "le futur" et Verandi "le présent", ces trois déesses protègent l'arbre du monde qui est à la base de notre terre et qu'on appelle Yggdrasill."

Auteur: Saki Hiwatari

Info: Global Garden, tome 2

[ temps ] [ mythologie ]

Commenter

Commentaires: 0

créativité

Pégase est l'éloquence du poète, sa libido ailée, la force qui le transporte au-delà des étoiles, le grand enthousiasme. Jusque là, notre patiente ne s'était trouvée que dans la région de l'éloquence inspirée. L'inspiration, c'est l'air, c'est respirer, nous sommes bien dans les régions éthéréennes... Pégase est le feu, l'enthousiasme divin, l'intuition des paroles divines, des pensées célestes...

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "L'analyse des visions"

[ mythologie ] [ symbolique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

extraterrestres

Ne trouvez-vous pas que ces histoires d'Ovnis qui viennent des USA, les témoignages du projet disclosure par exemple, ont un petit air vieillot, comme si les USA ne parvenaient pas à quitter leur propre image d'antan, celle de vainqueurs de la seconde guerre mondiale qui dans la foulée devinrent les conquérants de la lune. Roswell, finalement, ce sera bientôt "il y a un siècle".

Auteur: Mg

Info: 6 décembre 2013

[ mythologie ]

Commenter

Commentaires: 0

fiction

Le conte appartient à ce genre : fabuleux, inhabituel, surprenant. Parce qu'il est étranger à la vie normale, il est souvent transféré dans des pays étrangers ou dans des époques lointaines, écoulées depuis longtemps. Chaque pays, chaque peuple possède de tels contes, les Turcs aussi bien que les Perses, les Chinois comme les Mongols. Même au Frangistan, on dit qu'il y en a beaucoup, du moins un savant giaour m'en a parlé.

Auteur: Hauff Wilhelm

Info: Contes : Version intégrale

[ imagination ] [ récit ] [ mythologie ]

Commenter

Commentaires: 0

bipolarité

La personnalité humaine ressemble à un récif de corail: une grande structure dure et morte construite et habitée par de minuscules animaux mous-vivants. La partie dure et morte consistant en des habitudes, des souvenirs et des compulsions ; elle sera probablement expliquée un jour via quelque métaphore informatique bien développée. La partie molle-vivante étant une expérience directe de l'"être". Cet aspect-là de la personnalité est familier mais en quelque sorte inexprimable, il échappe à toutes les tentatives d'explication physique.

Auteur: Herbert Nick

Info: in Nick Herbert, Gale Cengage Learning, Contemporary Authors Online, 2002

[ chair-esprit ] [ rationalisme ] [ mythologie ] [ incarnation ]

Commenter

Commentaires: 0

pôle spirituel

Dans la littérature religieuse des Accadiens*, la demeure des dieux était désignée sous le nom de Kharsag ou encore de Khurra, la Montagne céleste où vécurent les Seigneurs Annunaki dans un royaume paradisiaque situé sur les hauteurs et constitué de jardins, de vergers, de temples et de champs irrigués s’élevant sur sept étages ou stations. A la manière des Veilleurs du Livre d’Enoch, l’Annanage était régi par un conseil de sept sages qu’on peut aisément identifier aux sept archanges du judaïsme ou aux six Amesha Spentas, "esprits généreux" qui, en compagnie du dieu suprême Ahura Mazda, présidaient sur les hiérarchies d’anges dans la tradition iranienne. Comment ne pas penser non plus aux "sept Dormants de la Caverne", que mentionne le Coran ou bien encore aux sept Aqtâbs, transfuges des rois de rigueur d’Edom qui régissent le monde dans l’ésotérisme islamique. On raconte aussi dans la cosmogonie hindoue que les sept Rishis ou "gardiens du temps" résident sur les hauteurs enneigées des montagnes du monde. Un symbolisme similaire se trouve dans le "récit de Zozime" et de son voyage vers les "îles des Bienheureux".

Auteur: Anonyme

Info: Dans "Les magiciens du nouveau siècle", page 334. *Du pays d'Akkad en Mésopotamie sumérienne

[ septénaire ] [ mythologie ] [ centre ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

cosmogonie

En effet, [Atman] était grand comme une femme et un homme quand ils se tiennent embrassés. Son soi, il le divisa en deux parties : de là naquirent époux et épouse. Il s'unit à elle et de là naquirent les humains. Mais elle réfléchit : Comment peut-il s'unir à moi puisqu'il m'a engendrée de lui même? Eh bien! je vais me cacher ! Alors elle se transforma en vache; alors lui devint taureau et il s'accoupla avec elle; de là naquirent les bovins. Alors elle se fit jument; mais lui devint étalon; elle se fit ânesse, lui âne et il s'accoupla avec elle : de là naquirent les solipèdes. Elle devint chèvre, lui, bouc; elle devint brebis, lui, bélier et s'accoupla avec elle; de là naquirent les chèvres et les brebis. Et ainsi, il arriva qu'il créa tout ce qui s'accouple jusqu'aux fourmis. Alors il reconnut: "Vraiment je suis moi-même la création, car j'ai créé tout le monde de l'univers". Alors il se frotta ainsi (les mains devant la bouche) et il engendra de sa bouche comme sein maternel et de ses mains, le feu.

Auteur: Brihadaranyaka Upanishad

Info: Traduit par Paul Deussen

[ espèces animales ] [ mythologie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

historique

Les sagas ne parlent pas d'un usage que nous a révélé l'archéologie : dès le IIIe siècle de notre ère, au Danemark, dans l'île de Gotland (Suède) et en Allemagne du Sud des pièces de monnaie sont déposées dans la bouche des morts. À Hassleben (Thuringe) par exemple, un squelette avait dans la bouche un aureus de Gallien (253-268). On a cru tout d'abord qu'il s'agissait d'un emprunt à la Rome antique ; la pièce aurait servi à payer Charon, le nocher des enfers. L'hypothèse s'est révélée erronée et le droit germanique ancien apporte la réponse : il s'agit de la représentation symbolique de la part du mort. Le trépassé a le droit de conserver un tiers de ses richesses, ce qui, à l'origine, doit lui permettre de mener une vie décente outre-tombe. Le sens s'en perd au Moyen Âge où les lois font de nombreuses allusions à cette part, mais le souvenir s'en est bien conservé dans les traditions populaires.
Ici, on dit : "Il faut mettre de l'argent dans la bouche des morts afin qu'ils ne reviennent pas s'ils ont caché un trésor" ; et là on affirme : "Celui qui enterre son argent devra revenir tant qu'on ne l'aura pas trouvé." Tout un ensemble de contes et de légendes s'est développé à partir de ces notions, et plus d'une fois les spectres revêtent la fonction de gardien des trésors enfouis. (...)

Auteur: Lecouteux Claude

Info: Fantômes et revenants au Moyen Age, P45

[ mythologie ]

Commenter

Commentaires: 0

philosophies indiennes

[…] afin d’éviter le paradoxe [présent dans la doctrine du Sâmkhya] de ce Soi absolument privé de contact avec la Nature et cependant auteur, malgré lui, du drame humain, le bouddhisme a […] supprimé entièrement l’ "âme-esprit", entendue comme unité spirituelle irréductible, et l’a remplacée par les "états de conscience". Le Vedânta, au contraire, afin d’éviter la difficulté concernant les relations entre l’âme et l’univers, nie la réalité de l’univers en le considérant comme mâyâ, illusion. Sâmkhya et Yoga n’ont voulu nier la réalité ontologique ni de l’Esprit ni de la Substance. Aussi, le Sâmkhya a-t-il été attaqué, surtout à cause de cette doctrine, tant par le Vedânta que par le bouddhisme.
Le Vedânta critique également la conception de la pluralité des Soi (purushas), telle que l’ont formulée le Sâmkhya et le Yoga. Il existe, en effet, affirment ces deux dernières darçanas, autant de purushas qu’il y a d’hommes. Et chaque purusha est une monade, il est complètement isolé ; car le Soi ne peut avoir aucun contact ni avec le monde environnant (dérivé de la prakrti) ni avec les autres esprits. Le cosmos est peuplé de ces purushas éternels, libres, immobiles ; monades entre lesquelles aucune communication n’est possible. Selon le Vedânta, cette conception n’est pas fondée et la pluralité des Soi est une illusion. […] néanmoins, le Sâmkhya et le Yoga étaient obligés de postuler la multiplicité des purushas ; car s’il n’y avait eu qu’un seul Esprit, le salut eût été un problème infiniment plus simple, le premier homme délivré aurait entraîné la délivrance de tout le genre humain.

Auteur: Eliade Mircea

Info: Dans "Techniques du yoga" pages 59-60

[ divergences ] [ spiritualités hindoues ] [ mythologie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine